Chaque jour je n'oublie pas Anne-Sophie et ses compagnes d'infortune

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015, 123 en 2016, combien en 2017 ?

(clic sur le lien pour comprendre ... un peu)

mercredi 3 octobre 2018

Eusebio près du Loir

Mon petit tour de France se déplace d'un département pour aller musarder en Eure-et-Loir le long du Loir. Oui le Loir vous fait plutôt songer à L'Anjou car il se marie avec la Mayenne pour former le Maine. C'est oublier que c'est une rivière de près de 320 kilomètres qui prend sa source au pied du Perche et s'écoule vers le sud alors que l'Yerres, source voisine, s'écoule vers le bassin parisien.


Eusébio voyait tout en noir
avant de vivre près du Loir
où il peut dormir comme un loir
où il peut être plutôt qu'avoir.

Il aurait préféré un lavoir
voir les femmes taper du battoir
ou installer son dortoir
en haut du mont des avaloirs

Quand au bord du désespoir
faisant halte près d'un abreuvoir
il a trouvé un entonnoir
s'en est servi comme d'un gueuloir.

Alors il s'est mis à pleuvoir
Tout mouillé à en émouvoir
les fermiers près du fumoir
qui lui ont tendu un peignoir.

Depuis sur ce coin de terroir
il s'est installé au manoir
a signé un à-valoir
Depuis il a retrouvé espoir.

Bon la suite n'est pas toute rose, difficile de s'installer nouvel agriculteur, il a opté pour le bio et le respect de la nature.

département de l'Eure-et-Loir dans la nouvelle région Centre Val de Loire, aux confins des anciennes provinces du Perche et du Maine, de l'Île de France et de l'Orléanais.



La liste des prénoms chez Jill Bill et Les liens du rassemblement
Avec un salut amical spécial à  Bigornette , 
Présidente d'honneur de La cour de récré de JB


11 commentaires:

  1. Bonjour élève Jeanne… Trouver un jour sa voie et en vivre, surtout agriculteur bio, sans pesticide, pas évident le rendement ! Allez sois le bienvenu Eusébio à la cour de récré, MERCI à toi, bises de m'dame JB ;-)

    RépondreSupprimer
  2. Une belle région un peu méconnue. J'ai aimé ton Eusebio. Bon mercredi.

    RépondreSupprimer
  3. S'il a retrouvé espoir Jeanne, c'est le principal. Bravo pour cette présentation. Bises et bon mercredi.

    RépondreSupprimer
  4. Pas difficile ?
    à voir !
    Un beau devoir
    dont il va falloir
    chanter la gloire !

    RépondreSupprimer
  5. une belle histoire bravo-
    la qualité ou la quantité ! un choix pas si facile --
    bisous et bonne chance à Eusébio-

    RépondreSupprimer
  6. Pas évident en effet avec les aléas climatiques de s'installer sur un terroir , mais c'est bien s'il garde l'espoir . Je ne sais si le bio est la solution à tous les problèmes des agriculteurs mais en tout cas c'est un plus pour la planète
    Bonne journée
    Bisous

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour Jeanne, quelle histoire ! Bravo et merci pour le plaisir de lire et l'amusement ! Gros bisous.

    RépondreSupprimer
  8. S'il a retrouvé espoir, quoi demander de mieux pour lui !!! Bravo Jeanne ! Super ! Bonne poursuite de ce mercredi ! Bises♥

    RépondreSupprimer
  9. bio ou pas c'est un métier que je ne conseille pas
    trop de dire et de n'importe quoi
    quand nos agriculteurs se seront tous suicidés on ne bouffera que des produits étrangers

    RépondreSupprimer
  10. Le métier d'agriculteur n'est pas de tout repos mais c'est un beau métier surtout s'il cultive bio.Bonne chance à Eusébio.Bise

    RépondreSupprimer
  11. Certains s'en sortent bien... J'ai visité le weekend dernier un maraîchage bio. Les trois personnes qui y travaillent ont réussi à le rendre plus que rentable.
    Bisous et douce journée.

    RépondreSupprimer