Chaque jour je n'oublie pas Anne-Sophie et ses compagnes d'infortune

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015, 123 en 2016, encore 123 en 2017, 121 en 2018 ? 101 femmes depuis le 1e janvier 2019 en France (2 septembre 2019) , soit une femme tous les deux jours ! accélération ou meilleure visibilité ?

(clic sur le lien pour comprendre ... un peu)

jeudi 3 janvier 2019

La cane de Jeanne, de Georges Brassens

Pendant la pause des CROQUEURS DE MOTS, l'envie de me souvenir de Brassens et de Jeanne Planche qui l'héberge pour échapper à la Gestapo et chez qui il restera 22 ans.

Quand on me plonge dans l'univers de Georges Brassens, on me trouve chantant sans souci du qu'en dira-t-on haute comme trois pommes comme maintenant et vous l'aurez voulu, la cane de Jeanne, je la connais encore par coeur.


Pour l'écouter CLIC --->
La cane
De Jeanne
Est morte au gui l'an neuf
Elle avait fait la veille
Merveille
Un œuf
 
La cane
De Jeanne
Est morte d'avoir fait
Du moins on le présume
Un rhume
Mauvais
 
La cane
De Jeanne
Est morte sur son œuf
Et dans son beau costume
De plumes
Tout neuf
 
La cane
De Jeanne
Ne laissant pas de veuf
C'est nous autres qui eûmes
Les plumes
Et l’œuf
 
Tous toutes
Sans doute
Garderont longtemps
Le souvenir
De la cane
De Jeanne
Morbleu
Georges Brassens, La cane de Jeanne, 1953, en hommage à Jeanne Planche
Georges Brassens à Paris
Georges Brassens, 1921 - 1981, poète auteur-compositeur-interprète français
Jeanne Planche, qui cache Brassens de la Gestapo en mars 1944 et chez qui il restera 22 ans
C'est aussi pour Jeanne et son mari qu'il a écrit La chanson pour l'auvergnat


7 commentaires:

  1. De très bons amis à Brassens ça… J'ai tjs préféré votre Georges à notre Jacques, Brel… merci Jeanne, bises JB

    RépondreSupprimer
  2. Merci de l'agréable partage, Jeanne ! Beau mois de janvier et bon jeudi ! Bises♥

    RépondreSupprimer
  3. Un magnifique chanson pour cette complicité entre Bassens et Jeanne Planche. Merci !
    Bises et bon mercredi Jeanne

    RépondreSupprimer
  4. Brassens, l'immortel. Merci, Jeanne

    RépondreSupprimer
  5. Merci pour cette cane de Jeanne , j'ai lu avec beaucoup d'intéret le lien sur Jeanne .
    Bonne soirée
    Bisous

    RépondreSupprimer
  6. je ne connaissais pas ces détails sur Jeanne-
    un billet intéressant et plein d'amour-
    mes meilleurs voeux pour 2019-
    bisou-s

    RépondreSupprimer
  7. Je ne sais pas si j'aurais su encore la chanter en entier, mais tu me la remets en mémoire, c'est une chanson que j'aime beaucoup.
    Merci Jeanne. Passe une douce journée.

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont modérés. Merci de patienter, je ne les valide pas toujours à la minute ni même quelquefois à la journée.
Les commentaires anonymes et non signés d'une manière ou d'une autre ne seront pas validés.
Comments are moderated. Thank you for your patience, I don't valide them immediatly.
anonymous comments are never validated except if they are signed in the text.