Chaque jour je n'oublie pas Anne-Sophie et ses compagnes d'infortune

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015, 123 en 2016, encore 123 en 2017, 121 en 2018 ? 101 femmes depuis le 1e janvier 2019 en France (2 septembre 2019) , soit une femme tous les deux jours ! accélération ou meilleure visibilité ?

(clic sur le lien pour comprendre ... un peu)

dimanche 2 octobre 2022

Abécédaire du monde d'après : U comme univers

 Un, Une, Uni ou panaché, uniforme ou divers et multiforme

unique mais pas exceptionnel et faisant partie d'une multitude

unique mais pas inique

L'Univers, au sens cosmologique, est l'ensemble de tout ce qui existe, décrit à partir d'observations scientifiques et régi par des lois physiquesUnivers — Wikipédia (wikipedia.org)

univers : univers — Wiktionnaire (wiktionary.org) : (1694) Emprunté au latin universum de même sens, dérivé de l’adjectif universus (« tourné d’un seul élan vers » au pluriel et « tous ensemble » au neutre singulier, traduction du grec τό ὅλον « le tout », « l'univers » ), lui-même composé de uni- (« un ») et versum (« tourner ») - un univers est « uni vers », « versé dans une même direction », « tourné vers un but commun ». Ce qu’il « en retourne d’un univers, c’est son unité ».

Le monde entier, l’ensemble de tout ce qui existe.

(Vieilli) Notre galaxie, la Voie lactée, et par extension toute autre galaxie.

Carte logarithmique de l'Univers observable avec certains des objets astronomiques notables connus aujourd'hui. Les corps célestes apparaissent avec leur taille agrandie pour pouvoir apprécier leurs formes. Par Pablo Carlos Budassi — Travail personnel, CC BY-SA 4.0

« Un missionnaire du Moyen-Âge raconte qu'il avait trouvé le point où le ciel et la Terre se touchent. »gravure sur bois de Flammarion, publiée dans L'atmosphère : météorologie populaire (1888). Colorisation : Heikenwaelder Hugo, Vienne (1998).
Par Heikenwaelder Hugo, Austria,  — La version en noir & blanc connue est dans Camille Flammarion (1842-1925).- L'atmosphère : météorologie populaire, Hachette, Paris, 1888, p. 163, CC BY-SA 2.5, 

Déjà au VIe siècle avant JC, un grec avance l'idée d'univers multiples, puis au XVe siècle et surtout au XVIe siècle avec Giordano Bruno, ce qui lui vaudra bien des ennuis.

Nicolas de Cues (Docte Ignorance, 1440) ainsi que Giordano Brunoa (L'Infini, l'univers et les mondes, 1584) « évoquent des mondes distincts les uns des autres3. » Toutefois, Bruno ne concevait pas l'existence d'une multitude d'univers, mais soutenait plutôt que l'univers était infini et dépourvu de centre, incluant une multitude de mondes centrés sur leur étoile. Pour lui, ces mondes n'étaient accessibles et visibles que pour leurs habitants, idée qui sera reprise près de quatre siècles plus tard dans la notion d' « univers multiples ». Au début du xviiie siècle, Le philosophe Leibniz propose une théorie des « mondes possibles », dans un contexte théologique. Il développe l'idée que Dieu en son entendement conçoit d’autres mondes possibles, Multivers — Wikipédia (wikipedia.org)

Envisager l'univers n'a pas apporté l'humilité aux humains qui se pensent au centre de l'univers quand ce n'est pas au centre de leur village.

De l'univers j'en viendrai à l'adjectif universel et à ses avatars 

Jean-Louis Aubert, Univers, 1990

jeudi 29 septembre 2022

Comme je vous vois, de Henri Michaux

Jill Bill, au gouvernail pour ce défi n°268 des CROQUEURS DE MOTS, nous embarque sur l'océan des 7 pêchés capitaux en nous laissant  "thème libre" pour les jeudis poésie du 22 et 29 septembre  !

De nouveau un poème de Henri Michaux et de nouveau je vous laisse deviner ...

COMME JE VOUS VOIS

Ceux qui me voient venir.

Moi aussi, je les vois venir.

Un jour le froid parlera,

Le froid repoussant la porte montrera le
Néant.

Et alors, mes gaillards?
Et alors?

Petits déculottés qui plastronnez encore.

Gonflés de la voix des autres et des poumons de l'époque,

Tout le troupeau, je le vois dans un seul fourreau.

Vous travaillez?
Le palmier aussi agite ses bras.

Et vous guerriers, soldats au bon cœur, vendus

bénévoles.
Votre belle cause est mesquine.
Elle aura froid

dans les couloirs de l'histoire.
Comme elle a froid!

Je vous vois en tablier, moi, est-ce curieux!
Je vois le
Christ aussi —
Pourquoi pas? —
Comme il était il y a près de 1940 ans.
Sa beauté déjà disparaissant,
Le visage rongé des baisers des futurs chrétiens.

Alors, ça marche toujours la vente des timbres

pour l'au-delà?
Allons, au revoir tous, je n'ai encore qu'un pied

dans l'ascenseur.
Adios!

Henri Michaux, La nuit remue, 1935

mercredi 28 septembre 2022

Abécédaire du monde d'après : U comme Ukraine : de l'utopie à l'uchronie

Puisque que c'est l'invasion de ce pays qui a déclenché mon envie de faire cet abécédaire, évoquer l'Ukraine est évidemment incontournable. Je n'avais en mars aucune idée de la tournure des événements et de leur durée, plutôt encline à craindre le pire.

Sans remonter loin dans l'histoire de l'Ukraine, ce qui nécessiterait bien plus qu'un article 

Histoire de l'Ukraine — Wikipédia (wikipedia.org)

Et il me faudrait à la fois de la pédagogie, de la prudence et du temps pour la résumer sans la trahir.

Notamment en étudiant attentivement la "Rus' de Kiev, Rus' de Kiev — Wikipédia (wikipedia.org) (IXe - Xe siècle)

Riourik et ses frères au lac Ladoga, par Apollinary Vasnetsov (1856-1933)

Quant au nom Ukraine ou l'Ukraine, son étymologie est discutée, tantôt frontière ou zone frontalière Nom de l'Ukraine - Name of Ukraine - abcdef.wiki  (codex 1187)

plus tard région, pays, au moins dès le XVIe siècle

carte de 1648 (voir en bas à droite)

L'utopie, (mot forgé par l'écrivain anglais Thomas More, titre de son livre L'Utopie, du grec οὐ-τόπος « en aucun lieu ») est une représentation d'une société idéale, opposée aux sociétés réelles imparfaites. selon Utopie — Wikipédia (wikipedia.org)

Est-ce l'espérance de tendre vers une utopie sociale ou l'enthousiasme de forces nationalistes qui a conduit à la déclaration d'indépendance de l'Ukraine en mars 1917 avant même la révolution d'octobre en Russie ?

"Dans la fiction, l’uchronie est un genre qui repose sur le principe de la réécriture de l’Histoire à partir de la modification du passé. « Uchronie » est un néologisme du xixe siècle créé par Charles Renouvier fondé sur le modèle d’utopie (u-topie), avec un « u » (pour « ou » préfixe de négation) et « chronos » (temps) : étymologiquement, le mot désigne donc un « non-temps », un temps qui n’existe pas."        selon Uchronie — Wikipédia (wikipedia.org)

Et c'est bien ce que cherche à faire croire le chef de guerre qui a envahi l'Ukraine le 24 février 2022 et continue à réécrire l'Histoire avec ces simulacres de référendums d'annexion à la Russie de l'est et du sud, comme il l'avait organisé en 2014 pour la Crimée.

Découvrez l'Ukraine! (galasakhrustova.blogspot.com)

Découvrez l'Ukraine!: Traditions ukrainiennes (galasakhrustova.blogspot.com)

Découvrez l'Ukraine!: Costume traditionnel (galasakhrustova.blogspot.com)

Découvrez l'Ukraine!: Symboles de l'Ukraine (galasakhrustova.blogspot.com)



Et je fais ce rêve utopique d'une paix juste et belle qui étendrait ses ailes sur le monde

lundi 26 septembre 2022

Défi n°268 : péchés capitaux ... ou pas

Pour cette nouvelle quinzaine, c’est notre vaillante moussaillonne Jill Bill  qui s’y colle ! Voilà donc ce qu’elle nous propose :
pour ce défi 268 : Thème du lundi 26 septembre « Un acrostiche avec l’un des 7 péchés capitaux »
(L’Orgueil, l’Avarice,  l’Envie,  la Colère,  la Luxure,  la Paresse,  la Gourmandise)

J'ai choisi la paresse et la colère ... par paresse les lettres du mots me semblant plus aisées pour faire un acrostiche et même un double acrostiche (désolée pour les accents désordonnés). Et aussi, parce que étant lente par constitution physique et par goût de la perfection que j'ai mis longtemps à réaliser que sa quête était vaine, ça m'énerve qu'on assimile trop souvent la lenteur à la paresse, d'où la colère mais pas que pour ça .... De toutes façons, à quelque vitesse que l'on aura traversé sa vie, on arrivera tous au bout, non ?

La paresse

La paresse est-elle vraiment un péché ? Taratata
A   vouloir   toujours  faire  on   oublie   l'essentiel


Pourquoi   travailler    toujours   plus  et  encore
A  la  fin  de  nos vies ce  qui  nous  attend tous 
Rien qu'un  peu de poussière et l'éternel  repos
Et  le  répit   enfin   quand   ils  ont   tant   trimé
Sans égard pour le bosseur et pour le glandeur
Sinon qu'ils ou elles furent  ici de  ce  temps-là
Et  qu'à l'heure du bilan ils en ont tous fait trop

Paresse — Wikipédia (wikipedia.org)

La paresse, un péché de non-vie (radiofrance.fr)

Voilà pour moi qui ai si souvent décliné les vertus du "faire rien" Fadosi continue: Abécédaire du monde d'après : R comme Rien (2) (qui n'est pas ne rien faire par défaut mais son presque contraire : exemples, ne pas trop salir allège les tâches de ménage ; limiter les produits suremballés réduit le volume des cartons etc  et je pourrais multiplier les exemple)

J'avais déjà fait au brouillon un autre acrostiche sur la colère, renonçant à le mettre en ligne pour ne pas surcharger ma participation. Les commentaires sur la colère poétisée jeudi dernier m'a fait changé d'avis. 

La colère

Le cœur empli de colère
Anéanti  par  tant  d'horreur

Comme  je  salue   leur   vitalité
Opposant aux dures lois du sérail
Leurs  voiles  ôtés  de  leur  ghetto
En révolte contre  le  dictat  caduc
Rien n'arrête la trêve de  l'omerta
En ce pays qui les traite si mal

On leur a tout consfisqué y compris de s'exprimer mais je crains, en répression, la colère inique des mollahs contre ces femmes courageuses et téméraires.

et encore un poème de Michaux que décidément j'ai découvert avec intérêt

COLÈRE

La colère chez moi ne vient pas d'emblée.
Si rapide qu'elle soit à naître, elle est précédée d'un grand bonheur, toujours, et qui arrive en frissonnant.

Il est soufflé d'un coup et la colère se met en boule.

Tout en moi prend son poste de combat, et mes muscles qui veulent intervenir me font mal.

Mais il n'y a aucun ennemi.
Cela me soulagerait d'en avoir.
Mais les ennemis que j'ai ne sont pas des corps à battre, car ils manquent totalement de corps.

Cependant, après un certain temps, ma colère cède... par fatigue peut-être, car la colère est un équilibre qu'il est pénible de garder...
Il y a aussi la satisfaction indéniable d'avoir travaillé et l'illusion encore que les ennemis s'enfuirent renonçant à la lutte.
Henri Michaux, La nuit remue, 1935
deuxième section Mes propriétés


Henri Michaux — Wikipédia (wikipedia.org) 1899 - 1984, poète belge d'expression française naturalisé français

Edvard Munch, Le cri
variation sur Le cri de Munch
image de pixabay gratuit
CC0 Creative Commons

cette colère-ci, c'est pour de rire
autrement elle ne serait pas justifiée

jeudi 22 septembre 2022

Clown, de Henri Michaux

Jill Bill, au gouvernail pour ce défi n°268 des CROQUEURS DE MOTS, nous embarque sur l'océan des 7 pêchés capitaux en nous laissant  "thème libre" pour les jeudis poésie du 22 et 29 septembre  !

A moi de jouer aux devinettes et de vous demander si vous reconnaissez dans le poème de Michaux les péchés capitaux qu'il épingle ?

CLOWN

Un jour.

Un jour, bientôt peut-être.

Un jour j’arracherai l’ancre qui tient mon navire loin des mers.

Avec la sorte de courage qu’il faut pour être rien et rien que rien, je lâcherai ce qui paraissait m’être indissolublement proche.

Je le trancherai, je le renverserai, je le romprai, je le ferai dégringoler.

D’un coup dégorgeant ma misérable pudeur, mes misérables combinaisons et enchaînement « de fil en aiguille ».

Vidé de l’abcès d’être quelqu’un, je boirai à nouveau l’espace nourricier.

A coup de ridicules, de déchéances (qu’est-ce que la déchéance ?), par éclatement, par vide, par une totale dissipation-dérision-purgation, j’expulserai de moi la forme qu’on croyait si bien attachée, composée, coordonnée, assortie à mon entourage et à mes semblables, si dignes, si dignes, mes semblables.

Réduit à une humilité de catastrophe, à un nivellement parfait comme après une intense trouille.

Ramené au-dessous de toute mesure à mon rang réel, au rang infime que je ne sais quelle idée-ambition m’avait fait déserter.

Anéanti quant à la hauteur, quant à l’estime.

Perdu en un endroit lointain (ou même pas), sans nom, sans identité.

clown, abattant dans la risée, dans le grotesque, dans l’esclaffement, le sens que contre toute lumière je m’étais fait de mon importance.

Je plongerai.

Sans bourse dans l’infini-esprit sous-jacent ouvert

à tous

ouvert à moi-même à une nouvelle et incroyable rosée

à force d’être nul

et ras…

et risible…

Henri Michaux, Extrait de:  1939, Peintures, extrait de "L’espace du dedans, 
Pages choisies", Poésie / Gallimard, (1966) p.249                                            

Henri Michaux — Wikipédia (wikipedia.org) 1899 - 1984, poète belge d'expression française naturalisé français

Henri Michaux - Poèmes de Henri Michaux (poemes.co)

Clown, Henri Michaux (poemes.co)

Giani Esposito, Le clown, 1957

Giani Esposito, 1930 - 1974, auteur-compositeur-interprète de chansons, acteur et poète français

hommage à mon parrain, le clown Rogerly