Chaque jour je n'oublie pas Anne-Sophie et ses compagnes d'infortune

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015, 123 en 2016, encore 123 en 2017, 121 en 2018 ? 101 femmes depuis le 1e janvier 2019 en France (2 septembre 2019) , soit une femme tous les deux jours ! accélération ou meilleure visibilité ?

(clic sur le lien pour comprendre ... un peu)

lundi 28 janvier 2019

défi n°215 : "Qui suis-je ?"

Le défi n°215 des CROQUEURS DE MOTS proposé par ABC nous propose ceci :
"Qui suis-je ?"
Écrivez une phrase qui parle de vous, sans vous décrire, mais à travers laquelle, ceux qui vous connaissent, à coup sûr vous reconnaîtront, (pas de nom, pas d'âge, pas de lieu d'habitation...), exemple Domî pourrait écrire :
"Croqueuse de mots tout en étant Amiral, je tiens bon la vague grâce à mes moussaillons"
Bon, je ne suis pas capable d'un tel esprit de concision mais rassurez-vous, j'éviterai aussi d'en faire les 500 pages d'un roman d'une seule phrase tel Zone de Mathias Enard.
Voici ma phrase, à la Proust, l'élégance en moins, je vous prie de m'en excuser.

De ma première poupée, en l'occurrence une Bécassine en caoutchouc articulé, à mon émerveillement dans la froidure du petit matin de lundi dernier devant la plus récente éclipse de lune, de ma première fenêtre sur la vie au moment de naître au monde aux dernières fermetures de maternités dénoncées par des pétitions proposées dans ma boite mel, du retour d'un grand frère en temps de mes premières indignations, à l'émotion intacte d'une belle rencontre, souvenir joyeux d'un été au coeur d'un autre été meurtrier, j'ai renoncé à l'utopie d'un monde meilleur mais, dans le silence des mots tus comme dans mes mots maladroits, je continue à dire, et pendant ce temps, inexorablement le soir de l'aube et de la terre se poursuit, l'indifférence cédant peu à peu à l'impuissance brouillonne d'humains rattrapés toujours par l'urgence, puisant mon envie de vivre dans la multitude des petits bonheurs insignifiants qui font le sel de la vie, comme l'écrivait si joliment Françoise Héritier, préférant sourire à l'étonnement des animaux dans la neige plutôt que de ruminer le report d'un déplacement attendu, laissant mes pensées guider mes doigts pour façonner des roses en tulle en écoutant à la radio d'autres mots et d'autres musiques.


lune rouge 21 janvier 2019, vers 5h30 dans le Vexin



14 commentaires:

  1. Bonjour Jeanne, arrivé/ée à un âge à quoi bon se faire du mouron, de la bile, avec soi, les siens, la société, prendre le soleil nouveau comme il se présente et se dire, vivant et debout, un jour à la fois ;-) bises

    RépondreSupprimer
  2. Un texte aussi long que le mien cela me rassure j'avais peur d'être la seule J'ai beaucoup aimé mais j'ai dû relire deux fois pour bien comprendre le manque de ponctuation me gênant mais c'est à la Proust il faut dire que j'ai beaucoup de mal avec Proust bisous

    RépondreSupprimer
  3. Je viens de relire deux fois ta description pour tout comprendre, et je suis un peu essoufflée... Bravo Jeanne.
    Bises et bon début de semaine

    RépondreSupprimer
  4. quel style Jeanne!et comme tu as résumé ce que tu nous montres!Belle année pendant que les voeux sont permis, belle année pour continuer d'être, de donner et savoir recevoir.

    RépondreSupprimer
  5. Tout toi en une longue phrase tiraillée entre inquiétude et plaisir du moment, et toujours prête à partager ton ressenti dans un hymne de poésie... Merci !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et la coute phrase d'ABC te définit bien aussi...
      Merci à vous deux.
      Bisous et douce journée.

      Supprimer
  6. Merci pour cette superbe phrase à la Proust qui te définit si bien . J'ai suivi les nombreux liens qui l'émaillent , les combats qui te tiennent à coeur et certaines facette de ta vie .
    Bonne journée
    Bises

    RépondreSupprimer
  7. Un grande phrase où tu dis pas mal de choses et où l'on sent poindre une sorte de sagesse tirée de l'expérience de la vie.Bise

    RépondreSupprimer
  8. J'ai lu tous les liens au fur et à mesure et relu ta phrase une deuxième fois. Dans cette phrase, Jeanne tu résumes parfaitement tout ! Bravo ! C'est bien toi !!! Magnifique participation à relever le défi ! Bonne poursuite de ce lundi ! Bises♥

    RépondreSupprimer
  9. bravo Jeanne-
    un beau portrait-- tu en as mis une tartine- lol
    défi relevé- bisous- bonne soirée-

    RépondreSupprimer
  10. On reconnaît bien là ta capacité intacte à t'indigner tout en ne dénoçant qu'avec prudence...

    RépondreSupprimer
  11. Peu importe que le texte soit long tant que l'idée est belle !
    Bonne soirée !

    RépondreSupprimer
  12. tu aimes les mots ; ce sont tes joyaux. Une bien belle participation. Bises

    RépondreSupprimer
  13. Me voilà un peu essoufflée, mais je n'ai pas eu de mal à te reconnaître.
    Je compare ton texte à un beau lâcher prise :)
    Très belle participation.
    Bisous.
    Domi.

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont modérés. Merci de patienter, je ne les valide pas toujours à la minute ni même quelquefois à la journée.
Les commentaires anonymes et non signés d'une manière ou d'une autre ne seront pas validés.
Comments are moderated. Thank you for your patience, I don't valide them immediatly.
anonymous comments are never validated except if they are signed in the text.