Chaque jour je n'oublie pas Anne-Sophie et ses compagnes d'infortune

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015, 123 en 2016, combien en 2017 ?

(clic sur le lien pour comprendre ... un peu)

jeudi 11 octobre 2018

Des ténèbres à la lumière, de Charles Aznavour

Quand j'ai dans l'urgence samedi dernier rédigé la feuille de route du défi n°209 des CROQUEURS DE MOTS autour de la lumière et de l'obscurité, en lien avec la cécité, j'étais loin de me douter que le lendemain dimanche je chanterais avec d'autres quelques paroles de chansons de Charles Aznavour, encore moins qu'il décéderait le lundi.
Quand lundi j'ai programmé mes poèmes choisi du jeudi j'ignorais tout de sa chanson où il parle au nom d'un aveugle. vendredi dernier j'ai complété mon choix de poème, L'aveugle, de Théophile Gautier par la chanson d'Aznavour en bas du billet et je vous en ai promis les paroles, en sus du poème déjà programmé, A la lumière d'Anatole France.

DES TÉNÈBRES À  LA LUMIÈRE

Je te connais du bout des doigts 
Du son chaleureux de ta voix 
Qui me décris ce que tu vois 
Qui reste pour moi un mystère 
Quand tu cherches à m'ouvrir les yeux 
Sur tout ce qu'est l'oeuvre d'un dieu 
Qui vit dit on au fond des cieux 
D'où jaillit un jour la lumière 

On dit de toi que tu es belle 
Mes mains le savent et je les crois 
J'aime l'odeur de tes aisselles 
La soie de ta peau, de tes bras 
Je te respire et je m'enivre 
Tu es ma vie mon monde à part 
Ma destinée est de te suivre 
Par les chemins de mes hasards 

Toi ma lumière oh mon savoir 
Toi ma manière d’entrevoir 
Ce dont la vie m'avait privé 
Dans la nuit où je suis noyé 
Toi mon soleil et mes saisons 
Toi mes couleurs, mon horizon 
Toi qui tendrement m'a ouvert 
La voie pour sortir de l'enfer 
De mes ténèbres à la lumière 

Je te connais de corps à corps 
De moments fous, de moments forts 
De souffle chaud et plus encore 
De complicité, de murmures 
Lorsque tu me guides en chemin 
Avec tes mots avec tes mains 
Comme un enfant que le matin 
Le rire maternel rassure 

Tu es l'archange qui me guide 
Et qui m'a redonné la foi 
Et tendrement comblé mes vides 
Et forgé la confiance en moi 
Tu me racontes et je devine 
Mes nuits sont faites de mes jours 
Et je construis et j'imagine 
Tout ce qui meuble notre amour 

Toi ma lumière oh mon savoir 
Toi ma manière d’entrevoir 
Ce dont la vie m'avait privé 
Dans la nuit où je suis noyé 
Toi mon soleil et mes saisons 
Toi mes couleurs, mon horizon 
Toi qui tendrement m'a ouvert 
La voie pour sortir de l'enfer 
De mes ténèbres à la lumière
Charles Aznavour, et j'aimerais en connaître la date et l'album

5 commentaires:

  1. Bonjour Jeanne, oh, merveille de chanson que je découvre grâce à toi ! Merci beaucoup, gros bisous.

    RépondreSupprimer
  2. Magnifique choix de circonstance, Jeanne ! J'ai de la difficulté à te mettre des commentaires, dans le moment ... je ne sais pas s'ils entrent vraiment ??? Bonne tout fin de ce jour et bon vendredi ! Bises♥

    RépondreSupprimer
  3. Un très beau texte de chanson de Charles AZNAVOUR. Je viens de la réécouter, merci Jeanne.
    Bisous

    RépondreSupprimer
  4. c'est formidable Aznavour il a tant de chansons qu'on en trouve toujours pour tous les sujets
    merci Jeanne

    RépondreSupprimer
  5. J'ai beaucoup écouté ses chansons, et je ne connaissais pas celle-ci.
    Merci pour la découverte, Jeanne.
    Bisous et douce journée.

    RépondreSupprimer