Chaque jour je n'oublie pas Anne-Sophie et ses compagnes d'infortune

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015, 123 en 2016, encore 123 en 2017, 121 en 2018 ? 101 femmes depuis le 1e janvier 2019 en France (2 septembre 2019) , soit une femme tous les deux jours ! accélération ou meilleure visibilité ?

(clic sur le lien pour comprendre ... un peu)

jeudi 16 septembre 2021

Monologues poétiques et comiques, de Charles -Ernest Lemaître

 Jill Bill prend la barre pour la première croisière d'écriture des CROQUEURS DE MOTS de la saison 21-22 avec le défi n°253 et pour le premier jeudi poésies elle nous dit :

Pour le jeudi 16 septembre poème dans un patois... yes

Bigre ! J'ai requis "poème patois normand". Oui vous le savez, je suis née et j'ai grandi en Normandie.
J'ai tout simplement suivi la première occurrence Le Patois normand : textes en ligne sur bmlisieux.com. J'en déduis que bm signifie bibliothèque municipale. Difficile de repérer les poèmes dans la table des matières mais enfin j'en ai trouvé avec la mention Diffusion libre et gratuite (freeware)

Le hic, et il n'est pas mince, c'est que les textes sont livrés bruts, sans traduction. Quel monologue poétique et comique choisir ? Pour faire un clin d'œil aux actualités j'aurais eu un faible pour Brigand d'apoticaire (sic) dans C. Lemaître : Monologues poétiques et comiques - 1. (bmlisieux.com) mais je crains le manque complet de sens de l'humour qui sévit sur la Toile et ailleurs et comme je ne veux pas me fâcher avec mon médecin ... ou bien Les Sept Pêchés Capitaux C. Lemaître : Monologues poétiques et comiques - 2. (bmlisieux.com)

J'ai finalement choisi (traduction approximative à la fin des strophes) :    

Défunt man Père

I
Quand ej' cause ed' défunt man père,
Y m'en vient co dé larm's é z'yeux ;
Cha n’tait pas un homme ordinaire,
Et j'en s'rai terjous respectueux.
Il était bi guéri d'êt' bête,
D'avec six pétiots à él'ver ;
Il a terjous resté honnête,
Du moins no n'l'a jamais happé.
Hélas bon Dieu, qui triste sort,
Faut'y qu'un si bouenhomme sé mort ?
Défunt mon Père

I
Quand je parle de mon défunt Père,
Il m'en vient encore des larmes aux yeux ;
Ce n'était pas un homme ordinaire,
Et j'en serai toujours respectueux.
Il était bien guéri d'être bête,
Avec six petits à élever ;
Il est toujours resté honnête,
Du moins on ne l'a jamais attrapé.
Hélas bon Dieu, quel triste sort,
Faut-il qu'un si bon homme soit mort ?

II
Cu les fermiers du voisinage,
Quand par hasard y travaillait ;
Por mettr’ l'aisance dans san ménage,
Y rapportait tout c'qu'y pouvait.
Il avait d'z'oeufs à plein's pouquettes,
Por pas que j'mangions not' pain sec ;
Et quand y n'craignit pas qu'no l'guette,
Y rapportait la poule avec.
Chez les fermiers du voisinage,
Quand par hasard il travaillait ;
Pour mettre de l'aisance dans son ménage,
Il rapportait tout ce qu'il pouvait.
Il avait des œufs plein les poches,
Pour qu'on ne mange pas notre pain sec ;
Et quand il ne craignait pas qu'on le guette,
Il rapportait la poule avec.

III
Je n'manquions jamais d'pomm's de terre,
Tant qu'yen avait cu lé vésins ;
Et dé provisions d'tout's manières,
Qu'not' pèr' trouvait tous lé matins.
Car, c'est eun' justice à l'y rendre,
Qu'y fut terjous bi matina ;
Surtout quand il avait d'qué prendre
Avant que l'jou ne l'gên' por cha.
Je ne manquais jamais de pommes de terre,
Tant qu'il y en avait chez les voisins ;
Et de toutes sortes de provisions
Que notre père trouvait tous les matins.
Car, c'est une justice à lui rendre,
Qu'il fut toujours bien matinal ;
Surtout quand il avait de quoi prendre
Avant que le jour ne le gêne pour cela.
 
IV
Quand y trouvait eun' cave ouverte,
Malgré qu'cha n'fût pas un saôlard,
Y profitait d'sa découverte,
Et en prenait p't'êt' pu qu'sa part.
Craignant qu'sé bragu's n'séent pas nettes,
Lé gens qui l'trouvaient sous l'tonné ;
No l'rapportaient dans eun' bérouette :
Fallait t'y qu'y fût estimé ?
Quand il trouvait une cave ouverte,
Malgré que ça ne fût pas un saoulard,
Il profitait de sa découverte,
Et en prenait peut-être plus que sa part.
Craignant que ses caleçons ne soient pas nets,
Les gens qui le trouvaient sous le tonneau
Nous le rapportaient dans une brouette :
Fallait-il qu'il fût estimé ?

V
Y respectait tant la justice,
Qu'y s'écappait dé magistrats ;
Et qu'il attrappait la jaunisse,
Rin qu'en causant dé z'avocats.
Comme y disait: « No devrait pendre,
Tous lé vieux maladrets d'voleux,
Qu'ont la bêtis' de s'laissi prendre.
D'qué qui rend l'mond' si soupçoureux. »
Il respectait tant la justice,
Qu'il s'échappait des magistrats ;
Et qu'il attrapait la jaunisse,
Rien qu'en parlant des avocats.
Comme il disait : "On devrait pendre,
Tous les vieux maladroits de voleurs,
Qu'ont la bêtise de se laisser prendre,
Ce qui rend le monde si soupçonneux."
 
VI
Tant qu'y vécut çu paur' cher homme,
Y n'no z'a jamais rin manqui ;
Et sans qu'jamais qu'il ach'tît d'pommes,
Not' tonné, d'bère était rempli.
Y s'portit terjous comme un charme,
A chinquante ans, tout preus d'sa fin,
Dès qu'y véyait v'ni un gendarme,
Y couérait co comme un lapin ?
Tant qu'il vécut ce pauvre cher homme,
Il ne nous a jamais manqué de rien ;
Et sans jamais qu'il achetât des pommes
Notre tonneau était rempli pour boire.
Il se portait toujours comme un charme,
A cinquante ans, tout près de sa fin,
Dès lors ne voyait-il pas un gendarme,
Qu'il courait encore comme un lapin ?

VII
Enfin, not' pèr' vécut sans tache,
En honnête homm' jusqu'à la fin,
Qui l'y vint, rapport à eun' vache,
Qu'il avait trouvée l'long d'un ch'min.
Un gas qui dit qu'c'était la sienne,
S'en vint cu nous por la r'trachi,
Et l'paur' bouenhomme en eut tant d'peine
Que c't'émotion-là l'fit mouéri.
Hélas bon Dieu, qui triste sort,
Faut'y qu'un si bouenhomm' sé mort?
Enfin, notre père vécut sans tache,
En honnête homme jusqu'à la fin,
Qui lui vint à cause d'une vache,
Qu'il avait trouvée le long d'un chemin.
Un gars qui dit que c'était la sienne,
S'en vint chez nous pour la reprendre,
Et le pauvre bonhomme en eut tant de peine
Que cette émotion-là le fit mourir.
Hélas bon Dieu, quel triste sort,
Faut-il qu'un si bon homme soit mort ?

Charles-Ernest Lemaître, 1854 - 1928

La paye des moissonneurs
Léon Lhermitte 1888

Le journalier, Ralph Hedley, britannique, XIXes

mercredi 15 septembre 2021

Carlotta ne voulait pas

 Point de Carlotta de ma connaissance alors j'ai laissé mon imagination tricoter histoire et actualité

Carlotta étant bien sage
ne se déculotta pas
et même qu'elle en prit ombrage
quand bien même ça n'se faisait pas.

Vous me direz que j'ai tort
d'évoquer des mœurs d'un autre âge.
Ces outrances se tentent encore
allant encore jusqu'à l'outrage.

Carlotta, jeune fille sage
fut renvoyée par sa maîtresse
qui ne voyait que l'avantage
à son époux d'être traitresse.

Carlotta finit au couvent
ne voulant point faire la culbute
au bon gré des riches manants
qui l'auraient sortie de sa hutte.


Quand une femme dit non,


J'essaierai de tenir à peu près à jour Mes prénoms saison 13

Mes prénoms du mercredi saison1 dansaient à la guinguette de la Récréa-bigornette,
et ceux de La cour de récré de JB avec mes participations aux Prénoms du mercredi :
saison 2 ; saison 3 ; saison 4 ; saison 5 ; saison 6 ; saison 7 ; saison 8 ; saison 9 ; saison 10 ; saison 11 ; Mes prénoms saison 12    

Si vous voulez connaître la genèse de cette aventure ludique, Bigornette, Présidente d'honneur de La cour de récré de JB pour avoir créé les prénoms du mercredi, s'en expliquait ICI.




lundi 13 septembre 2021

Oyez les CROQUEURS DE MOTS, ça repart ...

Oyez, oyez Moussaillons fidèles sur la mer des mots

ou nouveaux venus et bienvenus ...

Les défis des CROQUEURS DE MOTS reprennent la mer 

avec comme capitaine de quinzaine Jill Bill 

qui annonce sa feuille de route sur son blog lundi 13 septembre à midi

CLIC --->




dimanche 12 septembre 2021

mes prénoms de l'été : Z comme Zélie ...

 ... non que ce soit un prénom qui revient à la mode mais parce qu'il revient assez souvent dans les arbres généalogiques qui ont été fait dans ma famille. Pour ce qui me concerne, j'en ai commencé un mais je n'ai pas les qualités nécessaires pour une telle tâche. Passionnante j'en conviens. Ce qui m'intéresse le plus n'est pas forcément de remonter loin dans le passé que d'explorer les branches latérales des perdus de vus. Il y en a dans les familles nombreuses étendues et quelquefois compliquées par les recompostions ou tout simplement les décalages du temps.

Prénom Zelie : signification, origine, fete (journaldesfemmes.fr)

Je vais être franche, pour ce dernier prénom de l'été, je craignais ne pas avoir de matière pour faire un billet. C'était sous-estimer les ressources du moteur de recherche de Microsoft Edge. Eh oui depuis que je navigue sur Edge, je fais quelques infidélités à Google.

Le moteur de recherche m'a même épargnée d'être inondée des sites glorifiant Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus. Jusqu'à un certain point quand même alors qu'il m'avait entièrement épargnée pour le prénom Thérèse. J'ai fini par apprendre en effet que la mère de la sainte de Lisieux et d'Alençon se prénommait Zélie.

Revenons aux autres Zélie découvertes :

Zélie et compagnie


 

Zélie Nord-Sud que j'ai découvert sur BDthèque avec des avis de lecteurs plutôt mitigés. Du coup je suis allée voir les avis de Babelio sur cette BD


          
J'ai aussi découvert un opéra-ballet en un acte où l'héroïne Zélie, une nymphe de Diane a été jouée par Madame de Pompadour en 1749 devant le roi.


Et puisque nous sommes dans les grands airs, j'ai aussi trouvé une Zélie De Lussan qui a été enregistrée au Carnegie Hall (ci-après en 1903), une vraie pro celle-ci et qui avait du talent et du succès.


Zélie de Lussan, cantatrice, 1861 - 1949

Mon billet devait clore ici ma série des prénoms de l'été ... C'était sans compter sur cette belle surprise ce matin au marché. J'avais vu son stand plein de joyeuses couleurs depuis deux ou trois samedi sans y prêter trop attention. Je n'avais plus assez d'autonomie sur mon portable pour prendre des photos. Sur une ardoise noire une belle écriture manuscrite avait tracé (je retrace approximativement de mémoire) :

fleurs fraîches de nos régions

Spontanément, je n'aurais pas mis l'art floral et des bouquets avec la littérature et la poésie et d'ailleurs quand on l'évoque, il est plutôt classé dans les arts visuels de la peinture et de la sculpture mais pourquoi pas ? Ne dit-on pas  "Dîtes-le avec des fleurs" ? alors traduire les mots en bouquet fait du bouquet un poème, n'est-ce pas ?
Voici le bouquet que je me suis offert :


avec des mufliers et des asters

des cosmos et des ??? je cale

Mais voilà que j'allais oublier de vous montrer sa carte :






vendredi 10 septembre 2021

Mes prénoms de l'été : Y comme Yvonne

Pour les Français au XXe siècle jusqu'aux années 1960 "Tante Yvonne" est le nom affectueux donné à l'épouse du Général de Gaulle, le plus souvent quelle que soit leur opinion vis-à-vis du général. Yvonne de Gaulle — Wikipédia (wikipedia.org) 

Récemment dans un film et une série télévisée elle est incarnée par Isabelle Carré (De Gaulle, 2020 avec Lambert Wilson en De Gaulle) et par Constance Nollé ( De gaulle l'éclat et le secret, 2020, avec un général de gaulle plus vrai que nature interprété par Samuel Labarthe que l'on connait à la télévision dans le rôle du commissaire Swan Laurence dans Les petits meurtres d'Agatha Christie)

Des Tante Yvonne, j'en ai eu deux : si l'on veut bien accepter que j'appelle tante la sœur d'un oncle par alliance (tonton Gaston) et Tante Yvonne la sœur de mon parrain. Il était le cousin germain de ma maman du côté de son père et le mari de ma marraine Suzanne qui était sa cousine germaine du côté de sa mère mais quasiment sa sœur depuis ses 13 ans. Alors sauf maman et moi, qui les appelions parrain et marraine, ils étaient Tante Suzanne et  tonton Roger. Et par extension, on disait aussi Tonton Hubert et Tante Yvonne. 

La sœur de Gaston habitait une petite maison dans un bourg voisin du nôtre et je l'ai toujours connue vieille (avec les yeux d'une petite fille) et veuve habillée en veuve. Sa petite maison proprette ressemblait à beaucoup de maisons d'un autre âge. Même si je ne me souviens pas que nous lui ayons rendu visite souvent, cette maison me semblait un peu triste du manque de lumière mais pleine d'un charme suranné.


Hubert et Yvonne ont fait une "croisière" à dos de chameau en Egypte au lieu de la croisière sur le Nil de leurs rêves la guerre du Kippour s'étant déclenchée pendant leur voyage organisé. Une expérience qui, à leur âge déjà avancé, mit fin à leurs envies de voyages du troisième âge.

mercredi 8 septembre 2021

Anton nie

 Anton c'est un copain allemand de la bande à Constanze avec un z dans le roman que je viens de finir :

Nature humaine, de Serge Joncour, égratigné comme il se doit par les critiques du Masque et la plume de France Inter

1976 et la grande sécheresse, 1986 et l'accident nucléaire de Tchernobyl, 1999 et les deux grandes tempêtes de fin de siècle, trois dates exemplaires et un roman qui survole 25 ans de la vie d'un paysan et de sa famille et de la planète terre.

Anton c'est l'un des activistes anti-nucléaire avec Xabi un basque et un autre allemand dans le début des années 80, il a beau nier, il se retrouve condamné, contrairement à Constanze avec un z, l'amoureuse à distance d'Alexandre. Elle a filé à temps en Allemagne. Un Alexandre jeune rural qui aide puis reprend la ferme de ses parents, coincé entre la marche en avant de la modernité à laquelle il n'a pas les moyens intellectuels de résister et quand bien même et la protection d'une nature dont il ressent avec ses tripes qu'on la maltraite.

Dans les années 80, il y avait des Anthony plus que des Antoine, vieillot alors et qui revient à la mode. 

Depuis quelques années la mode est aux prénoms d'origine étrangère. Alors pourquoi pas Anton.

Mais si Anton nie ?

Prénom Anton : signification, origine, fete (journaldesfemmes.fr)



écouter un extrait

Serge Joncour présente son livre dans une librairie


J'essaierai de tenir à peu près à jour Mes prénoms saison 13

Mes prénoms du mercredi saison1 dansaient à la guinguette de la Récréa-bigornette,
et ceux de La cour de récré de JB avec mes participations aux Prénoms du mercredi :
saison 2 ; saison 3 ; saison 4 ; saison 5 ; saison 6 ; saison 7 ; saison 8 ; saison 9 ; saison 10 ; saison 11 ; Mes prénoms saison 12    

Si vous voulez connaître la genèse de cette aventure ludique, Bigornette, Présidente d'honneur de La cour de récré de JB pour avoir créé les prénoms du mercredi, s'en expliquait ICI.


Mes prénoms de l'été : X comme Xavier

 et Xavière. A part ces deux prénoms je n'en connais pas d'autres commençant par X. Pourquoi a-t-il été donné à l'un de mes neveux ? Je ne saurais vous le dire sinon que ce prénom entendu dès mon jeune âge m'a semblé tout aussi naturel que celui de son frère aîné Thierry. Un prénom plus tard rendu célèbre par la télévision et son Thierry la Fronde. Rien de tel pour Xavier. Aucun héros ne me vient à l'esprit qui aurait pu inspirer ma sœur et mon beau-frère.

Je ne pense pas que Saint François Xavier, co-fondateur de la compagnie de Jésus, autrement dit l'ordre des Jésuites y soir pour quelque chose. Du coup je me suis penché sur l'origine et la signification de Xavier. Cela tombait bien, outre l'incontournable Journal des Femmes en matière de prénoms, il a sa fiche wikipedia :

Prénom Xavier : signification, origine, fete (journaldesfemmes.fr)

Xavier (prénom) — Wikipédia (wikipedia.org)

Xavier vient donc du basque et signifie Maison neuve. Je note aussi que l'encyclopédie participative et le magasine ne retiennent pas toujours les mêmes célébrités.

Mais peut-être que la notoriété de Daniel Gélin et Danièle Delorme qui ont appelé leur fils Xavier né en 1946 (Xavier Gélin — Wikipédia (wikipedia.org) à moins que ce ne soit les potins des magazines de l'époque de ses amours adultérines puis de leur divorce. Oui de tels journaux existaient déjà et d'ailleurs c'est le succès des rubriques mondaines du quotidien Le Figaro qui donnèrent l'idée de lancer Jours de France dans la foulée en 1954 

bref extrait de Coup de jeune, 1993, d'après la bande dessinée Les aventures du professeur Gaudéamus publiées dans ... Jours de France, de Goscinny et Coq
Xavier Gélin y est réalisateur (1er film en temps que réalisateur), scénariste, producteur et y fait jouer son père dans le rôle du professeur Gaudéamus à 70 ans et son fils Manuel dans le rôle de Gaudéamus à 35 ans. 

De la fiche wikipedia je retiens aussi Xavier Beauvois, réalisateur entre autre du Petit lieutenant, 2005 qui valut le César de la meilleure actrice 2006 à Nathalie Baye ou Des hommes et des dieux , grand prix du jury de Cannes 2010.
Et aussi Xavier Emmanuelli, fondateur du SAMU social de Paris en 1993.

On a lu pour vous la BD « Chronique du 115 : une histoire du Samu social » · Entourage

lundi 6 septembre 2021

Mes prénoms de l'été : W comme Willy

 Willy comme le diminutif de William. Pas comme le pseudonyme du mari de l'écrivaine Colette, je n'ai aucune sympathie pour ce Willy là qui se servit du talent de Colette même si c'est un peu grâce à lui que ses écrits sont parus ... mais d'abord sous son nom d'écrivain à lui !

Willy pour l'humanité des photos de Willy Ronis et sa modestie

le petit parisien source Clic

Son nom ne vous dit peut-être rien mais si je dis Les amoureux de la Bastille ?
Willy Ronis, Les amoureux de la Bastille, 1957



et William comme William Sheller, William Sheller — Wikipédia (wikipedia.org) notamment pour toutes ses chansons figurant sur son album Sheller en solitaire de 1991 où il y développe tous ses talents de musicien et de pianiste bien au-delà du chanteur que l'on connaissait jusqu'alors et son inédit Je veux être un homme heureux.

Oh ! J'cours tout seul, 1979

Puisque j'en suis à la musique, évidemment j'aurais pu prendre l'exemple de Wolfgang, pour Wolfgang Amadeus Mozart.

le voici revisité par Nino Ferrer lors de l'année Mozart en 1993


"Il n’y a rien à faire, il est bien trop tard,
Il n’y a que des guerres et des angoisses et des horreurs,
C’est pourquoi je lève mon verre à la santé de Mozart."

La musique et les arts d'une manière générale, pourquoi font-ils si peur à certains ?