Chaque jour je n'oublie pas Anne-Sophie et ses compagnes d'infortune

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015, 123 en 2016, encore 123 en 2017, combien en 2018 ? 20 femmes depuis le 1e janvier 2019 en France (info du 12 février) soit une femme tous les deux jours ! accélération ou meilleure visibilité ?

(clic sur le lien pour comprendre ... un peu)

jeudi 31 janvier 2019

Le cahier, de Maurice Carême

Pour le second jeudi poésie du défi n°215 des CROQUEURS DE MOTS, ABC nous demande de choisir un poème qui évoque un de nos objets préférés.
Dans mes premières années de blogueuse, j'ai puisé( et je continue à le consulter et le relire régulièrement) souvent mes poésies choisies dans mon anthologie personnelle tenue dans mon adolescence et il m'est aussi arrivé de partager avec vous une chanson transcrite de sa main dans le cahier noir de mon père.
Il m'arrive toujours d'écrire dans des cahiers plutôt que sur le clavier de mon ordinateur. Alors ces objets, peut-être en voie de disparition, vous comprenez que le poème de Maurice Carême* me touche.


 Important ! La fondation Maurice Carême** m'a généreusement donné l'autorisation de le publier ici, à condition de le reproduire dans sa version originale et intégrale, en en respectant la ponctuation et la présentation originale


LE CAHIER

Comme il entrouvrait son cahier,
              Il vit la lune
S'emparer de son porte-plume.
De crainte de la déranger,
Il n'osa pas même allumer.

Bien qu'il eût désiré savoir
Ce qu'elle écrivait en secret,
              Il se coucha
Et la laissa là, dans le noir,
Faire tout ce qu'elle voulait.

              Le lendemain,
Son cahier lui parut tout bleu.
              Il l'ouvrit. Une main
Traçait des signes si curieux
Qu'elle faisait en écrivant
Redevenir le papier blanc.

                     Maurice Carême
                     L’envers du miroir
                      © Fondation Maurice Carême

*    Maurice Carême, 1899 - 1978, écrivain et poète belge
**   Fondation Maurice Carême









9 commentaires:

  1. Avant l'ordi j'avais cahier et stylo, mais depuis l'ordi, plus qu'un petit bloc-notes ;-) les écoliers connaissent tjs au cartable, tant mieux, parce que l'écriture c'est en quelque sorte sa marque… merci, bises, JB

    RépondreSupprimer
  2. Mille bravos Jeanne ! C'est vraiment super ! Excellente participation !!!
    Bon jeudi,
    Bises♥

    RépondreSupprimer
  3. J'aime beaucoup Maurice Carême. Très beau poème . J'aime beaucoup aussi liberté d'Éluard surtout présenté ainsi.

    RépondreSupprimer
  4. Superbe poème de Maurice Carême pour relever ce défi, bravo Jeanne !
    Bises et bon jeudi

    RépondreSupprimer
  5. Je comprends d'autant mieux que j'ai toujours fait de même... J'aime beaucoup ce poème !

    RépondreSupprimer
  6. C'est vrai qu'il faut en demander l'autorisation...
    Merci pour ce poème que je ne connaissais pas.
    Il est très beau.
    Bisous et douce journée.

    RépondreSupprimer
  7. Je comprends que ce poème te touche, il est tres beau . Quant au cahier , comme le livre il y a des contacts avec le papier qui font défaut dans les moyens numériques .
    Bonne journée
    Bisous

    RépondreSupprimer
  8. J'aime beaucoup Maurice Carême et encore une fois il sait nous surprendre bravo pour ton beau et précieux cahier Jeanne dans un coin de la maison j'ai du garder celui avec les "récitations" qu'on devait présenter au certificat d'étude !
    l'avantage du clavier - même avec mes 2 doigts - c'est une lecture plus facile que mes pattes de mouches illisibles ...
    Je t'embasse

    RépondreSupprimer
  9. Une belle illustration du tableau de Jamadrou, merci pour ce texte que je ne connaissais pas de Maurice Carême

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont modérés. Merci de patienter, je ne les valide pas toujours à la minute ni même quelquefois à la journée.
Les commentaires anonymes et non signés d'une manière ou d'une autre ne seront pas validés.
Comments are moderated. Thank you for your patience, I don't valide them immediatly.
anonymous comments are never validated except if they are signed in the text.