Chaque jour je n'oublie pas Anne-Sophie et ses compagnes d'infortune

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015, 123 en 2016, encore 123 en 2017, 121 en 2018 ? 101 femmes depuis le 1e janvier 2019 en France (2 septembre 2019) , soit une femme tous les deux jours ! accélération ou meilleure visibilité ?

(clic sur le lien pour comprendre ... un peu)

mercredi 16 janvier 2019

Julienne entre Seine et Seine

Pour mon petit tour des prénoms, restons encore une semaine dans la région parisienne en visitant un tout petit coin de l'Essonne.


Restons avec Julienne
en Région parisienne
car il n'y avait personne
dans l'Essonne.

Ce dont rêvait Julienne
c'était une maison ancienne
entre forêt et Seine
à Soisy-sur-Seine.

Toute la semaine
elle allait au turbin
à la Samaritaine
en prenant le train.

Le dimanche
C'était sa revanche
elle régalait les papilles
de toute sa famille.

Si elle aimait les agrumes
coupés en brunoise
pour accompagner la génoise
sa spécialité c'était les légumes.

Elle les taillait en julienne
pour accompagner une julienne
et son riz, au beurre blanc
ou sa célèbre poule au blanc.

Son grand magasin a fermé.
Elle a été débauchée.
Elle a revendu sa maison
loue une chambre dans un pavillon.

De l'autre côté de la rue
vous l'avez sans doute vue,
elle fait griller des marrons
qu'elle vend pour quelques ronds.

La Samaritaine, grand magasin en bord de Seine dans le 1e arrondissement de Paris, fermé en 2005
Soisy-sur-Seine, commune de du département de l'Essonne dans la région et ancienne province de l'Île-de-France.
Brunoy est une commune voisine de Soisy-sur-Seine
brunoise, julienne et mirepoix sont des tailles de légumes ou de fruits.
La brunoise et le consommé à la brunoise ne viennent pas de Brunoy mais de Madame de Brunoy, sous Louis XIV, qui aimait cuisiner et particulièrement les petits légumes. Sa "cuisine nouvelle" n'était pas appréciée des gros mangeurs de viande et particulièrement de gibier.
La poule au blanc, plat traditionnel, version normande de la poule au pot du dimanche que l'on attribue à Henri IV pour apaiser une de ces jacqueries de la faim communes en ces époques troublées de mauvaises récoltes liées à la météo et surtout aux guerres de religion qui ravageaient toute l'Europe.

Camille Pissarro, la marchande de marrons
à la foire Saint-Martin de Pontoise, 1881



La liste des prénoms chez Jill Bill et Les liens du rassemblement
Avec un salut amical spécial à  Bigornette , 
Présidente d'honneur de La cour de récré de JB




11 commentaires:

  1. Bonjour élève Jeanne… La Samaritaine, qui ne connait au moins de nom, une histoire du passé, car n'est plus et la pauvre Julienne, en ces temps de crise, fait ce qu'elle peut pour gagner son pain, même au coin de la rue ! Julienne sois la bienvenue à la cour de récré, MERCI à toi, bises de m'dame JB ;-)

    RépondreSupprimer
  2. Bravo Jeanne ! Vraiment bien présentée ta Julienne ! Bon mercredi ! Bises♥

    RépondreSupprimer
  3. j'y allais souvent enfant avec ma grand mère qui m'achetait de belles robes avec des bons de la demeure. C'était un endroit magique pour moi avec ses beaux parquets en bois dans les étages. J'y suis retournée en 2004 ou 2005 pour faire des bilans de compétences pour le reclassement du personnel.

    RépondreSupprimer
  4. Un superbe tableau pour accompagner ta Julienne si bien présentée. Bises et bon mercredi Jeanne

    RépondreSupprimer
  5. Pauvre Julienne:elle aussi a été touchée par la récession .
    Merci pour tous ces renseignements .J'espère qu'elle continue à manger des Juliennes ; c'est bon pour la santé.Bise

    RépondreSupprimer
  6. Excellente présentation de Julienne qui régalait sa famille avec poisson et légumes .
    Bonne journée
    Bisous

    RépondreSupprimer
  7. Ce jour à sa chacune sa recette
    Les soupières fument dans les chaumières
    Miam
    Une bonne Julienne !

    RépondreSupprimer
  8. Encore une fois Jeanne tu as fait le tour de ce prénom de bien originale façon, bravo !

    RépondreSupprimer
  9. Pas de chance pour Julienne, mais comme est pleine de ressources, sûr et certain elle va s'en sortir...elle a déjà tiré lesvmarrons du feu ☺

    RépondreSupprimer
  10. en brunoise ou en julienne les légumes sont à déguster sans modération... avec un julienne pochée !
    bises Jeanne

    RépondreSupprimer
  11. J'adorais la Samar... et c'est vrai qu'on y trouvait tout. Nous y allions lorsque ce que nous cherchions n'était pas dans nos magasins habituels.
    Aujourd'hui, c'est remplacé par Amazon... hélas !
    Bravo pour ta participation.
    Bisous et douce journée.

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont modérés. Merci de patienter, je ne les valide pas toujours à la minute ni même quelquefois à la journée.
Certains rencontrent des difficultés à renseigner leurs liens : vous pouvez signer votre commentaire de votre nom ou pseudo, merci
Comments are moderated. Thank you for your patience, I don't valide them immediatly.
anonymous comments are never validated except if they are signed in the text.