Chaque jour je n'oublie pas Anne-Sophie et ses compagnes d'infortune

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015, 123 en 2016, encore 123 en 2017, combien en 2018 ? 20 femmes depuis le 1e janvier 2019 en France (info du 12 février) soit une femme tous les deux jours ! accélération ou meilleure visibilité ?

(clic sur le lien pour comprendre ... un peu)

jeudi 27 décembre 2018

La nuit avant Noël, de Clement Clarke Moore

Point de jeudi en poésie en cette trêve des confiseurs pour les CROQUEURS DE MOTS comme pour la plupart des autres, du moins je le souhaite très fort.
Alors, ayant intercepté tout récemment les confidences du père Noël qui était le destinataire de nos lettres pour le défi n°214, J'ai découvert ce poème publié pour la première fois dans un journal local près de New York en 1823 et auquel on attribue la première citation du nom et la description moderne de ce pépé. Il s'était lui-même inspiré d'une légende du XVIIe siècle racontant comment des marins hollandais avaient fondé l'Île de Manhattan après le naufrage de leur embarcation et à partir de laquelle se bâtira la ville à la pomme.

mercredi 26 décembre 2018

Les dieux donnés de La Voie Lactée

Aujourd'hui
pour la cour de récré
je suis embarrassée.
Le prénom du jour donné
devrait en effet
désigner
un nouveau-né
vieux de 2003 ou 2005 années.
Divin enfant qui fut donné ...

lundi 24 décembre 2018

Défi n°214 ma lettre au père Noël

Un défi un peu spécial proposé par la capitaine des CROQUEURS DE MOTS Dômi, puisqu'il s'agissait non seulement d'écrire des lettres au père noël mais de les mettre en concurrence dans un concours en les soumettant anonymement aux votes et de ne les publier sur nos blogs qu'après publication des résultats.
Et ce n'est pas tout ! Chacun avait à proposer un mot et tous les mots devaient être inclus dans la lettre. Je saute sur les détails et les ajustements du calendrier, respecté depuis la 4e feuille de route.

Pour avoir les consignes c'est ICI et plus précisément, feuille de route 1 ; feuille de route 2 ; feuille de route 2 bis ; feuille de route 3 feuille de route 4

mercredi 19 décembre 2018

Joffrette de La Frette

Vous le devinez peut-être, ma ronde des prénoms du mercredi a eu envie de passer par l'Île de France. La Frette-sur-Seine est une charmante commune dans une des boucles de la Seine, à 17 kilomètres à vol d'oiseau de Paris, à 25 kilomètres par la route à je ne sais pas par le train et le bus.

mercredi 12 décembre 2018

Mayeul de Bonneuil

Dans mon petit tour de France des prénoms j'ai envie de visiter un peu de l'Ile-de-France en faisant étape entre Arcueil et Bonneuil sur Marne dans le Val de Marne avec Mayeul et mes petites élucubrations fantaisistes pour la plupart.

Et vous emmener dans un temps qui n'existe plus quoique ...

lundi 10 décembre 2018

10 décembre : quand l'utopie était en action

C'est la date anniversaire de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme
10 décembre 1948 ! il y a exactement 70 ans. Le temps d'une vie à l'époque de la signature.

Elle commence ainsi :

Préambule

Considérant que la reconnaissance de la dignité inhérente à tous les membres de la famille humaine et de leurs droits égaux et inaliénables constitue le fondement de la liberté, de la justice et de la paix dans le monde.

vendredi 7 décembre 2018

Danses

Pour la page 128 de l'Herbier de poésie

Dans la lumière chaude du spot de bureau, un moustique s'est mis à danser. La bestiole suceuse de sang se réjouissait déjà de la douceur du temps et se frottait les pattes de la bêtise des humains. Insoucieuse des sagesses orientales préservant les animaux en laissant crever dans la rue les intouchables, la maîtresse des lieux a tenté de l'occire. Sans succès faut-il le dire.

jeudi 6 décembre 2018

Automne, de Guillaume Apollinaire

Colettedc, pour le défi n°213 des CROQUEURS DE MOTS met Novembre au centre de notre jeu et pour les jeudis poésie, le 29 novembre "beauté de la nature" et le 6 décembre "dépouillement de la nature".
En découvrant ma participation de lundi, vous vous en doutiez sans doute.

mercredi 5 décembre 2018

Ginette et pas Arnulf

Bon d'accord j'ai séché la semaine dernière en prévenant que j'allais me rattraper en évoquant les deux prénoms. Venez avec moi suivre Arnulf ou plutôt Arnaud le long des canaux du département de  l'Aude 

Arnaud se promenant à vélo
le long des chemins de halage des canaux
pense à sa cousine Ginette
qu'il taquine en l'appelant Poupette.

lundi 3 décembre 2018

Défi n°213 : souvenirs de novembre

Voici la consigne de colettedc pour le défi n°213 des CROQUEURS DE MOTS :

À tous les matelots des Croqueurs de Mots.
Étant à la barre, pour cette quinzaine
à la demande de Domi,
je vous propose [un] quatrain :

Pour le lundi 3 décembre, vous le complétez ou vous l’introduisez dans un texte comme cela vous convient.
"Dans le brouillard s'en vont un paysan cagneux
Et son bœuf lentement dans le brouillard d'automne
Qui cache les hameaux pauvres et vergogneux
..."*

jeudi 29 novembre 2018

Feuilles d'automne, de Jean Moreas

"Beauté de la nature", tel est le fil d’Ariane proposé par Colettedc pour le premier jeudi poésie du défi n°213 des CROQUEURS DE MOTS, et comme je n'ai pas pu choisir, je vous propose aussi ce poème

Feuilles d'automne

L'automne, de Lucie Delarue-Mardrus

Colettedc, pour le défi n°213 des CROQUEURS DE MOTS met Novembre au centre de notre jeu et pour les jeudis poésie, le 29 novembre "beauté de la nature" et le 6 décembre "dépouillement de la nature".
Par facilité autant que par curiosité, j'ai requis "automne" dans mon premier blog. J'y ai fait une ample moisson de poèmes avec son corollaire, une grande difficulté à choisir.
J'ai alors suivi mon coup de coeur découverte de septembre 2010 parmi un florilège de poèmes sur l'automne qui méritent le détour et de prendre quelques instants pour les déguster.

mercredi 28 novembre 2018

Arnulf

Petite séance de rattrapage pour les prénoms du mercredi grâce à Jamadrou qui m'a rappelé cette chanson de 1964 ou 1965 qui a été reprise ente autres par Christine Sèvres (la femme de Jean Ferrat) ou Marc Ogeret (que l'on connait plus pour ses reprises des chansons d'Aragon par Léo Ferré ou des chants populaires ou révolutionnaires.

vendredi 23 novembre 2018

jeudi 22 novembre 2018

Saisir l'instant, de Esther Granek

Lénaïg à la barre du défi n°212 des CROQUEURS DE MOTS nous invite pour le second jeudi en poésie du défi à partager "la saveur de l'instant présent".
Un instant que Esther Granek a si bien sublimé dans un poème que j'avais mis en ligne en avril 2011 lors d'un défi où je tenais la barre pour illustrer le temps.
publication en instance d'autorisation

Saisir l’instant

mercredi 21 novembre 2018

Pitère en Isère

J'avais pas fait attention à la liste des prénoms du mercredi. Avec Patère, j'aurais pu rester dans le Cher. Allons plutôt se ressourcer loin des bruits du monde au fin fond de l'Isère.

Pitère fabriquait des patères
entre deux pater
avec du bois de sa terre
une forêt en Isère

lundi 19 novembre 2018

Défi n°212 "Les murs ont des oreilles"

Lénaïg à la barre des CROQUEURS DE MOTS pour le défi n°212 nous propose ceci :
Coucou les Crôqueurs de mots, me voici à la barre du navire pour la quinzaine par la grâce de l'amirale Dômi.
Alors, pour le défi du lundi 19 novembre, je nous présente deux photos de Street Art, ou Art de la rue, dont nous pourrons disposer à notre guise, ou en choisir une autre, ou ne pas mettre d'image du tout MAIS le défi va consister à écrire une petite histoire en y incluant au moins l'une des propositions suivantes :
un regard bizarre,
les murs ont de grandes oreilles,
la chance me sourit.

samedi 17 novembre 2018

Contemplation

Pour le nid des mots de novembre
Prochain thème, à publier chez vous le samedi 17 novembre :
"Je me suis assis devant ce tableau..."

jeudi 15 novembre 2018

Pourquoi écrire un poème, de Cécile Coulon

Lénaïg à la barre du défi n°212 des CROQUEURS DE MOTS nous invite pour le premier jeudi en poésie sur "Les joies de la découverte".
Quelle bonne idée que cette suggestion pour une fois que j'entends de la poésie et une poétesse, jeune, invitée un lundi matin sur ma radio de grande écoute à l'occasion du prix Apollinaire qui va lui être remis le soir même et qui m'a ravi les oreilles ce matin-là.

J'aimerais avoir sous les yeux le texte du poème qu'elle a écrit et lu en exclusivité pour l'émission Boomerang de France Inter

mercredi 14 novembre 2018

Ugolin au bord du Colin

Cette semaine, mon petit tour des prénoms du mercredi fait étape dans le Cher et plus précisément dans le Berry cher à George Sand et à sa Mare au diable et à Alain Fournier dans le Grand Meaulnes

Au fond de son jardin
passe le Colin
plus ruisseau que rivière
marais en ses lisières.

vendredi 9 novembre 2018

Le destin de la forêt amazonienne


1963
Je me souviens de l'un de mes premiers livres documentaires que j'ai lus en entier avec l’intérêt mêlé de la part d'aventure et d'exotisme qui me fascinaient tout en me glaçant d'effroi, tel les rites supportés pour passer de l'enfance à l'âge adulte.

Le sentier perdu

Pour la page 124 de l'Herbier de poésie

Au pays des arbres
de la forêt des merveilles
toute une vie respire

jeudi 8 novembre 2018

Poème d'amour, de Renée Vivien

Josette depuis sa cachette est à la manœuvre du défi n°211 des CROQUEURS DE MOTS.
Pour le premier jeudi poésie elle suggère le thème d'une porte, toutes les portes sont possibles... 
et pour le second celui d'une fenêtre quelle soit ouverte ou fermée ! 
apparté : j'ai programmé ce billet lundi matin, avant d'apprendre l'effondrement d'immeubles soi-disant non habités de Marseille. Sauf que dès ce moment, j'ai entendu sur France Inter une voisine dire à un journaliste que "Si" il y avait des gens, au moins un monsieur qui ne sortait jamais de chez lui et dont elle s'était même plaint car il la matait depuis sa fenêtre. Et la voisine a insisté pour que l'on se préoccupe d'éventuels survivants, sans aigreur.
Alors j'imagine que ce monsieur sans vie sociale l'avait peut-être observé en se récitant le poème de Renée Vivien.

mercredi 7 novembre 2018

Lucette de l'Île des Pins

J'arrive encore tard pour mettre en ligne pour demain un brouillon commencé avant mes réparages des yeux. J'avais envie de vous emmener faire un tour du côté d'un bout du monde dont la population se prononçait dimanche dernier par référendum pour ou contre l'indépendance.

Lucette de l'Île des Pins

lundi 5 novembre 2018

Défi n°211 Vernissage

Ohé du bateau...
Cette quinzaine le navire touche terre ... car
vous avez reçu une invitation à un vernissage, avec un  ami  ...
Ravie ou outrée vous partagez vos impressions devant les premières œuvres exposées...et mieux si vous insérez 2 expressions contenant le nom d'un animal !

jeudi 1 novembre 2018

Les pauvres gens, de Victor Hugo (extraits)

Josette depuis sa cachette est à la manœuvre du défi n°211 des CROQUEURS DE MOTS.
Pour le premier jeudi poésie elle suggère le thème d'une porte, toutes les portes sont possibles... 
et pour le second celui d'une fenêtre quelle soit ouverte ou fermée ! 
J'ai tout de suite pensé, allez savoir pourquoi, à cet extrait du long poème de Victor Hugo, Les pauvres gens, où la porte n'y est pas écrite mais suggérée comme un gage de confort et de protection. Je m'aperçois d'ailleurs que je n'ai jamais partagé ces vers pourtant recopié dans les toutes premières pages de mon anthologie personnelle d'adolescente.
En voici un autre extrait où il est question d'une autre masure et d'une autre porte qui ne joue plus son rôle.

mercredi 31 octobre 2018

Grigol sur ses terres agricoles

Service minimum pour programmer quand même. Je pense bien sûr à Guignol et donc aux marionnettes de Lyon mais nous y sommes déjà allés toute comme à l'autre capitale de la marionnette.
J'ai juste envie de vous emmener en Haute-Marne dans la région Grand-Est où il a une petite exploitation agricole tout près d'une grande forêt dont il a quelques hectares et tire une partie de son activité et où il aime aller aux champignons.

dimanche 28 octobre 2018

Cette nuit c'est (déjà et de nouveau) l'heure d'hiver

billet réédité et (à peine) actualisé

Comme tous les ans, le dernier dimanche d'octobre, on passe à l'heure d'hiver (du moins en France), alors je recycle ce billet des années passées, qui n'a pas pris une ride lui, moi si sans doute, mais je ne les compte pas.

vendredi 26 octobre 2018

"Madame Rêve"

Pour la page 122 de l'Herbier de poésie, j'emprunte le titre de ma petite contribution à une chanson d'Alain Bashung* qui m'a toujours fascinée. Modeste hommage et révérence

"Madame rêve"

mercredi 24 octobre 2018

Clitorine en Champagne

Jill Bill, coquine, nous promène à la cour de récré avec Clitorine. Alors je vous emmène à Reims, dans la Marne, en Champagne, qui a donné son nom à certain nectar trouvé par un moine, comme toujours, dan la nouvelle région Grand-Est

Clitorine voulait être nonne
dans un couvent des Ursulines

mercredi 17 octobre 2018

Aaron de Laon

Là, on remonte vers la région des Hauts-de-France entre Laon et Soissons dans l'Aisne en passant par la campagne et des lieux chargés d'Histoire.

Si Aaron travaille à Laon
Il est né à Soissons

vendredi 12 octobre 2018

Chant à la lumière

Pour la page 121 de l'Herbier de poésie
et pour continuer ma petite série à la lumière (voir billets précédents)

Elles ont la couleur d'un miel d'or
Il fait encore bien chaud dehors

jeudi 11 octobre 2018

Des ténèbres à la lumière, de Charles Aznavour

Quand j'ai dans l'urgence samedi dernier rédigé la feuille de route du défi n°209 des CROQUEURS DE MOTS autour de la lumière et de l'obscurité, en lien avec la cécité, j'étais loin de me douter que le lendemain dimanche je chanterais avec d'autres quelques paroles de chansons de Charles Aznavour, encore moins qu'il décéderait le lundi.
Quand lundi j'ai programmé mes poèmes choisi du jeudi j'ignorais tout de sa chanson où il parle au nom d'un aveugle. vendredi dernier j'ai complété mon choix de poème, L'aveugle, de Théophile Gautier par la chanson d'Aznavour en bas du billet et je vous en ai promis les paroles, en sus du poème déjà programmé, A la lumière d'Anatole France.

A la lumière, de Anatole France

A la barre du défi n°209 des CROQUEURS DE MOTS, j'écris dans le sujet que je vous propose :
Pour les jeudis poésie des 4 et 11 octobre, laissez-moi réfléchir ? champ libre à celles et ceux qui n'aiment pas trop les contraintes et si vous souhaitez un ou des fils conducteurs, restons dans le domaine de la vision avec, la vue et la cécité, la lumière et l'obscurité.
A la lumière

mercredi 10 octobre 2018

Mercedes essaie la tendresse

Mon tour de France des prénoms passe cette semaine par Plaisir, dans le département des Yvelines dans la région Île-de-France

Mercedes n'est pas une princesse
non plus qu'elle n'est pauvresse

lundi 8 octobre 2018

Défi n°209 : J'ai rien vu !

Un petit texte en prose incluant quelques expressions incluant le mot oeil ou le mot yeux, ça vous va ? C'est juste le défi que je vous propose pour lundi 8 octobre
Voici la suggestion que j'ai faite aux CROQUEURS DE MOTS pour le défi n° 209 et ici aussi

et voici ma participation :

samedi 6 octobre 2018

Pour en finir avec le petit glossaire de l'été Y comme yole, Z comme zéro

Y comme yole et youyou ou comme yacht
comme yaourt à déguster et comme yourte pour dormir au sec
comme youyou pour chanter
ou comme yoyoter quand la mémoire et le sens s'effacent peu à peu.

vendredi 5 octobre 2018

Petit glossaire d'arrière saison W comme wagon, X comme xylo (bois)

W comme wagons des trains, grand saut dans le "progrès" du XIX siècle
W comme watt et la grande aventure de l'électricité du XXe siècle
W comme web et wifi qui affranchissent des fils et des distances et relient le monde entier en quelques secondes voire micro-secondes.

jeudi 4 octobre 2018

L'aveugle, de Théophile Gautier

A la barre du défi n°209 (ou Clic) des CROQUEURS DE MOTS, je vous invite, pour les jeudis poésie
si vous souhaitez un ou des fils conducteurs, restons dans le domaine de la vision avec, la vue et la cécité, la lumière et l'obscurité.

J'éviterai "L’œil était dans la tombe et regardait Caïn" et sa terrible morale sous la plume de Victor Hugo ou Les célèbres Yeux d'Elsa sans lesquels le poète Eluard serait resté muet peut-être ...

mercredi 3 octobre 2018

Eusebio près du Loir

Mon petit tour de France se déplace d'un département pour aller musarder en Eure-et-Loir le long du Loir. Oui le Loir vous fait plutôt songer à L'Anjou car il se marie avec la Mayenne pour former le Maine. C'est oublier que c'est une rivière de près de 320 kilomètres qui prend sa source au pied du Perche et s'écoule vers le sud alors que l'Yerres, source voisine, s'écoule vers le bassin parisien.

mardi 2 octobre 2018

Petit glossaire d'arrière saison, U comme univers, V comme vent

U comme unité, unique, un
U comme univers supposé englobé le tout
U comme us, les coutumes qui font les singularités et les diversités
U comme uniformité qui menace notre planète autant que les turbulences du climat

lundi 1 octobre 2018

Oyez CROQUEURS ET CROQUEUSES : Défi n°209 en vue !

Voici comme promis à dômi et aux CROQUEURS DE MOTS la feuille de route pour cette nouvelle quinzaine de croisière sur la mer des mots :
Un petit texte en prose incluant quelques expressions (3 ou 4) incluant* avec le mot œil ou le mot yeux, ça vous va ? C'est juste le défi que je vous propose pour lundi 8 octobre 
Pour les jeudis poésie des 4 et 11 octobre, laissez-moi réfléchir ? champ libre à celles et ceux qui n'aiment pas trop les contraintes et si vous souhaitez un ou des fils conducteurs, restons dans le domaine de la vision avec, la vue et la cécité, la lumière et l'obscurité.

* la rature, c'est juste pour éviter la répétition du mot incluant, sinon ça veut dire la même chose.

samedi 29 septembre 2018

Oyez les CROQUEURS DE MOTS ! Avis de départ imminent pour le défi 209 !


Oyez oyez sur le blog des CROQUEURS DE MOTS, notre amirâle dômi a écrit ceci jeudi (soir ? en tous cas j'avais déjà éteint l'ordi et ne l'ai pas rallumé avant ce samedi après-midi.)
Maintenant il va falloir penser à la quinzaine suivante … Jeanne Fadosi, te sens-tu prête ?

Petit glossaire de fin d'été, Q comme quitter, R comme rester

Q comme  ?... à priori, en Français, on pourrait penser que les mots manquent à commencer par cette lettre mais non, il y a quiétude, quittance, quatre, quadrature (du cercle évidemment), qui ? quoi ? quand ? quantité, quantifier etc comme tant de quelque chose ou quelqu'un ...

Q comme quai, celui d'où l'on part ou celui où l'on reste en quittant celui ou celle ou ceux et celles qui partent.

jeudi 27 septembre 2018

A la santé, de Guillaume Apollinaire, extrait

Enfermement pour le 2nd jeudi poésies du défi n°208 suggéré par Jill Bill pour les CROQUEURS DE MOTS.

Pour les pressés et les courageux qui s'efforcent de visiter les blogs de tous les participants, ce que je suis incapable de faire (d'autant qu'il me faut ménager mes yeux), voici les deux dernières strophes du poème de Guillaume Apollinaire qui a tout le temps de penser et de faire écho aux vers de Verlaine.

A la Santé, de Guillaume Apollinaire, version longue

Pour le jeudi poésie 27 septembre : «l'enfermement » ou laissé au choix
C'est la suggestion de Jill Bill à la barre du défi n°208 des CROQUEURS DE MOTS

Bien sûr j'ai songé aux célèbres vers de Paul Verlaine
Le ciel est par dessus les toits
si bleu si calme ...

ou au magnifique poème de Baudelaire Sur Le Tasse en prison

mais aussi à la mésaventure de Guillaume Apollinaire qui lui a valu d'avoir été accusé de vol au musée du Louvre et une incarcération de quelques semaines qui lui ont inspiré les plus belles pages de son recueil Alcools.

mercredi 26 septembre 2018

Jeanneton va à l'Iton

Déjà le troisième prénom de la saison de cour de récré de JB et nous allons aller nous promener au bord de l'Iton. C'est une petite rivière, affluent de l'Eure qu'il rejoint à Evreux dans le département de l'Eure, nouvelle région de Normandie et prend sa source près du village de Prépotin dans le département de l'Orne, également en Normandie (région administrative et territoire historique) où il commence par alimenter les étangs construits par les moines de l'Abbaye de la Trappe près de Soligny-la-Trappe.

lundi 24 septembre 2018

Défi n°208 : J'avoue tout !

Jill Bill, du haut de la hune du rafiot des CROQUEURS DE MOTS nous donne cette feuille de route pour le défi n°208 :
Je vous propose de clamer votre innocence dans une affaire mal barrée pour vous... eh oui !
Défendez-vous bec et ongles moussaillons, je compte sur tous pardi.
Ceci pour le lundi 24 septembre avec trois mots en imposé :
« saint-frusquin, échafauder, alcades »

jeudi 20 septembre 2018

L'ingratitude et l'injustice des hommes envers la fortune, de Jean de La Fontaine

Jille Bill au débotté à la barre du défi n°208 des CROQUEURS DE MOTS  pour le premier jeudi poésie :
Pour le jeudi poésie 20 septembre : « L'injustice » ou laissé au choix

L'ingratitude et l'injustice des hommes envers la fortune

mercredi 19 septembre 2018

Jibril, guide sur l'Ill

Mes pas cette semaine, pour rimer avec le prénom du jour Jibril, me conduira à Strasbourg, dans le Bas-Rhin, chef lieu de la nouvelle région du Grand Est et ville principale de la province historique d'Alsace.

lundi 17 septembre 2018

jeudi 13 septembre 2018

Les vacances au bord de la mer, de Michel Jonasz

Vacances pour le second jeudi poésies du défi n°207 des CROQUEURS DE MOTS;

Vacances nostalgie avec Michel Jonasz que je salue comme un grand chanteur et musicien de jazz et aussi un monsieur au grand coeur.

mercredi 12 septembre 2018

Irène de Lorraine

Edition mise à jour

Oups il est fort tard pour écrire et programmer mon prénom du mercredi. Irène rime avec Lorraine, tant mieux nous n'avons pas encore visité la Meurthe et Moselle, chef lieu Nancy, dans la nouvelle région du grand est.

lundi 10 septembre 2018

Défi n°207 Oyez rameurs de mots, on recrute des matelots !

C'est la rentrée de CROQUEURS DE MOTS et Dômi, en attendant d'établir le planning des quarts de quinzaine, nous a proposé la première feuille de route pour le défi n°207 :
Comme je vous l’ai annoncé, pour cette première
c’est moi qui m’y colle et voilà ce que je vous propose …
En ce début de saison, j’aimerai qu’ensemble nous donnions
à de nouveaux moussaillons , l’envie de nous rejoindre
dans cette formidable aventure des Môts.

samedi 8 septembre 2018

Les quatre saisons

Cette fois je n'oublie pas le rendez-vous de rentrée du Nid des mots, animé par ABC. La consigne en est simple :
commencer votre texte par "Les quatre saisons" et le terminer par "jusqu'au bout des branches."

"Les quatre saisons", c'est la petite marchande avec sa charrette à ridelles en guise d'étal. Un tableau, une opérette.
Le souvenir d'un film étrange et captivant que ma fille m'avait fait découvrir : printemps, été, automne, hiver et printemps.(*)

vendredi 7 septembre 2018

Harmonie en blancs

Pour la page 117 de l'Herbier de poésie

Comment poser des mots sur une image travaillée jusqu'à l'épure pour atteindre à l'universel ?
A l'opposé de la légende des yeux noirs (1), je ne vois en ce visage nulle passion, nulle colère. Une invitation à vivre.
Et à se passer d'adjectifs.

jeudi 6 septembre 2018

Ecrit après la visite d'un bagne, de Victor Hugo

Dans le décompte des défis des CROQUEURS DE MOTS je ne sais plus trop où nous en sommes. Dômi prend la barre pour la rentrée et nous propose en défi du lundi de bâteler pour recruter de nouveaux moussaillons pour naviguer joyeusement sur la mer des mots et pour les jeudis poésie de fêter la rentrée et les vacances.

J'aurais bien repris une nième fois Automne de René Guy Cadou ou encore Le cancre, de Jacques Prévert et je sais aussi que le poème de Victor Hugo n'est pas des plus joyeux.

mercredi 5 septembre 2018

Othello n'aime pas l'eau

C'est reparti pour les prénoms du mercredi et pour ne pas perdre mes habitudes je continue mon petit tour de France. Facile avec le nom du héros maure d'une pièce de William Shakespeare dont il y aurait bien plus à dire que de focaliser sur les drames de la jalousie.

mardi 4 septembre 2018

Petit glossaire de l'été : O comme ordre, P comme plantes

O comme Ô ou Oh !!!
p comme planète, poumon, ....
p comme population, peuples, peupler ...
p comme papillon ou comme pierre
p comme penser ou comme plaidoyer

Les prénoms de la saison 10 (liste prévue jusque fin février)

La ronde des prénoms c'est reparti !
Pour la 10ème saison, la guinguette des prénoms du mercredi, créée par Bigornette, continue joyeusement sous le préau de Jill Bill, vous savez, dans  La Cour de récré de JB.

Comme les deux saisons passées, je continue mon petit tour des provinces de France, de Navarre et au-delà. *Entre parenthèses le numéro du département (84) Vaucluse : descendre sous le tableau des prénoms pour voir la carte

lundi 3 septembre 2018

dimanche 26 août 2018

Petit glossaire de l'été : O comme origine, P comme paradis

O comme origine ou comme Ô rage, Ô désespoir ...
P comme paradis perdu

Allez savoir pourquoi le correcteur d'orthographe signale une erreur à O et pas à P ?
Déjà que lorsque j'ai changé d'ordi, pourtant pour un autre de même marque, j'ai eu toutes les peines du monde à trouver le chemin ad hoc pour avoir ce dit correcteur en français. J'avais beau indiquer sur chaque fenêtre que ma langue principale d'utilisation était le français, ...
Quand je parle de langues, pas l'organe du goût dont j'ai particulièrement apprécié l'utilité le jour où j'ai été atteinte d'agueusie, un effet secondaire d'une pneumonie il y a deux ans, le O m'évoque "Langues O'".

mercredi 8 août 2018

Petit glossaire de l'été : M comme marchand, N comme nomade

M comme marche, marché, marchand, marchandise ou comme monnaie, monde, moderne, mer, montagne
m comme migrations, migrants, migrateurs, mutations, métal
N comme nomade, nature, numismatique, nanti, ... néolithique

mercredi 1 août 2018

Petit glossaire de l'été : K comme kaolin et L comme laque et luxe

Sur ma liste de brouillon les premiers mots qui me sont venu à la lettre k sont kaolin, koala, képi, kif kif, kit. La kermesse est arrivée par effraction dans mon paysage estival.
La lettre L a amené loi, liesse, lien, location, lilas

J'avais oublié la lune qui a caché depuis chez moi vendredi son rendez-vous avec le soleil derrière un paravent de nuages juste dans sa direction. D'autres étoiles étaient bien visibles

mardi 24 juillet 2018

Dans les replis de mes brouillons : K comme la kermesse idéale

Ce devait être pour la page 103 de l'Herbier de poésie. Mon ordi présentait des signes de fatigue et je faisais des sauvegardes fréquentes et pourtant ! il m'a lâché sans crier gare gobant dans le trou béant de l'oubli mes derniers brouillons.
Et puis allez savoir pourquoi j'ai retrouvé un premier brouillon manuscrit sur l'envers d'un carton de tablette de chocolat. Le texte qui suit n'est donc tout à fait celui que j'avais que j'avais finalisé après sans doute quelques ratures et polissages.

lundi 23 juillet 2018

Petit glossaire de l'été : I comme indigo, J comme jaune

Deux des couleurs de l'arc-en-ciel, celles désignées par convention sur la décomposition de la lumière.
I aussi comme indigné et comme indigne, indigence ou indice, ignorance ou identité
J comme justice et sans doute bien d'autres mots qui ne surgissent pas immédiatement sous mes doigts jeunesse, jaunisse, jaillissement, juillet, jurer, juron, job d'été, "jober", jocker, jockey ...
jour, journée, journal ...

mercredi 18 juillet 2018

Petit glossaire de l'été : G comme Géant et H comme hommage

G comme guide aussi et H comme humain, humanité, comme héros et horreur de la haine,
Un long chemin intérieur que Nelson Mandela avait parcouru dans sa geôle, de sa juste colère et de sa violence à sa singulière et inspirante humanité

H comme Histoire

"Faire du monde un meilleur endroit."

samedi 14 juillet 2018

petit glossaire de l'été : D comme Dictée, E comme écriture et F comme français

D comme Devise, E comme Egalité et F comme Fraternité

 ou En mode relax après la chaleur et profitant de la douceur revenue, mon blog est lui aussi en mode relâche.
Alors, juste pour partager quelques pépites trouvées dans les actualités

mardi 10 juillet 2018

Petit glossaire de l'été : C comme courage ou comme camp ...

ou encore comme corset et capacité juridique et compte bancaire, j'y reviendrai dans un billet publié vendredi, vous comprendrez pourquoi.

Ils sont fort nombreux les mots commençant par c qui se sont bousculés dans ma tête et sur mon pense Bête

jeudi 5 juillet 2018

Petit glossaire de l'été : A comme Aujourd'hui et actualité

dernière minute 6 juillet, j'ai reçu hier soir un rappel de l'ong Avaaz titré "URGENT! France: un cratère dans l'Amazonie? et qui commence ainsi :
Chères amies, chers amis en France,
Des bulldozers sont à deux doigts de saccager la forêt guyanaise à coups d'explosifs et de répandre des milliers de tonnes de cyanure pour extraire de l'or.  
Mais le Préfet doit encore donner son autorisation et il sera très attentif aux résultats de la consultation publique lancée auprès des Français. Il reste moins de 24h pour nous faire entendre et arrêter cette folie! 
La consultation est passée inaperçue: à quelques heures de sa clôture, à peine 300 participants ont été enregistrés! Mais nous pouvons la rendre impossible à ignorer: atteignons les 100 000 signatures! Si nous sommes assez nombreux à rejoindre cet appel, Avaaz déposera une contribution au nom de 100 000 Français et s'alliera avec les résistants locaux pour faire entendre nos voix -- signons et partageons pour sauver la forêt de Guyane
En fin de billet je joins les liens de ce courrier Pour en savoir plus

lundi 2 juillet 2018

Toujours sourire ...

Voilà un bon moment que je mets mon blog entre parenthèses. Lassitude, mal aux yeux devant l'ordi. D'autres occupations  avec des gens d'os et de chair ...
Cet après-midi, je suis allée voir le dernier article de Quichottine "Je t'écris".
Une ré-édition en réponse au "Ne pas faire semblant" de Bonheur du Jour

dimanche 17 juin 2018

Rien n'efface et ne s'oublie

C’était à l'été 2014 et j'exhumais de mes brouillons des textes jamais publiés, soit inachevés ou par oubli ... ou par pudeur. Ou parce que ce n'était pas le bon moment. Le brouillon était daté du 07/06/2011 15:35. La date prévue de publication n'avait pas été choisie au hasard.
Le 7 juin 1976,  j'étais clouée au lit** dans le noir, incapable d'accompagner à l'hôpital maman et mes frères et sœurs pour un dernier adieu à notre père.

samedi 16 juin 2018

Souvenirs, souvenirs ...

Pour le Nid des mots de ABC
Prochain thème à publier chez vous le samedi 16 juin :
Écrire le texte de votre choix, comportant les mots suivants :

Clown, corps, mime,objet, masque, musique, voix, en extérieur

vendredi 15 juin 2018

La lessive

Pour la page 114 de l'Herbier de poésie

J'aime cette image colorée sentant bon la lessive du quotidien quand elle peut sécher au grand air. C'était le temps des vacances . Le point d'ancrage familial parmi d'autres escapades.

lundi 11 juin 2018

Croqueurs en vacances

Tangage ou envie de croisières exotiques ?
La Coquille des Croqueurs de mots prend cette année ses quartiers d'été dès ce mois de juin en souhaitant à notre capitaines Dômi de retrouver tous ses abattis et son équilibre sur le plancher des vaches (c'est juste une expression) et que tout le monde profitera de cette pause pour faire le plein d'une vie aussi sereine et joyeuse que possible.

vendredi 8 juin 2018

jeudi 7 juin 2018

Avis aux lecteurs, Rabelais

Asfree à la barre du défi n°206 des CROQUEURS DE MOTS nous a proposé pour les jeudis poésies d'alterner l'un jeudi sur la liberté, l'autre jeudi laissé au libre choix du croqueur.

En marge, quelques liens vers quelques uns de mes poèmes où j'évoque une idée de liberté :
Vivre ! (15 décembre 2016, au moment de la chute d'Alep) ; Ruptures (26 mai 2016, pour un peu d'humour) ; Cri (14 avril 2016, mis en ligne le 27 octobre 2017)

lundi 4 juin 2018

Défi n°206, lettre sur la route des oiseaux migrateurs

Asfree à la barre du défi n°206 des CROQUEURS DE MOTS nous présente Arlette l'héroïne d'un roman épistolaire pour introduire sa proposition :
Et vous, pouvez-vous imaginer qu’un personnage fictif rencontré à travers un roman ou un film vous écrive ? A moins que ce soit vous qui ayez quelque chose à lui dire ?

jeudi 31 mai 2018

Il y a des mots ... , Paul Eluard, Gabriel Péri, extrait

Asfree à la barre des CROQUEURS DE MOTS pour le défi n°206 s'inspire de son pseudo ("free" comme liberté et pas comme fournisseur d'accès) pour utiliser le mot liberté comme fil conducteur des jeudis poésies.

En premier lieu pour celles et ceux qui manquent de temps, cet extrait  que j'aprécie tant que je l'ai recopié sur un marque page.

Gabriel Péri, de Paul Eluard

Asfree à la barre des CROQUEURS DE MOTS pour le défi n°206 s'inspire de son pseudo ("free" comme liberté et pas comme fournisseur d'accès) pour utiliser le mot liberté comme fil conducteur des jeudis poésies.
Comme le plus souvent je préfère partager avec vous des poèmes choisis, il est tentant de vous proposer le poème sans doute le plus célèbre de Paul Eluard. Je préfère rééditer celui qu'il a consacré à Gabriel Péri, lâchement arrêté par la police française et fusillé par la gestapo allemande au Mont Valérien en décembre 1941.

Ces vers font plus que jamais écho à la fois à nos familiers et notre époque à la dérive tout en étant intemporels

lundi 28 mai 2018

Défi n°206 des Croqueurs de mots ! Après la pause, embarquement chez Asfree

Eh oui, après une pause demandée par Dômi, la feuille de route du défi n°206 des CROQUEURS DE MOTS est affiché sur le blog d'Asfree 18, fleur de flocons. Je vous laisse la découvrir sur place :
 Clic --->

dimanche 27 mai 2018

Aujourd'hui c'est la fête des mères

Réédition de mon billet de l'an dernier : il a coulé beaucoup d'eau sous les ponts. Il y a des frémissements concernant la condition féminine, pas forcément sous le focus de la maternité encore que les Irlandaises et les Irlandais ont vendredi fait un grand premier pas en faveur d'une maternité heureuse en votant à plus des 2/3 pour l'abolition de l'interdiction de l'IVG inscrite dans leur constitution.
Aujourd'hui c'est donc la fête des mères

lundi 21 mai 2018

Relais Info Coquille

Sic Dômi sur le blog de la communauté des CROQUEURS DE MOTS Clic --->  :

Ohé Matelôts!!!

En parcourant le tableau, il reste Pimprenelle et Astree18
pour prendre la barre de la Coquille.
Mais aurez-vous le courage et l’envie de vous y mettre?

samedi 19 mai 2018

Je n'ai plus de larmes

Pour Le nid des mots :
Thème du mois de mai à publier chez vous le samedi 19 mai :
trois expressions, trois petits textes en vers ou en prose :
- Le cœur sur la main, - Prendre ses jambes à son cou, - Tomber dans les pommes.

vendredi 18 mai 2018

Gestes

Pour la page 111 de l'Herbier de poésies
parution de la page111 sur l'Herbier reportée au vendredi 18 mai Clic --->
Je remonte donc ma participation parue vendredi dernier
Du méthane fuse, enflammé, symptôme d'une décomposition organique. Des archéologues, dépêchés en urgence découvrent un site funéraire de femme noble étonnamment conservé. Parmi les objets, une bannière de soie, peut-être le voyage que devra suivre son âme. L'autre étoffe évoque des postures d'une gymnastique millénaire.

jeudi 17 mai 2018

Le soir de l'aube et de la terre, de Jeanne Fadosi

Jazzy à la barre du défi n°205 des CROQUEURS DE MOTS nous emmène dans le futur de créatures étranges et Pour le deuxième jeudi poésie le  17 mai : thème l’infini ou l’environnement en chanson ou en poème  ou thème  libre.

Je vous emmène dans un florilège de chansons écologiques dans l'article précédent et voici ici la réédition d'un poème que j'avais écrit avant de bloguer et qui fut l'un des premiers que j'ai partagé sur mon premier blog. Vous pouvez le retrouver ainsi que le contexte sur laremisedefadosi Clic --->

Respire, de Mickey 3D

Jazzy à la barre du défi n°205 des CROQUEURS DE MOTS nous emmène dans le futur de créatures étranges et Pour le deuxième jeudi poésie le  17 mai : thème l’infini ou l’environnement en chanson ou en poème  ou thème  libre.

lundi 14 mai 2018

Défi n°205 Araneomorphea

Jazzy à la barre du défi n°205 des CROQUEURS DE MOTS nous emmène dans le futur de créatures étranges avec en prime la consigne (je cherche un synonyme pour ce mot vous allez vite comprendre pourquoi) supplémentaire d'éliminer toute lettre G du vocabulaire utilisé pour réondre à ce défi.

- Tiens bonjour toi ! Tu tombes bien, j'ai une dissertation à faire pour lundi pour les CROQUEURS DE MOTS. Tu voudrais bien m'aider ?

jeudi 10 mai 2018

Les Djinns, de Victor Hugo

Jazzy à la barre du défi n°205 des CROQUEURS DE MOTS nous emmène dans le futur de créatures étranges et pour ce premier jeudi poésies nous propose comme thème le fantastique ou thème libre.
L'occasion de montrer la grande liberté stylistique du jeune Victor Hugo (il n'a dans les 25-28 ans) quand sa plume suit le Djinns dans la nuit.
pour écouter le poème Clic --->

Les Djinns

dimanche 6 mai 2018

Connexion internet anarch... et prochain défi des CROQUEURS DE MOTS

C'est la révolte des connexions si ce n'est celle des objets connectés ...
Galère depuis ce matin que d'utiliser tous ces objets qui nous relient à distance ... et comme c'est moi qui aie boudé les écrans et les claviers ces jours derniers inutile de vous préciser que je ne vais pas rattraper mon retard en cette fin d'après-midi où l'envie me prend de vivre en akène ...

vendredi 4 mai 2018

Poésie insoumise ?

Pour la page 110, l'Herbier de poésies propose d'écrire un haïbun sur la poésie insoumise.
J'aurais eu beaucoup à dire (écrire ?) sur cette injonction paradoxale. Le haïbun, réputé difficile, est à la fois rigoureusement codifié et d'une grande exigence. J'en ai pourtant tenté l'écriture plutôt que de suivre mon premier élan porté à une dissertation sans doute ennuyeuse ou de ne pas suivre la consigne.

jeudi 3 mai 2018

Tout ça parce qu'au Bois de Chaville, de Pierre Destailles et Claude Rolland

03 mai 2018  : Poésie du deuxième jeudi : « Joli Muguet du mois  de mai »
Telle est la proposition de notre capitaine de quinzaine Zaza pour le troisième rendez-vosu du défi n° 204 des CROQUEURS DE MOTS

Tout Ca Parc' Qu'au Bois De Chaville

Ce jour-là au bois d'Chaville
Y'avait du muguet

lundi 30 avril 2018

Défi n°204 : Vous avez dit Robert ?

Zaza à la barre des CROQUEURS DE MOTS pour le défi n°204 nous propose :
Nous fêterons la Saint Robert !  A vous de nous parler des Roberts célèbres ou non, du petit Robert, de la ville de Robert, des roberts, que sais-je encore… !!! En prose ou en rime, et surtout de tenter de nous faire sourire.

vendredi 27 avril 2018

Une histoire du monde

Pour la page 109 de l'Herbier de poésies

Une histoire du Monde

A la manière d'Aimé Césaire, vienne l'euplecte** noir d'ébène au fondement d'or ou de soleil chanter l'histoire de son continent. Vienne l'oiseau chanter l'histoire du monde et pas seulement celle des humains.

jeudi 26 avril 2018

"La carte du printemps est toujours à refaire", de Aimé Césaire

Après une petite pause pour mer houleuse, c'est Zaza qui prend la barre des CROQUEURS DE MOTS pour le défi n°204 avec "le Printemps" en fil rouge pour le premier jeudi poésie.

Printemps, renouveau
prime temps des primevères
juste après l'hiver

vendredi 20 avril 2018

Fêlure

Pour la page 108 de l'Herbier de poésies, sur l'image de la page 104

Fêlures
Je me noie dans cette mer et ce ciel qui ne font qu'un, dans cette couleur de joyau et de colère.

vendredi 13 avril 2018

Au sablier du temps

En marge de la page 108 de l'Herbier de poésies qui est reportée à vendredi prochain
En prolongement du billet précédent En ce temps barbare qui est le nôtre ...

jeudi 12 avril 2018

En ce temps barbare qui est le nôtre ...

Le coeur et la tête lourdes de pensées et de sentiments contradictoires en ce jour funeste qui me projette cinquante ans en arrière

Temps subi, temps agi

"Nous devons nous-mêmes - en retrait du règne et de la gloire, dans
la brèche ouverte entre le passé et le futur - devenir des lucioles et
reformer par là une communauté du désir, une communauté de lueurs
émises, de danses malgré tout, de pensées à transmettre."
Georges Didi-Huberman, 
mis en exergue par Patrick Chamoiseau,
Frères migrants, Seuil, mai 2017
Contre la barbarie


J'avais repris ce chapeau en exergue de mes réflexions éditées le 17 juin 2017, le mois du signe double des gémeaux.

lundi 9 avril 2018

Oyez les Croqueurs de mots ! Pause défi !

Dômi nous demande une petite pause et en passant sur le blog de Jazzy, j'ai vu par l'absence de feuille de route que son appel a été entendu.


"Ohé Matelôts !!!
Je me permets ce petit passage pour vous demander si vous voyez un inconvénient
à ce que je propose une pause pour cette prochaine quinzaine.

dimanche 8 avril 2018

Paysage intérieur

Semaine rude depuis le vendredi 30 mars. Je n'ai pas eu la tête ni le coeur à écouter et écrire pour rendre ma copie au jour et à l'heure pour le nid des mots de Abécé, ... quand trop, c'est trop ...

vendredi 6 avril 2018

jeudi 5 avril 2018

.... ... ., de Jeanne Fadosi

Pour le jeudi poésie du 5 avril du défi n°203 des CROQUEURS DE MOTS, Laura nous suggère :

Poésie, chanson ou autre sur  Les paysages, ceux que vous aimez ou pas,

J'utilise rarement mes propres écrits pour ces partages poétiques. Pourtant, allez savoir, j'ai envie de rééditer ces mosaïques de paysages que m'avait inspiré un défi piloté par Lilou et devant intégrer huit éléments.

lundi 2 avril 2018

Défi n°203 : des livres en partage

"En tant que professeur-documentaliste et usagère de bibliothèque,
 j’aimerais que vous me parliez d’un CDI (Centre de Documentation et d’Information où je travaille)
pour ceux à qui ça parle (dans mon lycée, je n’avais qu’une bibliothèque) ,
d’une bibliothèque ou de tout autre paysage livresque
(librairie, chez vous etc.) où vous vous sentez bien… ou pas"
telle est la proposition de Laura Vanel-Coytte pour le défi n°203 des CROQUEURS DE MOTS où elle est à la manoeuvre.

Une proposition qui a suscité des tonnes de questions et m'a fait noircir plusieurs pages de brouillon, partir dans toutes les directions, pour en revenir à jeter pêle-mêle des mots échappés des livres :

jeudi 29 mars 2018

La leçon de lecture, de Jean Aicard

Laura Vanel-Coytte à la manoeuvre pour le défi n°203 des CROQUEURS DE MOTS nous propose sa partici "passion" en faisant appel à notre appétit livresque et pour ce premier jeudi poésies, 
Poésie ou chanson ou autre sur les livres tels que vous les vivez… ou pas

mercredi 28 mars 2018

Calliope, l'amie des mots

Pour le dernier prénom de la saison de la Cour de récré, Calliope, la bien nommée, grande amoureuse des mots jolis, s'est arrêtée à la Charité sur Loire, dans le département de la Nièvre, ville de lisières, villes de frontières* ...

dimanche 25 mars 2018

De l'heure d'hiver à l'heure d'été


Nouvelle édition mise à jour

Et nous revoilà une fois de plus à  l'heure d'été ! Le dernier dimanche de mars, depuis 1976, nous avançons les montres et les horloges d'une heure.
Depuis 2002, le changement d'heure est défini de manière homogène dans toute l'Union européenne.

jeudi 22 mars 2018

La rose et le réséda, de Louis Aragon

 Luciole est à la barre pour orchestrer le défi n°202 des CROQUEURS DE MOTS et nous faire danser sur un air de tango. Le premier jeudi poésie a célébré les quatre éléments. Ce deuxième jeudi nous interpelle sur "La relation à l'autre".

Il serait trop long de vous dérouler les associations de pensées qui m'ont conduit comme une évidence à ce poème de Louis Aragon, lundi matin en descendant l'escalier au réveil.

mercredi 21 mars 2018

Chafoine et Romanella

Me voilà revenue sur Internet et pour mon petit tour de France avec les prénoms de la Cour de récré de JB nous allons faire aujourd'hui le grand écart entre les montagnes du Haut Jura et les côteaux du Bordelais, entre le doubs et la Gironde.

lundi 19 mars 2018

Défi n°202 : et puis on danse

"Le tango est une pensée triste qui se danse"

Je ne connais pas Enrique Santos Discépolo dont la citation sert de point de départ à Luciole pour orchestrer le défi n°202 des CROQUEURS DE MOTS. J'avais presque promis d'être aux rendez-vous de cette semaine après mess petits soucis techniques.

jeudi 15 mars 2018

Quelques nouvelles ...

aux plumes de l'Herbier de poésies

Je savais mon ordinateur très fatigué après une dizaine d'années de bons et loyaux services et j'ai pris quelques précautions de sauvegardes, mais il m'a planté sans signes avant coureurs au beau milieu de la piste de danse. D'où mon silence de la semaine dernière et cette semaine.

jeudi 8 mars 2018

J'aime pas l'hiver, de Pierre Vassiliu

Pour le second jeudi poésie du défi n°201 des CROQUEURS DE MOTS, Dômi nous propose « J’aime pas l’hiver ». Sait-elle que c'est le titre d'un chanson de Pierre Vassiliu de 1970, plus confidentielle que certaines autres de ses chansons célèbres, un poète et chanteur rare et qui je le crains risque de tomber dans l'oubli tant il était discret déjà du temps de sa célébrité.
Vu la photo du petit chat de Dômi, je pense que oui elle y a pensé. Alors nous serons au moins deux à penser à lui.

mercredi 7 mars 2018

Lancelot le matelot de Camelot

Ou devrais-je écrire Camaret, au risque de m'attirer les foudres des autres Bretons devenus "Grands" par quelques truchements de la Grande et de la Petite Histoire. Tant pis, j'ose vous emmener dans ma tournée des prénoms du mercredi dans le Finistère en Bretagne, sur les traces de ce grand oeuvre écrit, réécrit autour des Chevaliers de la Table Ronde et de la légende du Roi Arthur.

lundi 5 mars 2018

Défi n°201 lumière d'hiver

Voilà ce que Dômi à la barre des CROQUEURS DE MOTS pour ce défi n°201 gelé nous propose :
« Quand Paris s’enrhume, l’Europe prend froid »
Je vous demande de vous exprimer comme vous l’entendez ….En imaginant un texte drôle ou pasPoétique ou pasEn vers ou en prose.

vendredi 2 mars 2018

Finisterre

Pour la page 102 de  l'Herbier de poésies, un nouvel essai de conte en haïbun   sur un cliché de Susy S
Elle n'ira pas plus loin. Cette plage est celle où d'un désir elle est devenue promesse. C'est une très vieille dame maintenant et le continuum bleu océan lui évoque le bleu France qu'elle ne connaîtra plus et le bleu horizon de ce père qu'elle n'a pas connu.