Chaque jour je n'oublie pas Anne-Sophie et ses compagnes d'infortune

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015, 123 en 2016, combien en 2017 ?

(clic sur le lien pour comprendre ... un peu)

jeudi 15 février 2018

Sur le Tasse en prison d'Eugène Delacroix, de Charles Baudelaire

Andrée la petite graine à la barre des CROQUEURS DE MOTS pour le défi n°200 nous donne la consigne suivante pour le premier jeudi en poésie :
prendre un livre de poésie (un des vôtres, celui d'un poète préféré, d'une anthologie), ouvrir par hasard une page et mettre le poème sur le blog.
ce que j'ai fait illico presto (preuve en image en bas de ce billet)*


Sur Le Tasse en prison
Le poète au cachot, débraillé, maladif,
Roulant un manuscrit sous son pied convulsif,
Mesure d'un regard que la terreur enflamme
L'escalier de vertige où s'abîme son âme.
Les rires enivrants dont s'emplit la prison
Vers l'étrange et l'absurde invitent sa raison ;
Le Doute l'environne, et la Peur ridicule,
Hideuse et multiforme, autour de lui circule.
Ce génie enfermé dans un taudis malsain,
Ces grimaces, ces cris, ces spectres dont l'essaim
Tourbillonne, ameuté derrière son oreille,
Ce rêveur que l'horreur de son logis réveille,
Voilà bien ton emblème, Ame aux songes obscurs,
Que le Réel étouffe entre ses quatre murs !
Charles Baudelaire, 1842, recueil Les épaves, 1866, 
complément aux fleurs du mal, 1869

Delacroix, Tasso à l'hôpital Sainte Anne Ferrara
Retrouver le poème et son commentaire composé sur le blog de mémoires de prof

Charles Baudelaire, 1821 - 1867, poète français
Les Fleurs du mal, 1857, 1861, 1867, 1869, principal ouvrage de Baudelaire, censuré complété, par son éditeur Auguste Poulet-Malassis
Auguste Poulet-Malassis, 1825 - 1878, éditeur français d'Alençon, exilé en Belgique pour échapper à la prison pour dettes (avatar de la censure des Fleurs du mal). Sa publication des épaves lui a valu une nouvelle condamnation.
Eugène Delacroix, 1798 - 1863, peintre français, célèbre notamment par son tableau La Liberté guidant le Peuple en 1830
Le Tasse (Torquato Tasso), 1544- 1595, poète italien épique, connu pour son épopée La Gerusalemme liberataIl ne s'agit pas de prison à proprement parler mais de l'asile Sainte-Anne de Ferrara, le poète ayant été considéré comme atteint de folie.

* la preuve par l'image :

Je ne l'ai pas tout à fait ouvert par hasard mais à la page où il y avait mon guide âne artisanal et une feuille pliée dont j'avais oublié le contenu. Et c'était le brouillon de mon défi n°167 pour les Croqueurs de mots du 30 mai 2016 : Pastiche au pastis.

8 commentaires:

  1. C'est un beau poème mais cauchemardesque entre rêve et réalité. Bon mercredi.

    RépondreSupprimer
  2. Magnifique Jeanne, quel plaisir de relire ce poème... merci.
    Bises et bon jeudi

    RépondreSupprimer
  3. Nous avons choisi le même poète mais pa le même recueil , je découvre ce poème
    Merci
    Bonne journée
    Bisous

    RépondreSupprimer
  4. Baudelaire, l'incontournable, j'aime beaucoup.

    RépondreSupprimer
  5. Merci pour ta participation et ta photo "preuve" ; un grand poète. Ferrara, une ville magnifique. Bises

    RépondreSupprimer
  6. Oui, vraiment un magnifique poème, Jeanne ! J'♥ ! Bonne journée ! Bises♥

    RépondreSupprimer
  7. Un beau poème que j'ai lu ,il y a longtemps ... J'aime beaucoup Baudelaire .Bise

    RépondreSupprimer
  8. J'avais sauté sans le vouloir ce défi... merci pour ce partage, Jeanne.
    Bises et douce journée.

    RépondreSupprimer