Chaque jour je n'oublie pas Anne-Sophie et ses compagnes d'infortune

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015, 123 en 2016, combien en 2017 ?

(clic sur le lien pour comprendre ... un peu)

mercredi 7 novembre 2018

Lucette de l'Île des Pins

J'arrive encore tard pour mettre en ligne pour demain un brouillon commencé avant mes réparages des yeux. J'avais envie de vous emmener faire un tour du côté d'un bout du monde dont la population se prononçait dimanche dernier par référendum pour ou contre l'indépendance.

Lucette de l'Île des Pins

Lucette est inquiète
ce n'est pas qu'elle craigne
l'indépendance
ou le giron de la métropole.

Sur son petit lopin de terre
sa paillote pleine de paillettes
qui en mettait plein les mirettes
aux touristes
a les pieds dans l'eau !

Lucette est inquiète
pour son coin de paradis
qui bientôt sera englouti.
Alors elle se dit
que nous sommes tous
dans le même bateau.

Enfin, pour elle c'est pour bientôt !

Elle admire Louise Michel
qui fut 7 ans ici bagnarde
Mais il faudrait pour la planète
de nouvelles suffragettes
défendant la diversité !

Lucette est inquiète
car son caillou rétrécira
et ce sujet préoccupant
ne semble pas d'actualité.

L'Île des Pins surnommée l'île la plus proche du paradis, est une île de la Nouvelle Calédonie qui a accueilli le bagne dont les anciens bagnards, obligés de rester à l'issue de leur peine ont fait souche et sont pour partie à l'origine des caldoches.

les provinces de Nouvelle Calédonie











Dernière minute : Christian Karembeu s'exprime sur le scrutin d'autodétermination, sur les problèmes de l'archipel et sur ses racines kanakes (francetvinfo)
Je viens de découvrir cet entretien donné par le footballeur avant le référendum.


baie d'Upi, Ile des Pins, image versée au Domaine Public par son auteur


La liste des prénoms chez Jill Bill et Les liens du rassemblement
Avec un salut amical spécial à  Bigornette , 
Présidente d'honneur de La cour de récré de JB

10 commentaires:

  1. Bonjour élève Jeanne, ah c'est une situation préoccupante mais pourra t'on y remédier… la montée des eaux est source de crainte, voire de départ pour les habitants du coin pas à la fête ! Lucette sois la bienvenue à la cour de récré, MERCI à toi, bises de m'dame JB ;-)

    RépondreSupprimer
  2. Ah ! La pauvre Lucette, alors, Jeanne ! Si beau, son coin de paradis ! Bravo et mon mercredi !
    Bises♥

    RépondreSupprimer
  3. Elle peut craindre Lucette pour son île. C'est bien de parler de la Nouvelle Calédonie qui reste française. On a tendance ici en Métropole à l'oublier. Beau Mercredi.

    RépondreSupprimer
  4. Merci Jeanne pour ces mots qui alertent sur ce réchauffement climatique qui va faire mourir notre planète.
    Bises et bon mercredi

    RépondreSupprimer
  5. Elle bien raison de s'inquiéter cette Lucette du bout du monde . L'argent est plus puissant que la sauvegarde des petits paradis terrestres ,hélas.
    Bise

    RépondreSupprimer
  6. Je ne connaissais pas cette île... alors, merci pour ta page et ta Lucette qui me fait la découvrir.
    Bisous et douce journée.

    RépondreSupprimer
  7. un bon billet qui parle du réchauffement climatique et de Louise Michel -
    merci pour les explications-
    bisous- bon mercredi-

    RépondreSupprimer
  8. hélas quelque fut le résultat c'est une grande violence en ce moment sur l'ile de Lucette

    RépondreSupprimer
  9. Bravo pour ton billet, Lucette a vraiment de quoi être inquiète . Oui il en faudrait encore des suffragettes pour faire bouger les lignes .
    Bonne journée
    Bisous

    RépondreSupprimer
  10. Une histoire bien amenée pour nous parler d’écologie et un clin d’œil à Louise Michel cette indomptable qui aurait surement porté la parole sur les dérangements climatiques

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont modérés. Merci de patienter, je ne les valide pas toujours à la minute ni même quelquefois à la journée.
Les commentaires anonymes et non signés d'une manière ou d'une autre ne seront pas validés.