Chaque jour je n'oublie pas Anne-Sophie et ses compagnes d'infortune

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015, 123 en 2016, encore 123 en 2017, 121 en 2018 ? 101 femmes depuis le 1e janvier 2019 en France (2 septembre 2019) , soit une femme tous les deux jours ! accélération ou meilleure visibilité ?

(clic sur le lien pour comprendre ... un peu)

lundi 24 octobre 2022

Défi n°270 : La couveuse (bis repetita***)

NB : La page pour l'Herbier de poésie, c'est le billet suivant

ANNEà la barre pour la quinzaine pour le défi 270 des CROQUEURS DE MOTS :

CES OBJETS QUI FONT NOTRE ENVIRONNEMENT :

– Pour le défi du lundi 24 octobre: Faire parler un objet qui raconte sa propre histoire pendant un moment déterminé ou bien son quotidien. 

Prologue : ce mercredi 19 octobre, en repensant au prochain défi à faire et en faisant mentalement une liste d'objets que je pourrais faire parler, une humoriste s'est invitée dans le projet en faisant parler un micro de France Inter. La révolte des micros (radiofrance.fr)

Courageusement, j'avais envie d'écrire un texte et l'idée m'avait traversée de faire parler une lampe ou plutôt ma radio qui me donne le tempo dès le matin et occupe mes insomnies au cœur de la nuit. Sauf que cette participation brillante me renvoyait dans les cordes, presque ko. Certes, j'avais bien en réserve Les chaises qui m'auraient permis un clin d'œil à Eglantine Lilas***. Le poste de TSF** m'a inévitablement ramenée en pensée vers une couveuse que je n'ai pas connue en service. Avec l'envie, 80 ans plus tard, de la faire parler sur ce rôle crucial qu'elle avait joué à son insu.

La couveuse (bis repetita*) 

- Ah ! Me voici enfin nettoyée et parée pour un hivernage bien mérité. Tous ces pépiements de poussins m'épuisent ! Heureusement l'hiver est trop rude pour que l'on m'utilise.
- Mais ... mais mais ... Je suis propre, prête pour un repos de quelques mois. Aïe, frottez moins fort, ouilleuee ! , ça pique, ça brûle, ça pue ! J'ai droit à des vacances réglementaires ! Ah oui, vous les humains, vous ne les connaissez que depuis 36. Et puis il vous faudra encore des décennies voire des siècles pour nous considérer autrement que comme "vos choses".
- Ouf, ça fait du bien ce jet d'eau pour me débarrasser de ces vapeurs de calva. Je sais, ça désinfecte ! Mais ça soule aussi ! Et même pas assez de soleil pour me faire vite sécher !
- Allons bon ! On m'installe dans la chambre parentale maintenant. Les voilà un peu mabouls, non ? des poussins, ça mérite du soin, ça oui. Mais de là à les considérer comme leurs bébés ... 
- Quoi encore ! Qu'est-ce que c'est que cette crevette : beaucoup plus lourde que des poussins, beaucoup moins qu'un nouveau-né. Qu'il est donc sage ! Même quand il braille parce qu'il a faim, ce sont de tous petits pleurs. Comme pour s'excuser d'être là et d'être arrivé bien trop tôt.
- Sois tranquille poussin, je vais te choyer comme jamais et tu verras, tu surmonteras cette épreuve et je te promets une longue vie !
- Quand tu auras assez de force pour sortir de mon nid douillet, je sens déjà que tu vas me manquer et que je m'inquiéterai. Mais c'est la vie et je n'y pourrai plus rien.
- Brrr ! qu'il fait froid au grenier maintenant que je ne serai utile qu'au printemps. Comment va-t-il ? Pousse-t-il convenablement ? Ah ces humains ! Pas un pour me donner des nouvelles ! Que des ingrats !

Fadosi continue: Défi n°239 : La couveuse épilogue lecture recommandée après mon texte qui vous en dira plus sur ce moment de cet objet précieux pour nous.




5 commentaires:

  1. Une couveuse à poussins qui eut un jour une autre "vie"... merci Jeanne, bises

    RépondreSupprimer
  2. Excellente histoire que cette couveuse . Je me souvenais de son histoire pendant la guerre, c'est super de lui avoir fait reprendre du service .
    Bonne journée
    Bises
    Jazzy

    RépondreSupprimer
  3. J'ai adoré Jeanne, une reconversion réussie !
    Bisous

    RépondreSupprimer
  4. Une belle histoire avec cette couveuse .Elle a eu une vraie utilité et grâce à elle ton frère a pu survivre ! Bise

    RépondreSupprimer
  5. Merci Jeanne, pour cette belle histoire de couveuse. J'♥ beaucoup ! Bonne journée. Bises♥

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont modérés. Merci de patienter, je ne les valide pas toujours à la minute ni même quelquefois à la journée.
Certains rencontrent des difficultés à renseigner leurs liens : vous pouvez signer votre commentaire de votre nom ou pseudo, merci
Comments are moderated. Thank you for your patience, I don't valide them immediatly.
anonymous comments are never validated except if they are signed in the text.