Chaque jour je n'oublie pas Anne-Sophie et ses compagnes d'infortune

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015, 123 en 2016, combien en 2017 ?

(clic sur le lien pour comprendre ... un peu)

lundi 8 octobre 2018

Défi n°209 : J'ai rien vu !

Un petit texte en prose incluant quelques expressions incluant le mot oeil ou le mot yeux, ça vous va ? C'est juste le défi que je vous propose pour lundi 8 octobre
Voici la suggestion que j'ai faite aux CROQUEURS DE MOTS pour le défi n° 209 et ici aussi

et voici ma participation :

Dans la cour de récré, les garçons parlent à voix basse. Le pion les a à l’œil. Que complotent-ils encore du côté des cabinets.
- Toto, arrête de faire des yeux de merlan frit ? est-ce que ça vaut le coup ou non ?
- tu t'es rincé l’œil ou pas ?
- ben ...
- Alors ! accouche ! racontes-nous !
Toto s'agace, il n'a pas envie de dire à Jojo que la petite Marie, la prunelle de ses yeux à Toto, mais celle qui n'a d'yeux que pour Jojo, sous son tablier, sous sa jupe simple mais bien entretenue, a des jupons de laine tout mités.
C'est que le bon drap coûte les yeux de la tête et que le temps du matin au soir au service du châtelain, sa mère et elle n'en ont pas de toutes façons pour coudre des vêtements. Tout juste ont-elle la pudeur de les raccommoder à la lueur de la lampe à pétrole en s'usant la vue avant l'heure.
Marie l'a aperçu au dessus du muret qui sépare la rangée des WC de filles de celle des garçons. Elle l'a supplié du regard de n'en rien dire aux autres.
Les yeux dans les yeux et sans un mot, il lui a juré qu'elle pouvait compter sur son silence les yeux fermés. Certes, la nuit il ne pourrait plus dormir que d'un œil en tirant des plans sur la comète pour lui offrir ce précieux jupon.
Jojo peut se mettre le doigt dans l’œil s'il attend des descriptions croustillantes.
- Ben rien, j'ai rien vu, juste son beau jupon de soie et de dentelle qui cachait tout sauf les chevilles pour ne pas le salir.

Les cabinets des écoles

17 commentaires:

  1. Ah l'âge du voyeurisme… Les trois capitaines l'auraient appelée vilaine cette pauvresse, mais Toto n'en a cure, l'amour est… aveugle ! Et muet… Merci Jeanne, bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. eh oui Jill il restera muet comme une tombe. ah non cette expression ne fait pas partie du sujet. Par contre on ne peut pas suivre ton lien depuis Google car ton compte y est sommaire.
      Mieux vaut aller sur le blog des Croqueurs de mots où domi a mis les liens vers nos blogs sur la page d'accueil. (j'écris cela pour les autres visiteurs)
      bises et belle journée

      Supprimer
  2. Pas inspirée pour le commentaire mais J'ai beaucoup aimé et je suis touchée. Belle semaine.

    RépondreSupprimer
  3. Merci pour cette histoire émouvante d'un Toto amoureux , c'est excellent .
    Bonne journée
    Bisous

    RépondreSupprimer
  4. Un garçon bien. :)
    J'aime beaucoup ton histoire, Jeanne.
    Bises et douce journée.

    RépondreSupprimer
  5. Une mignonne version des amours de Toto :-)

    RépondreSupprimer
  6. Merci Jeanne pour cette jolie histoire toute douce et émouvante

    RépondreSupprimer
  7. C'est excellent Jeanne, sacré Toto !
    Bises et bon début de semaine

    RépondreSupprimer
  8. Voici un défi bien relevé.. comme le petit jupon !
    Ah ces histoires que les petits se racontent à l'heure de la récré !
    Merci d'être passée "jeter un oeil" sur mon défi !
    Bonne soirée Jeanne !

    RépondreSupprimer
  9. Ah ! Mignonne petite histoire qui aurait aussi pu être vécue de l'autre côté de l'atlantique, Jeanne !!! Oh ! Que oui !!! Bravo ! Super !!! Bonne poursuite de ce lundi,
    Bises♥

    RépondreSupprimer
  10. Ah, merci, Jeanne, pour cette histoire d'autrefois et d'un valeureux petit garçon ! Et je ris en me rappelant les cabinets d'école (où j'allais le moins possible). Et merci pour ton défi, gros bisous.

    RépondreSupprimer
  11. un bien gentil amoureux , adorable :-)
    bises

    RépondreSupprimer
  12. tout mignon ces jeux de cour d'école...elle a de la chance cette gamine d'avoir trouver le prince charmant !

    RépondreSupprimer
  13. Super histoire et les cabinets me rappellent ceux de notre école. Bises

    RépondreSupprimer
  14. Coucou Jeanne
    Une bien jolie histoire très émouvante... J'aime bcp !
    Bisous

    RépondreSupprimer
  15. Coucou Jeanne
    Une bien jolie histoire très émouvante
    Bisous

    RépondreSupprimer
  16. Marie de Cabardouche10 octobre 2018 à 18:12

    Plein de délicatesse ce petit bonhomme.
    Merci Jeanne pour ce joli épisode et pour cette proposition de défi. Bises des Cabardouche.

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont modérés. Merci de patienter, je ne les valide pas toujours à la minute ni même quelquefois à la journée.
Les commentaires anonymes et non signés d'une manière ou d'une autre ne seront pas validés.