Chaque jour je n'oublie pas Anne-Sophie et ses compagnes d'infortune

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015, 123 en 2016, combien en 2017 ?

(clic sur le lien pour comprendre ... un peu)

lundi 30 avril 2018

Défi n°204 : Vous avez dit Robert ?

Zaza à la barre des CROQUEURS DE MOTS pour le défi n°204 nous propose :
Nous fêterons la Saint Robert !  A vous de nous parler des Roberts célèbres ou non, du petit Robert, de la ville de Robert, des roberts, que sais-je encore… !!! En prose ou en rime, et surtout de tenter de nous faire sourire.
Vous le savez en pointillés entre mes lignes l'année 2018 depuis février, les oiseaux de mon paysage familier se mettent à déserter mon horizon en escadrille pour les derniers, comme s'ils s'étaient donné rendez-vous là-haut s'il exite. Je vous avoue franchement que je ne suis guère d'humeur souriante.
Même cette fenêtre sur la Toile, ouverte comme une bulle il y aura bientôt 10 ans sur une autre plateforme n'arrive plus à remplir son office.
J'écrivais en substance en commentaire en découvrant le sujet :
Le printemps et le muguet en poésie seraient aisés à illustrer.
Quant aux Roberts, je vais sûrement à ma manière détourner le sujet pour ne pas faire de langue de bois en essayant de ménager quelque Robert susceptible.

"Jusqu'où peut-on faire semblant qu'on est content de faire ..."

En écrivant ce commentaire, je cherchais un Robert célèbre et évidemment le mot bois m'a conduit illico presto à ...

Entretien sur Télérama du 13 juin 2012 pour les Francofolies de Montréal où il revient sur ses presque 50 ans de carrière et s'exprime sur le "printemps érable" qui secouait le Québec (environ 13 min).

En pianotant sur mon moteur de recherche Robert Charlebois et printemps il m'avait été proposé une vidéo de 6 minutes nommée robert charlebois (concert printemps de pérouges 200)

qui a réussi à me faire sourire

.

Les roberts, oui les roberts Zaza ! Cette expression argotique du XIXe siècle tire en fait son nom de l'inventeur des biberons modernes Edouard Robert Clic --->
Par quels méandres les tétines de biberons sont-elles devenues des seins de femmes et non de nourrices ? Mystère !

Tiens, c'est comme la légende urbaine voulant que les coupes de champagne ont été moulées sur les seins de Marie-Antoinette ou selon des variantes la Pompadour ou une autre femme célèbre ! Peut-être par amalgame avec le service de porcelaine de Sèvres pour cette reine et "le bol sein" destiné non à boire du champagne mais du lait. (coupe - wikipedia)

Dans une coupe ou une flûte vous prendrez bien un petit air de Champagne avec Jacques Higelin qui est tombé de la terre vers le ciel dernièrement ...


pour les grandes personnes et modérément.
Rien ne vaut pour les premiers âges le premier nectar de la vie à sa source première ou avec un biberon moderne.

peinture de Emma
La Barbouille ; Eperluette, Pictozoom

12 commentaires:

  1. Coucou Jeanne. Un beau billet, qui nous instruit, mais oui ! Et de l'humour aussi, pour contrer les avatars de la vie ! Merci beaucoup et gros bisous.

    RépondreSupprimer
  2. Effectivement, ce prénom est mis à toutes les sauces . J'aime bien Robert Charlebois . J'espère que les beaux jours te redonneront le sourire . bISE

    RépondreSupprimer
  3. Tous les sujets se traitent avec un peu de bonne volonté !!!
    tu t'en sors brillamment, malgré tes doutes.

    RépondreSupprimer
  4. Eh ! Bien, Jeanne, tu t'en sors à merveille comme d'habitude, hein !!! Bravo et bon 1er mai ! Bises♥

    RépondreSupprimer
  5. Je n'avais pas imaginé ni pour les rétines ni pour les coupes. Je reprends ma pause commentaires interrompue pour ce défi. Beau 1er mai.

    RépondreSupprimer
  6. Coucou Jeanne,
    J'ai récement rencontré un Robert que je ne connaissais pas : Robert d'Arbrissel, fondateur de la magnifique Abbaye royale de Fontevraud. Personnage fort intéressant et atypique, qui dès le 12ème siècle fait la part belle aux femmes, ce qui était incroyable...
    Je t'envoie mon sourire et un rayon de soleil pour ta journée.
    Je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
  7. Merci d'avoir répondu présente pour ce défi qui n'était pas facile.
    Bises et bon 1er mai Jeanne

    RépondreSupprimer
  8. Je ne connaissais pas l'origine de l’appellation roberts pour les seins de femme . Un tres beau billet Jeanne .
    Je t'envoie ces rayons de soleil qui réchauffent péniblement ce premier mai
    Big bisous Jeanne

    RépondreSupprimer
  9. Coucou Jeanne
    Un beau billet culturel ! J'aime bcp ton écriture qui sait passer avec une facilité déconcertante d'un sujet à l'autre...
    Bisous

    RépondreSupprimer
  10. Coucou Jeanne
    Un beau billet culturel ! J'aime suivre le fil de tes mots qui passe d'un sujet à l'autre avec autant de fluidité ...
    Bisous

    RépondreSupprimer
  11. j'ai failli "m’arrêter" sur Robert et ses biberons. Il y a certaines périodes de notre vie où le sourire et/ou l'humour nous désertent. Tu as réussi quand même à nous interesser par ton texte.
    bisous du soir

    RépondreSupprimer
  12. Merci pour Robert Charlebois que j'aime beaucoup mais aussi pour Jacques Higelin qui va nous manquer même s'il ne faisait pas le top10 des hit parade.
    Bisous.
    Domi.

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont modérés. Merci de patienter, je ne les valide pas toujours à la minute ni même quelquefois à la journée.
Les commentaires anonymes et non signés d'une manière ou d'une autre ne seront pas validés.