Chaque jour je n'oublie pas Anne-Sophie et ses compagnes d'infortune

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015, combien en 2016 ?

(clic sur le lien pour comprendre ... un peu)

mercredi 28 décembre 2016

June du Pilat*

Sur les routes de France cette année pour ce petit rendez-vous d'écriture, je vous emmène cette fois-ci encore sur la Côte, nettement plus au sud du côté du Bassin d'Arcachon avec June

Je vais vous conter l'histoire imaginaire d'une femme du XIXe siècle, cueillant, enfant, les huîtres encore sauvages et enviant ses grands frères, bergers échassiers dans la Lande gasconne avant l'extension du boisement décidée pour assainir les marécages du paludisme au milieu du XIXe siècle
Jeunette,June vaquait entre les huîtres et les moutons
Une belle arrière-saison sur l'eau saunée du parc
Novembre et décembre à temps plein, rudes travaux à marée basse
Et les autres mois en R à manoeuvrer la pinasse.
De janvier à avril chouchouter des naissains,
Une fois mai arrivé faire paître les troupeaux,
Parcourir la lande, surveiller les agneaux,
Incessants accrocs avec les forestiers, querelles.
La pinède avait gagné, gemmeuse était désormais,
Attendant de danser dimanche sur ses échasses :
Transition pastorale vers le vingtième industriel.

11 commentaires:

  1. Bonjour élève Jeanne, ah c'est ce qui s'appelle une vie bien remplie, pas trop le temps de rêvasser, ouf restait le dimanche pour se changer hautement les ID ! June sois donc la bienvenue à la cour de récré, MERCI à toi, bises de m'dame JB ;-)

    RépondreSupprimer
  2. Bel acrostiche intéressant. Toujours en pause commentaire jusqu'au 4 janvier interrompue pour June.

    RépondreSupprimer
  3. Coucou Jeanne.
    Une June qui sait se partager entre mer et terre, bravo !
    Bises et bon mercredi

    RépondreSupprimer
  4. c'est bien beau les échasses mais encore faut il avoir de l'équilibre et pas le vertige !
    une belle june que celle dont tu nous contes l'histoire

    RépondreSupprimer
  5. June a su s'adapter! J'ai vu danser un groupe landais une fois; c'est impressionnant .Il faut avoir le sens de l'équilibre !
    Bonne soirée

    RépondreSupprimer
  6. ah on compte sur elle pour le réveillon !!!
    vie de labeur .. maintenant il existe des machines .. et moins d'emplois ...
    bises

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour Jeanne,
    Un tour de France qui décidément réserve des surprises. "June du Pilat", il fallait y penser.
    En même qu'on lit, on voyage dans le temps, tout en faisant quelques clics ailleurs pour approfondir la compréhension... Personnellement, je ressors d'ici en ayant appris plus d'un truc !!! Merci.
    Bonne fin de 2016 à toi, que 2017 te soit doux. Bises.
    FP

    RépondreSupprimer
  8. Bonjour Jeanne.
    Beau jeu de mot(s) avec la dune du Pilat ; c'est bien imaginé !!!
    Je te fais de gros bisous et te souhaite une douce année 2017.
    Francine (Clio)

    RépondreSupprimer
  9. Jolis jeux de mots tant pour l'acrostiche que pour l'association de June et de Pilat . Une vie bien remplie pour cette jeune June, je voyage avec elle dans une région que j'ai connue enfant le bassin d'Arcachon et ses environs .
    Bonne journée
    Bisous

    RépondreSupprimer
  10. J'ignore si tu continueras ce tour de France... mais j'aime beaucoup ta façon d'utiliser les défis pour nous la faire visiter. :)

    Bisous et douce soirée.

    RépondreSupprimer
  11. Ah, la June du Pilat, on a failli la rencontrer une année, car notre camping avait été dévasté par la tempête, mais comme c'était une mauvaise année, on s'est fait volé notre caravane, et donc, on y est jamais allé !

    RépondreSupprimer