Chaque jour je n'oublie pas Anne-Sophie et ses compagnes d'infortune

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015, 123 en 2016, encore 123 en 2017, 121 en 2018 ? 101 femmes depuis le 1e janvier 2019 en France (2 septembre 2019) , soit une femme tous les deux jours ! accélération ou meilleure visibilité ?

(clic sur le lien pour comprendre ... un peu)

lundi 30 mai 2022

Défi n°266 : Visite au Mont

et vous propose pour le défi du lundi 30 mai, d'écrire un texte à partir de quelques lignes tirées du livre de Marie Gillet "aussitôt que la vie".

"Je suis partie de bon matin. J'ai pris ma décision après avoir ouvert les volets et regardé le ciel lisse vaquant simplement à son occupation de l'aube ; laisser la place au jour. L'ait était pur et calme. Il allait faire très beau. Rien ne s'opposerait à la lumière."

Paul Cézanne - Montagne Sainte Victoire - 1906

Fa se réjouissait de la lumière oblique qui caressait sa table de cuisine. Cela n'arrivait q'au coeur de l'hiver aux matins d'un ciel clair. 

"Le ciel lisse vaquait simplement à son occupation de l'aube ; laisser la place au jour. L'air était pur et calme. Il allait faire très beau."
 
Elle se réjouit d'avoir veillé tard la veille pour terminer son travail de correction. Elle hésita à téléphoner à No. C'était un temps à randonner le long du chemin de halage jusqu'au moulin. Hmmm ! Elle avait comme toujours beaucoup de travail de préparation.

"Rien ne s'opposerait à la lumière" 

Le téléphone sonna. Ce devait être important ! Téléphoner  représentait un budget conséquent et il était utilisé avec parcimonie sauf pour les communications locales.
 
- Allo Fa ! Tu as vu le beau temps ? Je cale sur la préparation de mon cours pour les "cuisine de collectivité". Rien ne les accroche dans cette classe, même pas la chimie du champagne ! Tu serais partante pour une balade ?
-Je viens de finir les copies du BTS blanc. Oui c'est possible.
 
Fa avait un emploi du temps éreintant cette année-là, des cours tout le lundi matin puis du jeudi au samedi midi. No avait toute la journée à utiliser à son gré entre deux cessions qu'elle faisait pour la formation continue.

Le temps de traverser la ville, elle était au pied de l'immeuble un quart d'heure plus tard.
Laquelle des deux proposa d'aller au Mont Saint-Michel ? A vol d'oiseau, il était à moins de 100 kilomètres. Une heure et demie de route.

Elles auraient pu "partir de bon matin". Le soleil était déjà haut et il faisait presque doux. Le Mont était accessible jusqu'à son pied par une digue même à marée haute en dehors des grandes marées et l'on commençait déjà à s'inquiéter de son ensablement ; surtout depuis la mise en service de la centrale marémotrice à l'embouchure de la Rance. Il fallait juste faire attention au parking dont la partie basse était submersible. En cette saison il était aux trois-quarts vide et de plus gratuit. Les visiteurs étaient rares et les visites guidées furent singulièrement agréables après le souvenir des embouteillages de piétons subis en juillet. La petite filleule de Fa avait absolument voulu visiter ce Monument un été malgré ses mises en garde et cette précédente expérience avait été éprouvante !
 
Tant pis pour l'omelette de la mère Poulard, le restaurant était fermé. Heureusement pas tous. A défaut d'aube, elles se réjouissaient d'attendre le soleil couchant en dégustant des crêpes avant de rentrer raisonnablement vers 20h.

Le temps de se donner bonne conscience pour cette escapade en reprenant leur bonne habitude d'un travail studieux jusque vers 22h 22h30. 

Le Mont Saint-Michel hors saison au temps de la digue

le Mont Saint-Michel à marée haute d'une très grande marée
avec la nouvelle passerelle


Un spectacle que le funambule Nathan Paulin a peut-être pu admirer après son exploit





dimanche 29 mai 2022

A toutes les mères courage, à toutes les mères du monde

 Réédition (mise à jour) de mon billet du 29 mai 2011

et à leurs mères, leurs sœurs, leurs filles ...

 

A Nadia, à Mimi, à Catherine, à Marie,  à Odile, à Mimi 

 

A Christiane, à Nicole, à Claude,

 

Aux Mères de la Place de mai, aux Mères de Srebenica, de Sajarevo, de Mostar et d'ailleurs ...

Aux Mères de Syrie, aux Mères d'Afghanistan, aux Mères de Marioupol et de Boutcha et de toute l'Ukraine, ...

Aux Mères d'Uvalde et de Tivaouane dans l'ouest du Sénégal

Aux Mères errant sur la Méditerranée, aux survivantes des naufrages, ...


Complément du mercredi 1er juin après un tir de missiles sur un convoi d'évacuation humanitaire où un journaliste français a été tué par un éclat d'obus :


"Pigiste depuis sept ans pour BFMTV, le journaliste reporter d'images tué alors qu'il couvrait une évacuation de civils en Ukraine est décrit unanimement comme un professionnel réfléchi, souriant et humble"Sa mère témoigne :

«Sachez que jamais vous ne réussirez à salir sa mémoire.» Après les accusations des forces séparatistes russes de Lougansk, le qualifiant de «mercenaire étranger», «complice des forces d'extrême droite», sa mère, écœurée, a témoigné dans un message retranscrit par BFMTV. «Votre communiqué me donne la nausée, écrit-elle. Tout le monde ici connaît son engagement professionnel et personnel pour la démocratie, le respect humain et surtout une information libre, impartiale et honnête, toutes notions qui semblent bien éloignées de ce qui vous anime.»"

«Malgré la douleur, je sais pourquoi mon fils est mort, poursuit-elle. Un jour, les véritables responsables de cette absurdité criminelle devront rendre des comptes.» 

 "La mère de famille conclut par «une pensée pour «toutes les mères ukrainiennes qui pleurent leurs enfants, tous les enfants ukrainiens qui pleurent leurs parents et toutes les mères russes qui ont vu trop tôt leurs jeunes partir soldats, qui ne les reverront pas et qui se demandent pourquoi.»"

Aux Mères de tous les pays où les fils, des enfants quelquefois, servent de chair à canon,

 

Aux Mères qui voient avec effroi leurs enfants s'égarer.

 

Aux Mères humiliées, aux Mères aimantes, malgré le pire, sans aveuglement, telle la vieille jasante.



Ma maman et moi,mère et fille 30 ans après

"la petite dernière"

à plus de trente ans d'intervalle.

La dernière photo a elle-même une vingtaine trentaine d' années.

(L'horloge du temps est imperturbable)









ci-dessous 3e réédition pour la fête des mères, de mon billet de 2014 (1ère réédition 31/05/2015, 2e le 29 mai 2016)

parce que je n'avais pas le courage d'en faire un nouveau lors de la précédente réédition de 2018

les mères sont fêtées partout dans le monde, le dernier dimanche du mois de mai en France et dans plusieurs autres pays, le deuxième dimanche de mai dans beaucoup d'autres pays, ailleurs encore d'autres dates sont retenues, en mars,  en mai, en juin  ...

Elle me séduit bien cette idée de la Mongolie :
célébrer la fête des mères le même jour que celui de la Fête des enfants.

Affiche de Félix Régamey, 19061


Bâtiment de la Société des crèches municipales du XIVe arrondissement de Paris, 1898

Une pensée particulière aux mères qui sont séparées de leur(s) enfant(s) par la violence de la vie ou des hommes.
Une pensée spéciale cette année encore pour les mères des deux cent vingt trois lycéennes nigérianes retenues captives par la secte Boko Haram et pour les mères des enfants perdus ayant suivi l'appel des sirènes trompeuses des sectes ou de ceux disparus quelque part sur les routes de l'exil, dans les sables du désert, dans les eaux meurtrières de la mer ou dans les geôles à ciel ouvert des trafiquants d'humains.

Je me souviens (27/05/2013)
et un détour aussi par Quichottine  qui met d'autres mots avec délicatesse

et aussi Pourquoi je ne fête pas la fête des grand-mères aujourd'hui(03/03/2013) parce que je les fête comme depuis ma plus tendre enfance, le jour de la fête des mères


1. L'affiche montre que nous sommes en 1906. Il faut resituer l'intitulé dans cette époque et non dans le contexte actuel aux messages tristement xénophobes de certains. Au tout début du XXe siècle, la France n'est pas encore un pays d'immigration. C'est plutôt la migration intérieure des campagnes pauvres vers les villes qui est massive, aidée par le chemin de fer. J'aurais tendance à lire ce "à toutes les mères françaises" comme une volonté de ne pas exclure ... (les bretonnes, les auvergnates, les berrichonnes ...). Car bien souvent pour accéder à une aide locale, il fallait être de cette localité.
Mais il est vrai que cette formulation me chiffonne, d'autant qu'à cette époque, on peut y voir aussi l'esprit revanchard qui prend de l'ampleur depuis la défaite de 1870. Prendre soin des mères et des enfants, c'est clairement lutter contre le déclin démographique (je me suis documentée sur cette association depuis la mise en ligne de dimanche matin, à la va vite) et, dans une relecture à posteriori de l'Histoire, fabriquer de la chair à canon. (Evidemment ça ce n'est pas clamé)

jeudi 26 mai 2022

Femme en bleus, de Jeanne Fadosi

Pour les jeudis en poésie :
Thème du jeudi 26 mai :  le bleu
Thème du jeudi 2  juin: deux acrostiches avec les mots paix et joie
ou thème libre.

Le jeudi, j'aime partager une poésie choisie. Un poème avec bleu me semblait facile à trouver hors des plus connus. Mais entre la mer les lacs et surtout les yeux bleus en poèmes d'amour, où rien ne me semble égaler l'audace de Paul Eluard,  La terre est bleue comme une orange, de Paul Eluard*, Je n'ai rien trouvé d'enthousiasmant. J'ai alors exploré les montagnes bleues ou la montagne sainte Victoire, j'y ai trouvé un classique, Les Yeux bleus de la Montagne de Théophile GAUTIER dans 'España' sur UnJourUnPoeme.fr : lectures, commentaires, recueils, et d'autres comme ceux-ci de Vette de FonclareLa Sainte Victoire | Poèmes en Provence (poemes-provence.fr) et La montagne bleue | Poèmes en Provence (poemes-provence.fr) , 


En explorant mon blog, j'ai retrouvé ce haï bun que j'ai écrit pour l'Herbier de poésies. On se passerait volontiers de ces bleus au corps ou à l'âme et pourtant il est si difficile de les fuir ... Quelquefois cela se termine très mal.

Le bleu s'insinue d'abord par traces, dans l'ombre de mots, de phrases insidieuses, dans l'intonation ironique. Un regard qui contredit le compliment de la première.

tu es en beauté ce soir
tu as cassé ta tir'lire ?

Les bleus à l'âme se succèdent, juste des ombres bleutées, font leurs nids en silence. Chaque mot, chaque petite phrase, même sans escalade, font de plus en plus mal.
Tu ne les sens pas
enrubannés des douceurs
de tes illusions.
Parfois viendront les coups. Les plus maladroits laissent des bleus. Les plus habiles savent ce qui ne laisse pas de traces visibles.
Toute une vie en otage
engluée dans la nuit muette.
©Jeanne Fadosi, jeudi 17 janvier 2019
pour l'herbier de poésies 132

Alors revenons à Paul Eluard et aux rares personnes ayant eu la possibilité pour des missions scientifiques de vérifier en vrai que la terre est une sphère bleue, n'en déplaise aux gurus qui font croire le contraire. 
Et aussi pour déplorer le détournement commercial de tels voyages au mépris de sa protection.

* une pensée aux candidats qui auront à décortiquer le poème pour le bac de français : La Terre est bleue comme une orange, Eluard : analyse (commentairecompose.fr)

mercredi 25 mai 2022

Eliette c'est Niet

Eliette c'était Niet
fini le temps des soviets
plus la peine de faire la diète
Finie la peur de la disette

I' y a trente ans tu voulais danser
et même à un futur espérer.
C'est tellement décourageant !
les maléfices des revenants.

Un peuple sous les orages
des bombes et de la mitraille
un autre, frère, pris en otage
décérébré par des canailles. 

Voici qu'ils sont revenus
les temps de la pénurie
et des rayonnages nus
quand là-bas le blé pourrit.

Désolée d'y revenir, comment faire autrement et s'en désintéresser ? Même si un monde meilleur, plus juste et d'égalité reste à inventer.


J'essaierai de tenir à peu près à jour Mes prénoms saison 13

Mes prénoms du mercredi saison1 dansaient à la guinguette de la Récréa-bigornette,
et ceux de La cour de récré de JB avec mes participations aux Prénoms du mercredi :
saison 2 ; saison 3 ; saison 4 ; saison 5 ; saison 6 ; saison 7 ; saison 8 ; saison 9 ; saison 10 ; saison 11 ; Mes prénoms saison 12    

Si vous voulez connaître la genèse de cette aventure ludique, Bigornette, Présidente d'honneur de La cour 

lundi 23 mai 2022

Oyez les CROQUEURS DE MOTS : le défi n°266 est annoncé chez Durgalola !

 Oh là là dômi, repose-toi bien avant de prendre le chemin ! En effet ça va tanguer avec cette ancre levée plutôt impromptue après les infos coquille précédentes !!!! rires !!!! Que c'est bon de sourire d'un changement de cap ou de date.


Oyez, oyez CROQUEURS DE MOTS ! 
Qu'on se le dise et qu'on fasse circuler l'info :

Durgalola a bien annoncé la feuille de route du défi 266 sur son blog pour les étapes suivantes :
jeudi 26 mai : poésie du jeudi
lundi 30 mai : défi
jeudi 2 juin : poésie du jeudi

Et non aux dates annoncées sur le blog des CROQUEURS DE MOTS le 8 mai avec l'annonce du défi précédent
Je vous laisse découvrir les consignes sur son blog Petites graines

jeudi 19 mai 2022

La Mort de l'Aigle, de Jose-Maria de Heredia

Pour l'Herbier de poésie c'est l'article précédent

Pour le défi 265 des CROQUEURS DE MOTS Josette sort de sa cachette …

Voici ce qu’elle propose à « tous-tes »

Pour le jeudi 19 mai qui est celui de l’Ascension

un poème qui nous fera prendre de la hauteur !


J'ai à mon habitude fait une requête dans mes blogs et en même temps j'ai pensé à L'aigle des Asturies - Fa Do Si (over-blog.com), de Alfred de Vigny un poème publié dans Eloa ou la sœur des anges, 1824
Je ne me souviens plus par quel détour je suis arrivée au poème de José-Maria de Heredia.
L'un le tue par le chasseur, l'autre par la foudre. D'accord, de s'élever bien haut la fin a été fatale.


Quand l’aigle a dépassé les neiges éternelles,
À sa vaste envergure il veut chercher plus d’air
Et le soleil plus proche en un azur plus clair
Pour échauffer l’éclat de ses mornes prunelles.

Il s’enlève. Il aspire un torrent d’étincelles.
Toujours plus haut, enflant son vol tranquille et fier,
Il monte vers l’orage où l’attire l’éclair ;
Mais la foudre d’un coup a rompu ses deux ailes.

Avec un cri sinistre, il tournoie, emporté
Par la trombe, et, crispé, buvant d’un trait sublime
La flamme éparse, il plonge au fulgurant abîme.

Heureux qui pour la Gloire ou pour la Liberté,
Dans l’orgueil de la force et l’ivresse du rêve,
Meurt ainsi, d’une mort éblouissante et brève !

José-Maria de Heredia, Les Trophées, Alphonse Lemerre., 1893 (p. 151).

Rosa Bonheur, L'Aigle blessé, vers 1870

José-Maria de Heredia — Wikipédia (wikipedia.org), 1842 - 1905, homme de lettres espagnol d'origine cubaine et naturalisé français, l'un des maîtres du movement parnassien
Alfred de Vigny — Wikipédia (wikipedia.org), 1797 - 1863, écrivain, romancier, dramaturge et poète français, figure influente du romantisme.

Paul Mac Bonvin - LE CHANT DE L'AIGLE

mercredi 18 mai 2022

L'anthologie

La poésie du jeudi des CROQUEURS DE MOTS c'est l'article suivant 

Pour la page 199 de  l'Herbier de poésies   sur des  images de  l'Arbre à Papier
 
L'anthologie

Si la couverture du recueil montre sa fatigue,  elle a bien résisté aux innombrables manipulations depuis que j'en ai retranscrit le premier poème de ma petite écriture appliquée. Le choix des premiers me fait sourire. La pensée tombée en poussière se devine encore, cernée par les traces du papier collant. En lui accordant une deuxième vie dans les débuts de mon blog, j'ai ajouté quelques pages de Prévert extraites du Grand Bal du Printemps au début des années 2000. Et Madame X, chanson de Francis Cabrel

La beauté du monde
est résumée toute entière
dans une fleur des champs

Le poète en peu de phrases
en décrit la cruauté.

Les textes d'avant, repris des manuels scolaires, sont amputés de ce qu'il était convenu de ne pas dévoiler aux adolescents. Ainsi en était-il de La Ballade à la lune d'Alfred de Musset. Les illustrations y sont d'un kitch émouvant. C'est un petit miracle en  soit qu'il m'ait suivi et accompagné depuis tout ce temps, qu'il ne se soit pas perdu avec mes journaux de déménagement en déménagement. 

Au clair de la lune
n'était pas une comptine
pour les jeunes enfants.

Silences et mots des poètes
sel et magie du sensible.
©Jeanne Fadosi, mardi 9 mai 2022
pour la page 199 de l'Herbier de poésies
à découvrir bientôt avec les autres brins sur la page 199

L'Enchanteur de l'Arbre à papier



L'Enchanteur (intérieur) de l'Arbre à papier


Grimoire Céleste de l'Arbre à papier



ponctuation sonore du dernier poème inscrit dans mon anthologie personnelle
Francis Cabrel - Madame X - YouTube, dernier titre de l'album Hors saison, 1999

et clin sonore à la lune 

deux ou trois pages de mon anthologie personnelle :

Crénom Cléon , non

Crénom Cléon , non !
On ne dit pas de jurons
Y a que les papas 
qu'ont droit dire ça !

Alors tout va bien
j'apprends ce que dit le mien
pour tout savoir des gros mots
quand j'aurai des marmots.

Avant dimanche va à confesse !
Pourquoi ? une contrepèterie sur les fesses?
Cousine ne sois pas si sérieuse !
Les dire tu en as une envie furieuse !

Il n'y a qu'à entendre "crénom"
que tu prononces dans ton menton.
Un sacré nom que tu évoques,
Il n'y a rien qui te choque ?



Bon d'accord il parait que l'on ne sait pas grand chose de la personnalité de ce successeur de Périclès sinon que le dramaturge Aristophane lui taille un costume de personnage vulgaire, un homme politique issu des milieux populaires et le déteste. Il faut dire que Cléon aurait fait poursuivre Aristophane en justice devant le Conseil des cinq cents pour sa pièce satyrique, les Babyloniens.
Comme quoi la liberté d'expression et la censure est un enjeu fort ancien et toujours d'actualité.

J'essaierai de tenir à peu près à jour Mes prénoms saison 13

Mes prénoms du mercredi saison1 dansaient à la guinguette de la Récréa-bigornette,
et ceux de La cour de récré de JB avec mes participations aux Prénoms du mercredi :
saison 2 ; saison 3 ; saison 4 ; saison 5 ; saison 6 ; saison 7 ; saison 8 ; saison 9 ; saison 10 ; saison 11 ; Mes prénoms saison 12    

Si vous voulez connaître la genèse de cette aventure ludique, Bigornette, Présidente d'honneur de La cour 

lundi 16 mai 2022

Défi n°265 : la carpe

Pour le défi 265 des CROQUEURS DE MOTS Josette sort de sa cachette …

Voici ce qu’elle propose à « tous-tes »

Pour le lundi 16 mai

Je vous propose d’écrire une petite histoire en utilisant les mots suivants

dans leur sens masculin et féminin : Carpe, Faune, Greffe,

 et aussi d’intégrer : Dauphin et DauphineLézard et Lézarde,  Loup et Loupe (et plus si affinité)! 


Il a suffi d'une de ces annonces intrusives qui surgissent en consultant un site d'actualité pour la faire rêver.
"Ancien corps de ferme, avec étang poissonneux, 
hectares  d'herbages de vergers et de bois." 

Elle n'avait pas fait attention à la superficie. C'était une vente publique avec renvoi au greffe du juge chargé de son exécution. La mise à prix était bien trop ridicule pour qu'il n'y ait pas de lézard. Elle se voyait déjà traquer à la loupe la moindre lézarde.
Ou c'était la peur du loup migrateur aperçu dans la région selon la presse régionale ? ou la légende tenace d'un faune maître des bois ? 
Le panneau en bas de la côte de l'étroit chemin qui menait à l'étang de Launay la ramena à son enfance et à la dauphine qui gravissait vaillamment la montée après avoir négocié l'épingle à cheveu pour quitter la route. Elle revoyait la lumière oblique et douce sur l'étang de cette fin d'après-midi. Elle ressentait la surprise du poids de cette magnifique carpe et la douleur irradiant le long du carpe des deux mains qui avait failli lui faire lâcher l'épuisette. La fierté du pêcheur qui avait manœuvré habilement la canne à pêche et le lancer pour fatiguer sa prise.
Dans une région de société de loisirs et du spectacle, même à cette époque, ce petit paradis aurait déjà été transformé en jeux de cirque aquatiques avec otaries et dauphins, sans égard pour la faune et la flore locales.
La tentation d'emprunter le chemin de l'étang l'effleura mais elle poursuivit sagement sa route jusqu'à l'entrée du village. On l'attendait ailleurs pour le déjeuner.
Ses pensées la ramenèrent à l'annonce de l'étang à vendre. Qui achèterait un tel domaine ? Un fond de pension ou un collectif de jeunes urbains attirés par le retour à la terre ? Paddles et pédalos ou greffes pour sauvegarder des variétés anciennes de pommiers et autres fruitiers plus que cinquantenaires ?



vendredi 13 mai 2022

Le soleil brille

Pour le nid des mots du vendredi 13 mai 2022 : Thème : "Hello ! Le soleil brille !" 

pour Le nid des mots de abécé

Hello le soleil brille
Sans eau le soleil grille
Hello tombe la pluie
Mais trop fort elle détruit.

Lutte contre la mort à mort

Le soleil et la pluie
le jour et la nuit
Et tant d'autres choses
En métamorphoses

Naisse et vive la vie !

Traversée d'un désert
Cramponnée au volant, que dis-je, arque-boutée contre le déchaînement de cette eau tumultueuse chargée de boue qui se servait de l'autoroute comme d'un lit naturel et bienvenu, la vue brouillée épiant à travers le pare-brise ruisselant que les essuie-glace n'arrivaient pas à prendre de vitesse, "il" me laissait lâchement conduire dans un flot où il aurait encore été possible de s'arrêter. Mais il voulait atteindre notre destination du soir tout en ne voulant pas conduire. Au risque d'être engloutis par les eaux. Moi, docile, sous emprise peut-être, amoureuse ? je ne sais plus si je l'ai vraiment été. Docile et servile, je maîtrisais le véhicule, extérieurement avec calme et savoir-faire, intérieurement magma en fusion de panique.
Pendant ce temps-là, le désert dont nous aurions dû visiter les lieux emblématiques de Monument Valley aspirait avidement cette eau bénite du ciel.
Et pendant ce temps-là, plus loin le long de la route, nous nous apprêtions à voir fleurir le désert.
©Jeanne Fadosi, pour miletune, 10 octobre 2015