Chaque jour je n'oublie pas Anne-Sophie et ses compagnes d'infortune

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015, 123 en 2016, combien en 2017 ?

(clic sur le lien pour comprendre ... un peu)

jeudi 28 décembre 2017

La complainte de la butte, paroles de Jean Renoir, musique de Georges Van Parys

Article programmé vendredi 22 décembre

Défis des CROQUEURS DE MOTS et jeudis en poésie en roue libre, trêve des confiseurs oblige pour ces fêtes de fin d'année. Ce n'est pas la trêve pour les estomacs vides et les logés précaires ou pas du tout.

Mes parents m'avaient emmené voir French Cancan au cinéma. Nous n'y allions pas très souvent mais c'était toujours une fête. Et j'en suis ressortie avec dans la tête La complainte de la butte.

mercredi 27 décembre 2017

Melchior en passage à Niort

Avec Melchior, et ses compagnons de légende, je vous invite à quelques jours de Noël et du jour des rois à faire étape à Niort dans les Deux-Sèvres (79), nouvelle région Nouvelle-Aquitaine et l'une des cités principales de l'ancienne province du Poitou.
Pardonnez mes fantaisies, ayant fait "à ma sauce" pour mélanger allègrement histoire, géographie et légendes et romans.

vendredi 22 décembre 2017

En attendant demain

Pour la page 95 de  l'Herbier de poésies   sur une image proposée par Adamante

Sur la pente de la colline du monde Sisyphe remonte une fois de plus son rocher. Il est rouge d'effort et de colère et la terre verte de peur.

jeudi 21 décembre 2017

Veillée de Noël en chansons et en gourmandises

Fanfan à la barre du défi n°197 des CROQUEURS DE MOTS nous invite à penser à Noël pour le second jeudi en poésie du défi.

Un sujet qui m'a d'abord embarrassée, ne souhaitant ni plomber l'atmosphère, ni tomber dans des bluettes ou des niaiseries, ni faire la part belle aux paroles d'un noël "chrétien" dont le message deux mille ans après me semble bien peu respecté. J'ai donc dans un premier temps balancé entre rééditer nos veillées de Noël (après les deuxième  ***) puis laisser tomber les blablas et mettre en parallèle cette joyeuse invite traditionnelle et anonyme et un poème de Victor Hugo. J'avais presque renoncé au poème de Victor Hugo quand, à propos de la ferveur, j'ai visionné chez Eperluette une archive commentant en 1984 l'hommage national fait pour les obsèques de Victor Hugo en 1885, sous la IIIe république vainqueur de la Commune et vaincue par les Prussiens. Ça, c'était hier.

Noël des Bonnes Vieilles, paroles de Xavier Privas, musique de G Charton

Fanfan à la manœuvre du défi n°197 des CROQUEURS DE MOTS nous invitant à penser à Noël pour le second jeudi en poésie du défi a fait suivre à mes pensées des méandres de perplexité dont je m'explique ICI ---> et que je prolonge avec C'est la nuit, la nuit noire, de Victor Hugo, que je présume écrit aux alentours de la nuit de Noël 1851.
Quand j'ai finalement sur Internet ouvert la page de ce Noël des Bonnes Vieilles, j'ai songé aux vieilles de m'ont défi qui avaient failli attraper un rhume de fesses sur les chaises de Fanfan. Le texte était émouvant (je n'avais pas encore téléchargé la partition) mais à la lecture de 4 couplets je ne comprenais pas bien la dernière phrase de présentation : "Cette chanson est particulièrement triste"

C'est la nuit, la nuit noire, de Victor Hugo

Fanfan à la barre du défi n°197 des CROQUEURS DE MOTS nous invite à penser à Noël pour le second jeudi en poésie du défi.

Pour ceux qui veulent juste de la gaieté c'est ICI ---> et pour ceux qui aiment la poésie en chanson c'est ICI --->
J'avais écarté cette idée de faire un pas de côté en vous proposant ce poème quand, à propos de la ferveur, j'ai visionné sur le blog d'Eperluette une archive des obsèques nationales au poète dont les commentaires du journaliste m'ont interrogés.

mercredi 20 décembre 2017

Bianca de Batz

Mon tour de France des prénoms zigzague mais je ne pouvais faire autrement que de vous faire passer par Batz sur Mer (prononcé [bɑ syʁ mεʁ]) quand à la recherche d'une halte j'ai visité la fiche wikipedia de cette ravissante station balnéaire. Songez plutôt je commence par là, il y a même tout un paragraphe sur le costume traditionnel, aussi je vous présente Bianca :

lundi 18 décembre 2017

Défi n°197 : Sur un air de chaises musicales

Fanfan à la barre des "croqueurs de mots " pour la quinzaine qui arrive :Défi N°197

Je vous propose donc de  dire ce que vous inspirent ces chaises  . (En espérant qu'elles vous inspirent ) Pourquoi sont-elles là ?  Que font-elles là ? Qu'attendent-elles ? Qu'ont-elles vu ? Etc ... Et pour corser le tout,je  vous demande juste de glisser deux fois le mot "chocolat" dans votre texte en vers ou en prose.

dimanche 17 décembre 2017

Unique ou invisible ? pour Mil et Une

Pour miletuneVoir ou non l'image support du jeu d'écriture avant de lire bla, bla, bla,*
Pour les images de la  semaine 44 à 51/2017  où la contrainte supplémentaire et facultative est d'insérer un mot à chaque image : fanfare, rumeur, nuance, éphémère, lapsus, sac, liberté, frivole.
*parce que *
et pour le mot que j'ai oublié de caser, je vous entend d'ici suggérer qu'il s'agit d'un lapsus, non ?

samedi 16 décembre 2017

Au delà de la fenêtre ...

Le thème de décembre du Nid des mots à publier le samedi 16 décembre est "Fenêtre(s)"

Je n'ai guère de temps en ce moment mais les fenêtres m'avaient inspirée. M'en voudrez-vous si je réédite une fois de plus ce billet publié un 17 octobre 2011, rapprochant la journée mondiale du refus de la misère du cinquantième anniversaire du drame du 17 octobre 1961.

jeudi 14 décembre 2017

L'attente, de Emile Verhaeren

Fanfan, "l'humoriste corse" ai-je lu en commentaire et son blog va bien en effet à ce trait de caractère, est à la barre des CROQUEURS DE MOTS pour cette quinzaine du défi n°197 avec pour les poésies du jeudi, en attendant noël et ses chansons et comptines la semaine prochaines, l'attente pour ce premier jeudi.

mercredi 13 décembre 2017

Lubin de Saint Aubin

Sur la route du tour de France des prénoms pour la Cour de récré de JB, nous faisons halte aujourd'hui à Saint Aubin, non pas au bord de la mer sur la côte de Nacre, mais dans l'Indre (36), du côté de la champagne berrichonne dans l'ancienne province du Berry.

jeudi 7 décembre 2017

Enfants délurées, au Grand Bal du Printemps de Jacques Prévert

Colette est à la barre du défi n°196 des CROQUEURS DE MOTS et sa feuille de route se résume en deux mots qui englobent toute la vie : Nuit et Jour. Jeudi dernier, je vous ai promis de prolonger à nouveau dans son versant JOUR mon billet du printemps dernier Danse des Sabres. J'avais déjà choisi pour l'occasion ce poème de Prévert que j'ai publié pour le 8 mars 2017, Journée internationale des femmes (au pluriel)
En relisant le poème affiché parmi les billets de mon blog contenant le mot JOUR, je m'aperçois que le mot n'y est pas lui-même. Mais il y est dans les autres mots ; dimanche, quartier désert, magasins fermés, ciel gris souris, jardins vaguement verts.

mercredi 6 décembre 2017

Myosotis, de Saint Maurice les Brousses

Amis et fidèles élèves de JB et de sa cour de récré, cette semaine je vous emmène à Saint Maurice. Non pas celui de la couronne parisienne, entre Bois de Vincennes et Guinguettes fleuries sur la Marne mais celui de la Haute Vienne. Où ça ? Comment, vous ne connaissez pas ? Rôôô !!!!!!!!!!!!

vendredi 1 décembre 2017

Regards d'aurores

Pour la page 93 de l'Herbier de poésies sur un tableau de William Turner

Ils se sont levés aux aurores dans le silence de la maisonnée endormie. L'enfant tout ensommeillé est si fier de suivre son grand père dans sa quête matinale. Il sait que l'attirail de pêche n'est qu'un prétexte à la méditation et qu'il importera peu qu'ils rentrent bredouilles.