Chaque jour je n'oublie pas Anne-Sophie et ses compagnes d'infortune

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015, 123 en 2016, combien en 2017 ?

(clic sur le lien pour comprendre ... un peu)

mercredi 1 août 2018

Petit glossaire de l'été : K comme kaolin et L comme laque et luxe

Sur ma liste de brouillon les premiers mots qui me sont venu à la lettre k sont kaolin, koala, képi, kif kif, kit. La kermesse est arrivée par effraction dans mon paysage estival.
La lettre L a amené loi, liesse, lien, location, lilas

J'avais oublié la lune qui a caché depuis chez moi vendredi son rendez-vous avec le soleil derrière un paravent de nuages juste dans sa direction. D'autres étoiles étaient bien visibles


Pour une sélection de photographies de l'éclipse de lune du vendredi 27 juillet 2018 Clic --->


***

Le kaolin est une argile particulièrement fine qui sert à la fabrication des porcelaines les plus transparentes, de celles qui nous sont venues de Chine. Comme la laque. Et qui sont des fleurons de l'artisanat puis de l'industrie du luxe :

La laque prend ses racines en Chine il y a plus de 3 000 ans, et sa technique s'est développée ensuite dans toute l'Asie du Sud-Est. Appliquée sur le bois elle le protège en l'imperméabilisant.

Les kaolins sont des argiles blanches, friables et réfractaires, composées principalement de kaolinite, soit des silicates d’aluminium. Découverts à l’origine en Chine, ils sont à la base de la fabrication de la porcelaine. La découverte de kaolin dans le Limousin a donné naissance à la porcelaine de Limoges.
tasse Limoges, motifs interne, et externe par transparence

Par extension, dans l'imaginaire de notre monde occidental, la Chine et l'Extrême-Orient en général se réduisait aux richesses et au luxe, dans l'ignorance de l'écrasante majorité des peuples réduits en servage.
J'imagine aussi bien volontiers que l'occident était là-bas assimilé aux castes des riches marchands et voyageurs.


4 commentaires:

  1. Une porcelaine de Limoges inabordable en terme de prix maintenant.
    Bises et bon jeudi Jeanne

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je ne sais pas à quel prix elle se vend. Dans les années 1970, elle était chère et appréciée mais abordable grâce à une production industrielle. Maintenant, je n'en vois lus dans les magasins de porcelaine par chez moi.
      bises et belle semaine Zaza

      Supprimer
  2. Je suis d'accord... et je pense sincèrement que nous continuons hélas à profiter des richesses des uns ou des autres, sans toujours leur apporter la nôtre en retour et surtout sans réfléchir aux conséquences.
    Merci pour tes réflexions, Jeanne.
    Bisous et douce journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. une réflexion dans le vide absolu d'un Internet assez silencieux ces derniers temps. Il est vrai que je visite guère les blogs en ce moment.
      Mais tant pis, je vais continuer à jeter quelques réflexions dans le désert, ou comme des bouteilles à la mer

      Supprimer