Chaque jour je n'oublie pas Anne-Sophie et ses compagnes d'infortune

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015, 123 en 2016, combien en 2017 ?

(clic sur le lien pour comprendre ... un peu)

jeudi 22 novembre 2018

Saisir l'instant, de Esther Granek

Lénaïg à la barre du défi n°212 des CROQUEURS DE MOTS nous invite pour le second jeudi en poésie du défi à partager "la saveur de l'instant présent".
Un instant que Esther Granek a si bien sublimé dans un poème que j'avais mis en ligne en avril 2011 lors d'un défi où je tenais la barre pour illustrer le temps.
publication en instance d'autorisation

Saisir l’instant

Saisir l’instant tel une fleur
Qu’on insère entre deux feuillets
Et rien n’existe avant après
Dans la suite infinie des heures.
Saisir l’instant.

Saisir l’instant. S’y réfugier.
Et s’en repaître. En rêver.
À cette épave s’accrocher.
Le mettre à l’éternel présent.
Saisir l’instant.

Saisir l’instant. Construire un monde.
Se répéter que lui seul compte
Et que le reste est complément.
S’en nourrir inlassablement.
Saisir l’instant.

Saisir l’instant tel un bouquet
Et de sa fraîcheur s’imprégner.
Et de ses couleurs se gaver.
Ah ! combien riche alors j’étais !
Saisir l’instant.

Saisir l’instant à peine né
Et le bercer comme un enfant.
A quel moment ai-je cessé ?
Pourquoi ne puis-je… ?

Esther Granek, Je cours après mon ombre, 1981


Esther Granek, 1927 - 2016, poétesse belgo-israélienne francophone, survivante de la Shoah
son site officiel
ses poèmes sur le site poetica


9 commentaires:

  1. Et bien je la découvre… On a toujours envie d'être plus loin dans sa vie, bah… chaque jour suffit sa peine et ses petits bonheurs, merci, bises, JB

    RépondreSupprimer
  2. Très beau poème à la gloire de l'instant celui qui compte tant pour moi que je vis intensément. Bon jeudi

    RépondreSupprimer
  3. C'est un poème que j'aime beaucoup.
    Merci de nous le proposer aujourd'hui.
    Bises et douce journée.

    RépondreSupprimer
  4. Ce poème m'a beaucoup touchée, et encore plus quand j'ai vu que son auteur était une survivante de la shoah. Merci de me l'avoir fait découvrir.

    RépondreSupprimer
  5. Merci pour ce superbe poème tout en douceur et délicatesse . Un excellent moment de lecture .
    Bonne journée
    Bises

    RépondreSupprimer
  6. un très beau poème-
    double hommage à cette survivante- quel malheur cette Shoah-
    merci pour la découverte-
    bisous-

    RépondreSupprimer
  7. Superbe poème, Jeanne ! Tout ce qu'il faut pour relever ce défi avec brio ! Bravo ! Bonne toute fin de ce jour ! Bises♥

    RépondreSupprimer
  8. j'aime beaucoup cette poète qui a toujours des mots simples pour exprimer ses sentiments

    RépondreSupprimer
  9. Très beau poème. Il n'y a pas longtemps que j'ai découvert cette auteure et je trouve ses textes tous plus beaux les uns que les autres.
    Merci pour ton choix.
    Bisous.
    Domi.

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont modérés. Merci de patienter, je ne les valide pas toujours à la minute ni même quelquefois à la journée.
Les commentaires anonymes et non signés d'une manière ou d'une autre ne seront pas validés.