Chaque jour je n'oublie pas Anne-Sophie et ses compagnes d'infortune

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015, 123 en 2016, encore 123 en 2017, 121 en 2018 ? 101 femmes depuis le 1e janvier 2019 en France (2 septembre 2019) , soit une femme tous les deux jours ! accélération ou meilleure visibilité ?

(clic sur le lien pour comprendre ... un peu)

lundi 23 mai 2022

Oyez les CROQUEURS DE MOTS : le défi n°266 est annoncé chez Durgalola !

 Oh là là dômi, repose-toi bien avant de prendre le chemin ! En effet ça va tanguer avec cette ancre levée plutôt impromptue après les infos coquille précédentes !!!! rires !!!! Que c'est bon de sourire d'un changement de cap ou de date.


Oyez, oyez CROQUEURS DE MOTS ! 
Qu'on se le dise et qu'on fasse circuler l'info :

Durgalola a bien annoncé la feuille de route du défi 266 sur son blog pour les étapes suivantes :
jeudi 26 mai : poésie du jeudi
lundi 30 mai : défi
jeudi 2 juin : poésie du jeudi

Et non aux dates annoncées sur le blog des CROQUEURS DE MOTS le 8 mai avec l'annonce du défi précédent
Je vous laisse découvrir les consignes sur son blog Petites graines

jeudi 19 mai 2022

La Mort de l'Aigle, de Jose-Maria de Heredia

Pour l'Herbier de poésie c'est l'article précédent

Pour le défi 265 des CROQUEURS DE MOTS Josette sort de sa cachette …

Voici ce qu’elle propose à « tous-tes »

Pour le jeudi 19 mai qui est celui de l’Ascension

un poème qui nous fera prendre de la hauteur !


J'ai à mon habitude fait une requête dans mes blogs et en même temps j'ai pensé à L'aigle des Asturies - Fa Do Si (over-blog.com), de Alfred de Vigny un poème publié dans Eloa ou la sœur des anges, 1824
Je ne me souviens plus par quel détour je suis arrivée au poème de José-Maria de Heredia.
L'un le tue par le chasseur, l'autre par la foudre. D'accord, de s'élever bien haut la fin a été fatale.


Quand l’aigle a dépassé les neiges éternelles,
À sa vaste envergure il veut chercher plus d’air
Et le soleil plus proche en un azur plus clair
Pour échauffer l’éclat de ses mornes prunelles.

Il s’enlève. Il aspire un torrent d’étincelles.
Toujours plus haut, enflant son vol tranquille et fier,
Il monte vers l’orage où l’attire l’éclair ;
Mais la foudre d’un coup a rompu ses deux ailes.

Avec un cri sinistre, il tournoie, emporté
Par la trombe, et, crispé, buvant d’un trait sublime
La flamme éparse, il plonge au fulgurant abîme.

Heureux qui pour la Gloire ou pour la Liberté,
Dans l’orgueil de la force et l’ivresse du rêve,
Meurt ainsi, d’une mort éblouissante et brève !

José-Maria de Heredia, Les Trophées, Alphonse Lemerre., 1893 (p. 151).

Rosa Bonheur, L'Aigle blessé, vers 1870

José-Maria de Heredia — Wikipédia (wikipedia.org), 1842 - 1905, homme de lettres espagnol d'origine cubaine et naturalisé français, l'un des maîtres du movement parnassien
Alfred de Vigny — Wikipédia (wikipedia.org), 1797 - 1863, écrivain, romancier, dramaturge et poète français, figure influente du romantisme.

Paul Mac Bonvin - LE CHANT DE L'AIGLE

mercredi 18 mai 2022

L'anthologie

La poésie du jeudi des CROQUEURS DE MOTS c'est l'article suivant 

Pour la page 199 de  l'Herbier de poésies   sur des  images de  l'Arbre à Papier
 
L'anthologie

Si la couverture du recueil montre sa fatigue,  elle a bien résisté aux innombrables manipulations depuis que j'en ai retranscrit le premier poème de ma petite écriture appliquée. Le choix des premiers me fait sourire. La pensée tombée en poussière se devine encore, cernée par les traces du papier collant. En lui accordant une deuxième vie dans les débuts de mon blog, j'ai ajouté quelques pages de Prévert extraites du Grand Bal du Printemps au début des années 2000. Et Madame X, chanson de Francis Cabrel

La beauté du monde
est résumée toute entière
dans une fleur des champs

Le poète en peu de phrases
en décrit la cruauté.

Les textes d'avant, repris des manuels scolaires, sont amputés de ce qu'il était convenu de ne pas dévoiler aux adolescents. Ainsi en était-il de La Ballade à la lune d'Alfred de Musset. Les illustrations y sont d'un kitch émouvant. C'est un petit miracle en  soit qu'il m'ait suivi et accompagné depuis tout ce temps, qu'il ne se soit pas perdu avec mes journaux de déménagement en déménagement. 

Au clair de la lune
n'était pas une comptine
pour les jeunes enfants.

Silences et mots des poètes
sel et magie du sensible.
©Jeanne Fadosi, mardi 9 mai 2022
pour la page 199 de l'Herbier de poésies
à découvrir bientôt avec les autres brins sur la page 199

L'Enchanteur de l'Arbre à papier



L'Enchanteur (intérieur) de l'Arbre à papier


Grimoire Céleste de l'Arbre à papier



ponctuation sonore du dernier poème inscrit dans mon anthologie personnelle
Francis Cabrel - Madame X - YouTube, dernier titre de l'album Hors saison, 1999

et clin sonore à la lune 

deux ou trois pages de mon anthologie personnelle :

Crénom Cléon , non

Crénom Cléon , non !
On ne dit pas de jurons
Y a que les papas 
qu'ont droit dire ça !

Alors tout va bien
j'apprends ce que dit le mien
pour tout savoir des gros mots
quand j'aurai des marmots.

Avant dimanche va à confesse !
Pourquoi ? une contrepèterie sur les fesses?
Cousine ne sois pas si sérieuse !
Les dire tu en as une envie furieuse !

Il n'y a qu'à entendre "crénom"
que tu prononces dans ton menton.
Un sacré nom que tu évoques,
Il n'y a rien qui te choque ?



Bon d'accord il parait que l'on ne sait pas grand chose de la personnalité de ce successeur de Périclès sinon que le dramaturge Aristophane lui taille un costume de personnage vulgaire, un homme politique issu des milieux populaires et le déteste. Il faut dire que Cléon aurait fait poursuivre Aristophane en justice devant le Conseil des cinq cents pour sa pièce satyrique, les Babyloniens.
Comme quoi la liberté d'expression et la censure est un enjeu fort ancien et toujours d'actualité.

J'essaierai de tenir à peu près à jour Mes prénoms saison 13

Mes prénoms du mercredi saison1 dansaient à la guinguette de la Récréa-bigornette,
et ceux de La cour de récré de JB avec mes participations aux Prénoms du mercredi :
saison 2 ; saison 3 ; saison 4 ; saison 5 ; saison 6 ; saison 7 ; saison 8 ; saison 9 ; saison 10 ; saison 11 ; Mes prénoms saison 12    

Si vous voulez connaître la genèse de cette aventure ludique, Bigornette, Présidente d'honneur de La cour 

lundi 16 mai 2022

Défi n°265 : la carpe

Pour le défi 265 des CROQUEURS DE MOTS Josette sort de sa cachette …

Voici ce qu’elle propose à « tous-tes »

Pour le lundi 16 mai

Je vous propose d’écrire une petite histoire en utilisant les mots suivants

dans leur sens masculin et féminin : Carpe, Faune, Greffe,

 et aussi d’intégrer : Dauphin et DauphineLézard et Lézarde,  Loup et Loupe (et plus si affinité)! 


Il a suffi d'une de ces annonces intrusives qui surgissent en consultant un site d'actualité pour la faire rêver.
"Ancien corps de ferme, avec étang poissonneux, 
hectares  d'herbages de vergers et de bois." 

Elle n'avait pas fait attention à la superficie. C'était une vente publique avec renvoi au greffe du juge chargé de son exécution. La mise à prix était bien trop ridicule pour qu'il n'y ait pas de lézard. Elle se voyait déjà traquer à la loupe la moindre lézarde.
Ou c'était la peur du loup migrateur aperçu dans la région selon la presse régionale ? ou la légende tenace d'un faune maître des bois ? 
Le panneau en bas de la côte de l'étroit chemin qui menait à l'étang de Launay la ramena à son enfance et à la dauphine qui gravissait vaillamment la montée après avoir négocié l'épingle à cheveu pour quitter la route. Elle revoyait la lumière oblique et douce sur l'étang de cette fin d'après-midi. Elle ressentait la surprise du poids de cette magnifique carpe et la douleur irradiant le long du carpe des deux mains qui avait failli lui faire lâcher l'épuisette. La fierté du pêcheur qui avait manœuvré habilement la canne à pêche et le lancer pour fatiguer sa prise.
Dans une région de société de loisirs et du spectacle, même à cette époque, ce petit paradis aurait déjà été transformé en jeux de cirque aquatiques avec otaries et dauphins, sans égard pour la faune et la flore locales.
La tentation d'emprunter le chemin de l'étang l'effleura mais elle poursuivit sagement sa route jusqu'à l'entrée du village. On l'attendait ailleurs pour le déjeuner.
Ses pensées la ramenèrent à l'annonce de l'étang à vendre. Qui achèterait un tel domaine ? Un fond de pension ou un collectif de jeunes urbains attirés par le retour à la terre ? Paddles et pédalos ou greffes pour sauvegarder des variétés anciennes de pommiers et autres fruitiers plus que cinquantenaires ?



vendredi 13 mai 2022

Le soleil brille

Pour le nid des mots du vendredi 13 mai 2022 : Thème : "Hello ! Le soleil brille !" 

pour Le nid des mots de abécé

Hello le soleil brille
Sans eau le soleil grille
Hello tombe la pluie
Mais trop fort elle détruit.

Lutte contre la mort à mort

Le soleil et la pluie
le jour et la nuit
Et tant d'autres choses
En métamorphoses

Naisse et vive la vie !

Traversée d'un désert
Cramponnée au volant, que dis-je, arque-boutée contre le déchaînement de cette eau tumultueuse chargée de boue qui se servait de l'autoroute comme d'un lit naturel et bienvenu, la vue brouillée épiant à travers le pare-brise ruisselant que les essuie-glace n'arrivaient pas à prendre de vitesse, "il" me laissait lâchement conduire dans un flot où il aurait encore été possible de s'arrêter. Mais il voulait atteindre notre destination du soir tout en ne voulant pas conduire. Au risque d'être engloutis par les eaux. Moi, docile, sous emprise peut-être, amoureuse ? je ne sais plus si je l'ai vraiment été. Docile et servile, je maîtrisais le véhicule, extérieurement avec calme et savoir-faire, intérieurement magma en fusion de panique.
Pendant ce temps-là, le désert dont nous aurions dû visiter les lieux emblématiques de Monument Valley aspirait avidement cette eau bénite du ciel.
Et pendant ce temps-là, plus loin le long de la route, nous nous apprêtions à voir fleurir le désert.
©Jeanne Fadosi, pour miletune, 10 octobre 2015

jeudi 12 mai 2022

Panique à la Pointe du Hoc et d'ailleurs !

Pour le jeudi 12 mai

un poème en « ic », « oc », « ac » serait le bienvenu

J'ai pensé, Zut ! moi qui préfère partager !
J'ai pensé mince ! La Pointe du Hoc se fait la malle, en faire un diagnostic poétique !
J'ai pensé Chic ! je me souviens de Prévert et 

Des systèmes à tics. 

Ce système m’étrique, 
l’autre système me traque, 
le troisième me troque 
et le dernier me truque."
Jacques Prévert (ou attribué à)
 
extrait du Courrier international, 8 mars 2021

Et d'autres errances ont conduit mes clics de souris à l'occasion de mes billets précédents vers cet autre poème et j'ai trouvé qu'il remplissait bien son office pour rendre hommage à ma façon à l'effritement de ce monument historique naturel qu'est la Pointe du Hoc

Je vous le concède l'auteur ou son traducteur évoque la presqu'île de Landrellec et non Le Hoc. Mais le poème n'est-il pas universel et intemporel au-delà des catastrophes déjà annoncées ?

 « Quand j’étais enfant (c’est-à-dire pas « encore doué de parole, pas encore « maître du langage » — l’est-on jamais ?), ma plus grande joie était de quitter mon village sur la côte ouest de l’Écosse et de m’en aller soit sur un coin reculé du rivage, soit dans les bois ou dans les collines de l’arrière-pays. Après avoir écouté attentivement, j’essayais d’imiter le langage des phoques, des mouettes, des hiboux […]. » Évoquant un mythe archaïque, Kenneth White évoque ensuite « un langage partagé par les hommes et les animaux. Je ne crois pas à ce mythe, mais j’y reconnais un désir profond. » Et de conclure : « C’est pour cela que, dans mes textes, qu’ils soient en prose ou en vers, se trouvent tant d’onomatopées. Besoin d’une langue qui ne soit pas trop humaine, qui ne soit pas exclusivement humaine. Besoin d’un monde au-delà de l’humain. »

Krêê, krêê,
krêê, krêê, krêê
c’était un corbeau
seul sur un roc
à la tombée du jour
du côté de Landrellec
krêê, krêê,
krêê, krêê, krêê
le son de ce cri ce soir-là
était comme la dernière
note de la création
sur notre planète précaire
krêê, krêê,
krêê, krêê, krêê
la nuit venue
sous une pleine lune brouillée
reprenant ma route silencieuse
j’ai regagné l’atelier

— Kenneth WhiteLes Archives du littoral

Il y a un hic
à la pointe du Hoc
La roche dans de grands cracs
a pris ses cliques et ses claques
sans respect du lieu historique.

Sur le côté de la crique
il n'y aura plus de flaques.
Sur les rochers les berniques
en ont perdu latin et grec.

Déluge de pierres 
près du jour ad hoc
à ne pas oublier
les déluges de fers
les déluges de feu
pour que cesse la guerre sec
onde qui use guerre seconde
après la der.

Symbole d'une fin d'époque
des mémoires en toc
qui n'empêchent pas
de recommencer.

A l'horloge cosmique,
le balancier inexorable
égrène ses tics et ses tacs
inlassablement
tic tac tic tac tic tac tic tac tic ...
©Jeanne Fadosi, mardi 10 mai 2022
                    pour le défi 265 des croqueurs de mots, 1er jeudi

Pointe du Hoc, 2020
Pointe du Hoc, avant éboulement

Pointe du Hoc, après éboulement du jeudi 5 mai 2022


 














Pointe du Hoc : Débarquement sur les plages de Normandie, DDay, site débarquement normandie, plage débarquement calvados, muée calvados, musée normandie - Calvados Tourisme (calvados-tourisme.com)

Effondrement à la Pointe du Hoc : le symbole du débarquement est vaincu par l'érosion (francetvinfo.fr)

 Pointe du Hoc — Wikipédia (wikipedia.org)


Landrellec - Pleumeur-Bodou Tourisme

mercredi 11 mai 2022

En marge de l'image cosmopoétique

 "Cosmopoétique", j'ai entendu ce mot pour la première fois lundi 9 mai dans une émission sur France Inter : Pour une révolution politique, poétique et philosophique avec l'astrophysicien Aurélien Barrau (franceinter.fr)

ou peut-être l'avais-je entendu sans y prêter attention ou le retenir.

L'idée de réunir dans un même mot le cosmos et la poésie ou plutôt la puissance de création poétique m'a séduite d'emblée, au point de le retenir pour ma page 198 dont je n'avais pas trouvé de titre satisfaisant .

J'aurais pu même me contenter de cet unique mot


Je n'en sais guère plus sur ce mot si ce n'est après des recherches laborieuses sur Internet que c'est un néologisme (je n'avais pas besoin d'Internet pour le deviner) sans doute retrouvé chez Kepler par Kennet White (poète et essayiste écossais né en 1936) à propos de Antonin Artaud (écrivain, acteur, poète etc français1896 - 1948) dans : Le monde d'Antonin Artaud ou Pour une culture cosmopoétique, Ed. Complexes, 1989 :

La cosmopoétique établit un nouveau rapport au monde, à l'univers : "C'est de ces retrouvailles du dedans et du dehors (corps et cosmos, pensée et planète) que naîtrait la cosmopoétique", Le monde d'Antonin Artaud, p.161     C (institut-geopoetique.org)

En évoquant la traduction d'une langue à l'autre, l'écrivain Gilles Farcet dit à propos de Kennet White :

l’auteur se réfère à l’expérience primordiale du poème de la terre, du poème premier, celui de l’extase, mais d’une extase terrienne

Voici maintenant les références promises dans mon billet précédent  https://fadosicontinue.blogspot.com/2022/05/cosmopoetique-de-limage.html

Déjà les "Roses à crédit"*
disait le monde qui venait

- Elsa Triolet L'âge de nylon, tome 1 : Roses à crédit

L'humble "jardinier"

- « Le vrai jardinier
se découvre devant la pensée sauvage. »
Jacques Prévert, Fatras, 1966,
 Adonides, 1972,1975

ignorant le businessman
et ses marques déposées

- Le Petit Prince de Antoine de Saint Exupéry
Le businessman

les roses de marque


L'œil du photographe
ébloui par le soleil
ne voit plus la rose

La Rose

Ce mercredi vers 10h du matin je complète ce billet avant sa mise en ligne en début d'après-midi :

L'image est sublime et évoque une immensité de pensées, en trait d'union entre la terre et le ciel, entre cette rose et la lune dans le ciel du soir.
Mais surgissant dans cette période post et pré-électorale, j'y ai été interpelée par cette question double quand et pourquoi le symbole de la rose a-t-il été choisi comme logo d'un parti politique à l'actualité dans les turbulences. Une pensée parasite et dérangeante dont mon subconscient a fini par faire son miel à ma façon singulière.



Cosmopoétique de l'image

Le prénom du mercredi Armance, c'est le billet précédent : Fadosi continue: La non-vie d'Armance

Pour la page 198 de  l'Herbier de poésies   sur une Photo de Adamante

Image hypnotique
Les mots désertent la plume
brouillant les idées

Déjà les "Roses à crédit"
disait le monde qui venait

L'humble "jardinier"
pour que les roses lui survivent
greffe un vieux rosier

ignorant le businessman
et ses marques déposées

L'œil du photographe
ébloui par le soleil
ne voit plus la rose

Dans le jardin oublié
fleuriront les églantiers.
©Jeanne Fadosi, lundi 9 mai 2022
pour la page 198 de l'Herbier de poésies
à découvrir bientôt avec les autres brins sur la page 198

Photo Adamante - Ciel creusois été 2021 -

Les allusions et clins d'œil dans un article à suivre en marge de l'Herbier de poésies