Chaque jour je n'oublie pas Anne-Sophie et ses compagnes d'infortune

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015, 123 en 2016, combien en 2017 ?

(clic sur le lien pour comprendre ... un peu)

vendredi 23 décembre 2016

Oups !

 C'est le com de Jill découvert dans ma messagerie qui m'a mis la puce à l'oreille :
"Hello Jeanne, c'est à poster pour le 6 janvier*, entre nous, sourire, ah mais oui dans les herbes ça grouille ..."
je coupe la fin de ses mots comme j'ai rétropédalé en décalant la programmation d'un billet que deux ou trois surfeurs matinaux ont aperçu. Jill, Martine et Martine, je garde vos commentaires bien au chaud en espérant qu'ils ne disparaissent pas dans le trou noir du calendrier.



* C'est moi qui surligne. Je me suis grouillée (trop) et n'ai même pas fait attention à la date de mise en ligne proposée après la "trêve des confiseurs". Oui, c'est un des jolis noms qu'on donne à cette période supposée voir suspendus les querelles et les conflits. J'écris bien "suspendu" et pas "finis". Faut pas rêver non plus, l'humanité est ce qu'elle est, prompte à scier la branche sur laquelle elle est assise pour en faire la bûche de l'année.



1 commentaire:

  1. Coucou Jeanne... pas mort d'homme comme on dit, juste une petite étourderie...;-) l'habitude de publier le vendredi yeux fermés ! Quant à l'humanité, pas de trêve pour leurs conneries...et comme le chantent les Poppys !!!! Bon Noël malgré tout, bises de jill

    RépondreSupprimer