Chaque jour je n'oublie pas Anne-Sophie et ses compagnes d'infortune

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015, 123 en 2016, combien en 2017 ?

(clic sur le lien pour comprendre ... un peu)

jeudi 6 décembre 2018

Automne, de Guillaume Apollinaire

Colettedc, pour le défi n°213 des CROQUEURS DE MOTS met Novembre au centre de notre jeu et pour les jeudis poésie, le 29 novembre "beauté de la nature" et le 6 décembre "dépouillement de la nature".
En découvrant ma participation de lundi, vous vous en doutiez sans doute.


Automne

Dans le brouillard s’en vont un paysan cagneux
Et son bœuf lentement dans le brouillard d’automne
Qui cache les hameaux pauvres et vergogneux

Et s’en allant là-bas le paysan chantonne
Une chanson d’amour et d’infidélité
Qui parle d’une bague et d’un coeur que l’on brise

Oh! l’automne l’automne a fait mourir l’été
Dans le brouillard s’en vont deux silhouettes grises


Guillaume Apollinaire, Alcools, 1913

Guillaume Apollinaire, 1880 - 1918, poète, écrivain, critique et théoricien d'art français, né sujet polonais de l'empire russe.


9 commentaires:

  1. Il n'est pas bien joyeux Guillaume, dans le brouillard d'un automne parle d'une femme qu'on va délaisser pour une autre… merci, bises, JB

    RépondreSupprimer
  2. J'aime beaucoup Apollinaire. Heureuse de relire cette poésie un peu triste, J'aime tellement l'automne.
    beau jeudi.

    RépondreSupprimer
  3. Grand merci Jeanne ! Magnifique participation ! Que ce jeudi te soit bon et agréable !
    Bises♥

    RépondreSupprimer
  4. Tu as choisi un très beau poème pour illustrer ce défi. Merci Jeanne.
    Bises et bon jeudi

    RépondreSupprimer
  5. Nostalgie, mélancolie, si fécondes ...
    "Les chants les plus désespérés sont les chants les plus beaux."

    RépondreSupprimer
  6. Merci de l'avoir mis en entier ce poème de Guillaume Apollinaire
    Bonne soirée
    Bisous

    RépondreSupprimer
  7. très beau poème Jeanne, merci pour ce partage

    RépondreSupprimer
  8. Merci pour ce poème (triste, mais c'est l'hiver). Je connais quelques vidéos de celui qui lit le poème que tu as choisi.

    RépondreSupprimer
  9. C'est un poème que je connaissais et que j'aime beaucoup.
    Merci pour le partage, Jeanne.
    Bisous et douce journée.

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont modérés. Merci de patienter, je ne les valide pas toujours à la minute ni même quelquefois à la journée.
Les commentaires anonymes et non signés d'une manière ou d'une autre ne seront pas validés.