Chaque jour je n'oublie pas Anne-Sophie et ses compagnes d'infortune

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015, 123 en 2016, encore 123 en 2017, 121 en 2018 ? 101 femmes depuis le 1e janvier 2019 en France (2 septembre 2019) , soit une femme tous les deux jours ! accélération ou meilleure visibilité ?

(clic sur le lien pour comprendre ... un peu)

lundi 31 octobre 2022

Oyez Les CROQUEUSES ET CROQUEURS DE MOTS : voici le défi n°271 pour la quinzaine du 7 au 20 novembre

Dernière minute : je viens de lire la réponse que Dômi m'a faite
Dimdamdom59
31 octobre 2022 à 0 h 04 min (c'est moi qui surligne, j'étais déjà dans les bras de Morphée ou pas loin, en tous cas loin de ces petits objets connectés)

Coucou Jeanne

Merci pour ta proposition de reporter d’une semaine ton défi que j’accepte volontiers. Je suis vraiment désolée, pour le moment je suis interdite de penser à moi, je suis sollicitée de toutes parts !!! La semaine prochaine je devrais être plus disponible. Merci pour votre compréhension. Bises amirales. Dômi

Et mon défi, programmé, est déjà en ligne depuis 00h. 
Alors voilà ce que je vous propose : Je maintiens le sujet et je reporte les parutions à la semaine prochaine et à la suivante. Vous aurez donc une semaine de plus pour préparer vos participations. 

 Le temps des horloges

Un de mes dadas,  c'est le temps voire les temps (météo et chrono), je radote c'est vrai. Mais comment renoncer à cette marotte au moment où je dois proposer un défi et quand  l'on vient de revenir à l'heure d'hiver.  
Difficile d'imaginer des temps, pas si lointains, où posséder une montre ou une horloge était un privilège délégué aux puissants.
👀Pour lundi 14 novembre  :

évoquez une histoire réelle ou imaginaire avec une horloge ou une pendule ou un réveil, une montre, un chronomètre, une horloge pointeuse, un cadran solaire ou pourquoi pas le sablier pour les œufs à la coque ou un jeu comme le scrabble etc, ou encore un métronome (un seul ou plusieurs instruments)
 
 en prose, en vers, en dessin, en mélange, peu importe,
juste  faire "pas trop long" pour favoriser la lecture des uns et des autres.

👀pour les jeudis poésie du 10 et du 17 novembre :
 
laissons comme d'hab le choix du sujet et pour ceux qui préfèrent un guide, choisir dans les instruments de mesure du temps qui passe

Sur-vivre

 Pour la page 207 de  l'Herbier de poésies sur Le tarot de André Breton

Devant le café du port le ciel est insolemment serein, loin des bruits de pas cadencés. Ils occupent leur temps libre comme cette partie du pays en jouant aux cartes. L'avenir indécidable se lit dans les jeux divinatoires.

Tarot créatif
dans un monde de déraison
la lutte ou la fuite

Du surréalisme à l'art qu'ils disent dégénéré, il n'y a que l'épaisseur d'une feuille de papier à cigarette. Le danger est invisible mais bien là. Ils menacent même sur le seul signe de naissance.

Ils ont choisi de partir
Ils attendent le bon moment

"C'était un temps déraisonnable
On avait mis les morts à table"*

D'autres moins concernés pensent-ils ont choisi le déshonneur de cette paix scélérate et trompeuse. Pensant s'exprimer de l'intérieur ou gagner beaucoup.

Mieux qu'être complices
Ils ont pu prendre le large
et non collabos.

Dès le premier été ou au fil des mois et des années, certains clairvoyants ou inconscients ont choisi la résistance.

Téméraires ils sont entrés
Dans la clandestinité

"Et (s'ils) y tenai(en)t mal (leur) rôle
C'était de n'y comprendre rien"*

Tarot hyperréaliste
d'une déraison trop réelle
ici et maintenant

Octopus aux mille bras
déesse et mère dévorante

"Est-ce ainsi que les hommes vivent ?
Et leurs baisers au loin les suivent"*

©Jeanne Fadosi, vendredi 27 octobre 2022
pour la page 207 de l'Herbier de poésies
à découvrir bientôt avec les autres brins sur la page 207
 
André Breton, Paracelse, Mage de Connaissance, Serrure, encre de Chine noire et aquarelle sur papier Canson contrecollé sur papier, 23,7 x 13,8 cm, Musée Cantini, Marseille, photo : Bernard Jean © ADAGP, Paris, 2022
À gauche : André Breton, As de Connaissance. Serrure, aquarelle, encre de Chine et crayon sur papier, 27,8 x 18 cm / À droite : André Masson, La Religieuse portugaise. Sirène d'Amour. Flamme, aquarelle et crayon sur papier Canson, 27,2 x 17 cm, Musée Cantini, Marseille, photos : Bernard Jean © ADAGP, Paris, 2022
Source : Artips, aujourd'hui : "Une carte à jouer"

* Est-ce ainsi que les hommes vivent ? Poème de Louis Aragon, Le roman inachevé, 1956,  mis en musique par Léo Ferré
Est-ce ainsi que les hommes vivent, poème de Louis Aragon - poetica.fr (paroles et présentation et chanson par Bernard Lavilliers)

dimanche 30 octobre 2022

Oyez, oyez les CROQUEURS DE MOTS !!! Défi 271 en partance ou pas ?

Dernière minute : je viens de lire la réponse que Dômi m'a faite
Dimdamdom59
31 octobre 2022 à 0 h 04 min (c'est moi qui surligne, j'étais déjà dans les bras de Morphée ou pas loin, en tous cas loin de ces petits objets connectés)

Coucou Jeanne

Merci pour ta proposition de reporter d’une semaine ton défi que j’accepte volontiers. Je suis vraiment désolée, pour le moment je suis interdite de penser à moi, je suis sollicitée de toutes parts !!! La semaine prochaine je devrais être plus disponible. Merci pour votre compréhension. Bises amirales. Dômi

Et mon défi, programmé, est déjà en ligne depuis 00h. Alors voilà ce que je vous propose : Je maintiens le sujet et je reporte les parutions à la semaine prochaine et à la suivante. Vous aurez donc une semaine de plus pour préparer vos participations. 
Je modifie les dates sur la feuille du défi dans les minutes qui viennent. Elle est à consulter ici --->

Ce qui suit n'est plus tout à fait d'actualité :

Etant la suivante sur la liste, j'ai annoncé que je tenais la barre pour le défi 271. Seulement voilà !

J'ai besoin de vos lumières !!!!

 Ce ne sont pas les turbulences de la météo mais celles de la panique informatique de l'ordi et des connexions de notre capitaine Dômi Panne d’ordinateur !!! – le blog de la communauté des croqueurs de mots (apln-blog.fr)

Alors que faire ? Tout est prêt et programmé pour afficher ma feuille de route dès demain matin. Sauf que ... cela va être plus difficile de suivre les publications des croqueurs. Sans compter celles et ceux qui vont penser qu'on diffère et qui ne vont même pas venir voir sur mon blog. 

Alors ? Publier ?

Reporter à lundi prochain ? Je ne sais pas quoi faire !!!! Le temps ne fait rien à l'affaire, quand ça veut pas, ça veut pas. 

Pour le moment c'est programmé, j'y verrai peut-être plus clair ce soir.

mise à jour de 18h30

Je n'ai que l'éclairage de Jill qui me dit : 

si tout est prêt Jeanne, allons-y... ou attendre le retour du capitaine, mais quand !? 

oui quand ?! l

Alors j'ai envie d'y aller ... Rendez-vous demain matin pour le lancement du défi ? !


Ou on prend le large dès ce lundi?
On reste à quai en attendant captain dômi ?

  










ON PREND LE LARGE MAIS ON PREND SON TEMPS je récap' :
1er jeudi poésie le jeudi10 novembre
défi le lundi 14 novembre
2e jeudi poésie le jeudi 17 novembre

Découvrir le sujet :

Fadosi continue: Oyez Les CROQUEUSES ET CROQUEURS DE MOTS : voici le défi n°271

samedi 29 octobre 2022

Abécédaire du monde d'après : X comme xénophobe

"Vous avez utilisé le mot 'xénophobe' à l'égard d'un parti politique. Je venais de rappeler qu'il fallait avoir une attitude respectueuse les uns envers les autres"

Etonnant carton rouge donné par la présidente de l'Assemblée Nationale à une députée de la majorité présidentielle pour une expression qui ne reflète que la réalité d'un parti qui a fait de la peur des étrangers son fonds de commerce et l'un de ses atouts de recrutement. Il est vrai pas n'importe quels étrangers ... Il y a des complaisances. 

Un rappel à l'ordre en guise de chiffon rouge juste agité pour ne pas que "cela dégénère".

Rappelons ce qu'est la xénophobie : 

xénophobie
NOM FÉMININ SINGULIER
xénophobie (nom féminin ) · xénophobies (nom féminin pluriel)
  1. Haine, hostilité envers des étrangers.

Il est possible de donner de la xénophobie la définition suivante : « ensemble des discours et des actes tendant à désigner de façon injustifiée l’étranger comme un problème, un risque ou une menace pour la société d’accueil et à le tenir à l’écart de cette société, que l’étranger soit au loin et susceptible de venir, ou déjà arrivé dans cette société ou encore depuis longtemps installé »20.

Fuite en Égypte par Giambattista Tiepolo, 1764 - 1770.
Le tableau est situé au Museu Nacional de Arte Antiga, Lisbonne, Portugal.



 le problème réel est le manque de volonté d'assurer le respect des lois existantes dans chaque pays, de manière que les résidents européens aient les mêmes droits et devoirs et ne soient pas divisés selon le sexe, la race ou la nation.


Dans Clochemerle, l'étranger c'est celui du village d'à côté





Dans la première moitié du vingtième siècle, l'auvergnat était encore l'étranger tout comme la bretonne et à l'égal des italiens (ritals)  et les espagnols puis ceux venant des pays de l'est puis les immigrés de main d'œuvre d'Afrique du nord ...

jeudi 27 octobre 2022

Un cyclamen, le pot blanc et le cahier noir

 ANNE, à la barre pour la quinzaine pour le défi 270 des CROQUEURS DE MOTS : Ces objets qui ...
 - Pour le 2ème jeudi 27 octobre : Écrire un poème ou  une courte nouvelle évoquant un moment de vie influencé par un objet.

Difficile d'évoquer un tel moment ... Quel moment n'a pas été influencé par un objet, qu'il soit agréable ou de ceux qu'on aimerait oublier ?
et voilà que je ne vais pas avoir le temps. Alors permettez-moi de recycler ce que j'avais fait pour le défi 245 mené par Fanfan "A partir d'une photo, ou d'un objet,  d'une odeur , d'un lieu ,racontez- nous en quelques lignes ...
Et non pas un mais trois objets, pour des moments précieux




Vingt ans ! Parenthèse heureuse d'une réunion de famille autour de mon anniversaire. Une photo souvenir m'était parvenue par mel pour mes soixante-dix ans.




Une jolie plante offerte sans concertation par des amis quelques jours après le mel et la photo souvenir, toujours pour mes soixante-dix ans.
Un beau soir d'été 2020 où nous étions cinq ou six masqués portes et fenêtres ouvertes. Juste démasqués pour quelques friandises et un verre de champagne. 




L'objet relégué dans le bric-à-brac de la cabane au fond du jardin s'est imposé comme le cache-pot idéal de cette plante ayant enjambé les années
Un astiquage lui a redonné ou presque son lustre originel .

Le cyclamen et le pot blanc 

Et le cahier noir ?

Après le repas venaient les chansons
Les chansons de nos antans. 
mes préférées chantées en duo
par maman et papa
avec nos voix en sourdine
les étoiles dans leurs yeux
aux quarante années de souvenirs communs. 
Les bons et les terribles.

On chantait souvent, en toutes occasions.

Sans les avoir jamais apprises, nous connaissions tous par cœur les chansons de ce répertoire oral.
Plus tard, bien plus tard, on me donna le cahier noir des chansons collectées par mon père à l'écoute des premières radios pendant les trêves. Il avait vingt ans.
Maman avait-elle aussi un carnet de chansons ?


Les cyclamens fleurissent au jardin
La céramique trône au salon
Sous le regard concentré sur son ouvrage
de maman à vingt ans


Et le cahier noir ?
C'était il y a 99 ans
Mon père avait vingt ans
Le cahier l'a fait tenir
quand ça n'allait pas fort


👀Lundi prochain, ce sera mon tour de lancer le défi 271 des CROQUEURS DE MOTS

mercredi 26 octobre 2022

Madec le biblioludobus

Dauphine, les chemins et les routes m'ont soufflé à l'oreille le fil conducteur de mes prénoms de la récré de cette saison. Aurai-je assez d'idées pour tenir la route sur la longueur ?

Madec arrive à Bolbec*
avec ses bocaux de bonbecs
un jeu d'échecs
quelques outils hign-tech
ses livres de bibliothèque.

Sur la place du village
l'attendent les enfants sages
les polissons plein de courage
comme des images ou des sauvages
récompense après le bocage*.


Salamalecs et papotages,
commérages et prises de becs
pinaillages des pètesecs
parents en partage dans le crêpage :
allez ! avec un gros bec
soyez impecs

Voici le camion biblio-ludothèque** Madec.



Une bibliothèque mobile à Warrington (Angleterre) en 1859,
un précurseur du bibliobus

* Pour info Bolbec se trouve en Normandie, région de Maupassant, Flaubert et Annie Ernaux, une campagne de bocage plus que de grands champs du moins dans ma jeunesse.
Ludobus — Wikipédia (wikipedia.org) (j'ai pas trouvé directement en français)

J'essaierai de tenir à peu près à jour Mes prénoms saison 14

Mes prénoms du mercredi saison1 
dansaient à la guinguette de la Récréa-bigornette, et ceux de La cour de récré de JB avec mes participations aux Prénoms du mercredi :


Si vous voulez connaître la genèse de cette aventure ludique, Bigornette, Présidente d'honneur de La cour  

lundi 24 octobre 2022

Aller ... , circuler ...

NB, mon texte pour les CROQUEURS DE MOTS c'est le billet précédent 

Pour la page 206 de  l'Herbier de poésies sur Une toile de Krist Dimo

Aller, circuler ...
 

Ils ouvrent leurs bras
comme pour embrasser le monde
ou chercher un cap

Deux frères après tant d'années
entre eux un mur* a cédé


 
D'autres murs dressés
d'autres familles séparées
toujours les frontières
 
 Au carrefour de la paix
un agent** comme un pantin

 


Invisible croix
de rédemption chimérique
ou six pieds sur terre***

indique une direction
vers des possibles désirables
©Jeanne Fadosi, jeudi 20 octobre 2022
pour la page 206 de l'Herbier de poésies
à découvrir bientôt avec les autres brins sur la page 206

Une toile de Krist Dimo

Déclaration universelle des Droits de l’Homme

Adoptée par l’Assemblée générale des Nations unies dans sa résolution 217 A (III)

du 10 décembre 1948


Article 13

1. Toute personne a le droit de circuler librement et de choisir sa résidence à l’intérieur d’un État.

2. Toute personne a le droit de quitter tout pays, y compris le sien, et de revenir dans son pays.


"Cette liberté n’est pas absolue et fait l’objet de restrictions."


*Berlin après la chute du mur de Berlin, novembre 1989
**agent de circulation à Lyon, 1950

Défi n°270 : La couveuse (bis repetita***)

NB : La page pour l'Herbier de poésie, c'est le billet suivant

ANNEà la barre pour la quinzaine pour le défi 270 des CROQUEURS DE MOTS :

CES OBJETS QUI FONT NOTRE ENVIRONNEMENT :

– Pour le défi du lundi 24 octobre: Faire parler un objet qui raconte sa propre histoire pendant un moment déterminé ou bien son quotidien. 

Prologue : ce mercredi 19 octobre, en repensant au prochain défi à faire et en faisant mentalement une liste d'objets que je pourrais faire parler, une humoriste s'est invitée dans le projet en faisant parler un micro de France Inter. La révolte des micros (radiofrance.fr)

Courageusement, j'avais envie d'écrire un texte et l'idée m'avait traversée de faire parler une lampe ou plutôt ma radio qui me donne le tempo dès le matin et occupe mes insomnies au cœur de la nuit. Sauf que cette participation brillante me renvoyait dans les cordes, presque ko. Certes, j'avais bien en réserve Les chaises qui m'auraient permis un clin d'œil à Eglantine Lilas***. Le poste de TSF** m'a inévitablement ramenée en pensée vers une couveuse que je n'ai pas connue en service. Avec l'envie, 80 ans plus tard, de la faire parler sur ce rôle crucial qu'elle avait joué à son insu.

La couveuse (bis repetita*) 

- Ah ! Me voici enfin nettoyée et parée pour un hivernage bien mérité. Tous ces pépiements de poussins m'épuisent ! Heureusement l'hiver est trop rude pour que l'on m'utilise.
- Mais ... mais mais ... Je suis propre, prête pour un repos de quelques mois. Aïe, frottez moins fort, ouilleuee ! , ça pique, ça brûle, ça pue ! J'ai droit à des vacances réglementaires ! Ah oui, vous les humains, vous ne les connaissez que depuis 36. Et puis il vous faudra encore des décennies voire des siècles pour nous considérer autrement que comme "vos choses".
- Ouf, ça fait du bien ce jet d'eau pour me débarrasser de ces vapeurs de calva. Je sais, ça désinfecte ! Mais ça soule aussi ! Et même pas assez de soleil pour me faire vite sécher !
- Allons bon ! On m'installe dans la chambre parentale maintenant. Les voilà un peu mabouls, non ? des poussins, ça mérite du soin, ça oui. Mais de là à les considérer comme leurs bébés ... 
- Quoi encore ! Qu'est-ce que c'est que cette crevette : beaucoup plus lourde que des poussins, beaucoup moins qu'un nouveau-né. Qu'il est donc sage ! Même quand il braille parce qu'il a faim, ce sont de tous petits pleurs. Comme pour s'excuser d'être là et d'être arrivé bien trop tôt.
- Sois tranquille poussin, je vais te choyer comme jamais et tu verras, tu surmonteras cette épreuve et je te promets une longue vie !
- Quand tu auras assez de force pour sortir de mon nid douillet, je sens déjà que tu vas me manquer et que je m'inquiéterai. Mais c'est la vie et je n'y pourrai plus rien.
- Brrr ! qu'il fait froid au grenier maintenant que je ne serai utile qu'au printemps. Comment va-t-il ? Pousse-t-il convenablement ? Ah ces humains ! Pas un pour me donner des nouvelles ! Que des ingrats !

Fadosi continue: Défi n°239 : La couveuse épilogue lecture recommandée après mon texte qui vous en dira plus sur ce moment de cet objet précieux pour nous.




jeudi 20 octobre 2022

L'enfant lit l'almanach ... , de Francis Jammes

 ANNE, à la barre pour la quinzaine pour le défi 270 des CROQUEURS DE MOTS : Ces objets qui ...
- Pour le 1er jeudi poésie 20 octobre,: Décrire un objet qui a beaucoup compté pour vous.

Je préfère partager le jeudi un poème choisi plutôt que d'en proposer ou d'en écrire un de mon crû.

Ce n'est pas UN objet mes beaucoup, à la maison, à l'école, à la bibliothèque, quelquefois stockés au "petit coin" (d'où mon clin d'œil dans le relais de l'annonce du défi.) 
Si je réédite ce poème de Francis Jammes, ce n'est pas que l'almanach ait joué un grand rôle dans ma vie, encore que ceux chez ma tante et mon oncle, conservés d'année en année, m'ont fourni d'autres lectures et plus tard de précieux objets d'études, mais 

J'ai connu des camarades de classe pour qui l'almanach était la seule lecture dont ils disposaient chez eux en dehors de leurs propres livres de classe ...

L’ENFANT LIT L’ALMANACH…

L’enfant lit l’almanach près de son panier d’œufs.
Et, en dehors des Saints et du temps qu’il fera,
elle peut contempler les beaux signes des cieux :
Chèvre, Taureau, Bélier, Poissons, et cætera.

Ainsi peut-elle croire, petite paysanne,
qu’au-dessus d’elle, dans les constellations,
il y a des marchés pareils avec des ânes,
des taureaux, des béliers, des chèvres, des poissons.

C’est le marché du Ciel sans doute qu’elle lit.
Et, quand la page tourne au signe des Balances,
elle se dit qu’au Ciel comme à l’épicerie
on pèse le café, le sel, et les consciences.

Francis Jammes, Clairières dans le Ciel (1902-1906), Mercure de France, 1916 (p. 126)

Francis Jammes, 1868 - 1938, poète, romancier, dramaturge et critique français



En permettant l'accès aux livres autres que l'almanach, Honoré Daumier représentait en 1848 la République nourrissant ses enfants et les instruisant. 

Daumier n'était pas encore le caricaturiste célèbre qu'il est devenu par la suite et je me demande quel regard il porterait sur ce qui a été fait de la République et de l'Ecole aujourd'hui ! (réflexion de fin mars 2012)