Chaque jour je n'oublie pas Anne-Sophie et ses compagnes d'infortune

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015, 123 en 2016, combien en 2017 ?

(clic sur le lien pour comprendre ... un peu)

lundi 4 juin 2018

Défi n°206, lettre sur la route des oiseaux migrateurs

Asfree à la barre du défi n°206 des CROQUEURS DE MOTS nous présente Arlette l'héroïne d'un roman épistolaire pour introduire sa proposition :
Et vous, pouvez-vous imaginer qu’un personnage fictif rencontré à travers un roman ou un film vous écrive ? A moins que ce soit vous qui ayez quelque chose à lui dire ?
Chère Jeanne,
Je te sais attachée aux animaux et en particulier à la cane si bien chantée par le vieux Georges. Brassens, pas Sand (sans S). encore qu'elle aussi savait décrire les oiseaux de ses marais. Et je te sais sensible à la beauté des vols des oies cendrées quand il t'arrive, de moins en moins souvent, d'en être alertée par leur cri à leur passage au dessus de ta province.
Si je t'écris aujourd'hui, c'est que je suis terriblement inquiète pour mes congénères survivants de la traversée d'un vingtième siècle.
Ce début de vingt-et-unième siècle les désorientent déjà à cause des perturbations environnementales mais les humains avaient fait des efforts en en faisant une des espèces protégées.
Mais voilà, dans votre pays, l'on s'aprête, en l'inscrivant dans le marbre de la loi, à prolonger l'autorisation de la chasse aux oies cendrées au mois de février alors que La date officielle de fin de chasse aux oies sauvages est actuellement fixée au 31 janvier, conformément à une directive européenne de protection des oiseaux migrateurs pour respecter leur période de reproduction.
Je sais que beaucoup des écoliers actuels s'intéressent plus aux héros de la guerre des étoiles et aux pokemon qu'aux livres de ton enfance. Les enfants actuels, même ceux qui ont vu les dernières adaptations en français à la télévision, savent-ils que c'est d'abord un livre merveilleux à lire ?
J'ai bien peur qu'il devienne avec ces nouvelles inquiétantes un roman de pure fiction avec de purs oiseaux de légende.

Signée, l'une des oies sauvages du fabuleux roman de Selma Lagerhöf 

Ohara Koson, oies sauvages, 1910
Hokusai, Oies sauvages
Le Merveilleux Voyage de Nils Holgerson à travers la Suède, de Selma Lagerhöf, roman pour la jeunesse 1906-1907
De nombreuses adaptations en ont été faites, au cinéma, en dessin animé, à la télévision en téléfilm ou par épisodes, la plus récente en D
Ohara Koson, 1877 - 1945, artiste japonais spécialiste des scènes de nature
Hokusai, ~1760 - ~1849, artiste japonais à l'origine du japonisme des artistes occidentaux tels Monet, Van Gogh, Gauguin, sisley, auteur de la célèbre Vague.
Autres dessins et estampes d'oies sauvages sur cette page de Estampes Shin-hanga

générique de la version française par épisodes chanté par Marie Myriam

Edvin Öhrströms Den store hvide (1953)
détails Clic
Quelques précisions en lien que je n'avais pas pu mettre au moment de la programmation et  après lecture des premiers commentaires :
LPO (Ligue pour la Protection) du 26 janvier 2017 : Ségolène Royal, alors ministre de l'écologie déclare verbalement la non poursuite des chasseurs les jours suivant le 31 janvier.
LPO du 29 janvier 2017 : le Conseil d'Etat confirme que la chasse aux oies doit fermer au 31 janvier

16 commentaires:

  1. Oh ! Comme c'est bon et bien pensé, Jeanne !
    Mille bravos ! J'♥ beaucoup, beaucoup !
    Belle et agréable semaine !
    Bises♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci de ta gentillesse. Les oiseaux devraient être mieux protégés des chasseurs

      Supprimer
  2. original choux de personnage. Je n'ai pas lu ce livre. J'apprends qu'on va prolonger la chasse aux oies sauvages et par la même qu'on les chasse. c'est cette chasse comme les autres qui me révolte. Belle semaine

    RépondreSupprimer
  3. Une lettre franchement touchante Jeanne.
    Bises et bon début de semaine

    RépondreSupprimer
  4. Je me demande si la cour du pamais présidentiel de Dakar est toujours peuplé de grue cendrée...

    RépondreSupprimer
  5. bonjour et merci pour ta visite Jeanne - je continue la lecture du livre (p160) - j'ai lu ce livre, il y a bien longtemps mais par contre j'entendais un chasseur affirmant qu'il y avait trop d'oies ... donc pan ! pan ! trop de cormorans ... ils sont prêts à aider écologiquement avec concertation avec le gouvernement. Grr !!!
    La chasse regroupe plus d'un million de personnes (3ème sport national)
    Bises et merci pour ton texte.

    RépondreSupprimer
  6. Un choix original qui me plait beaucoup non seulement pour le message qu'il véhicule concernant l'oie cendrée mais aussi par le livre que j'avais adoré dans mon enfance , je revois encore les illustrations , je m'endormais en pensant que moi aussi j'aimerais bien les suivre ces oies dans leur migration .
    Merci pour ce billet
    Bonne soirée
    Bisous

    RépondreSupprimer
  7. Super défi qui de livre en livre nous ramène à des lectures communes !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Jeanne
      Ta lettre particulièrement émouvante est également passionnante ! Un grand merci ...
      Bisous

      Supprimer
    2. je suis d'accord avec toi Josette, c'est bien agréable de découvrir ainsi des livres ou de renouer avec d'anciennes lectures !

      Supprimer
  8. J'aime ce ton de lettre ! Il faut parfois prendre la parole pour ceux ou celles qui ne peuvent se défendre et dénoncer de tels projets dévastateurs dans le monde ailé.
    Il n'y a plus d'abeilles me disait hier un apiculteur et tant d'autres meurt par suite de lois et de projets révoltants.
    Merci d'être passée chez moi chère Jeanne.
    Bonne semaine !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. les oiseaux au moins peuvent s'affranchir des frontières terrestres avec leurs ailes. (évidemment je ne parle pas des poulets de batterie). D'autres êtres vivants n'ont même pas cette possibilité
      belle semaine à toi aussi

      Supprimer
  9. Je suis contre la chasse . Une belle lettre pour plaider la cause des oies sauvages . Bonne soirée

    RépondreSupprimer
  10. Bonjour,
    Très belle perspective sur la forme et le fond pris dans cette lettre.
    Laissons les oies volés !
    Bonne journée !

    RépondreSupprimer
  11. Excellent choix pour cette lettre du défi...
    Je n'y aurais sans doute pas pensé.
    Bravo pour tout.

    RépondreSupprimer
  12. Voilà une bien belle lettre ...pour un sujet que nous touche. J'ai oublié ce livre lu il y a si longtemps !

    bises

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont modérés. Merci de patienter, je ne les valide pas toujours à la minute ni même quelquefois à la journée.
Les commentaires anonymes et non signés d'une manière ou d'une autre ne seront pas validés.