Chaque jour je n'oublie pas Anne-Sophie et ses compagnes d'infortune

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015, combien en 2016 ?

(clic sur le lien pour comprendre ... un peu)

mercredi 21 décembre 2016

Fleury de la Côte

Fleury, prénom qui a la cote (sans chapeau) chez JB à la cour de récré de ce mercredi. Sur les routes de France cette année pour ce petit rendez-vous d'écriture, je vous emmène cette fois-ci sur la Côte fleurie (avec chapeau).

Ne bougonnez pas et n'allez pas me faire un procès en chauvinisme ! C'est vrai, Caribert était fort en camembert et en bonne normande, je l'aime toujours bien fait. Le camembert voyons pas Caribert. Ne me faites pas non plus un procès en masculinisme, c'est le hasard des prénoms et ce qu'ils me suggèrent qui m'ont conduit dans ces "pays".
D'ailleurs je vous ai présenté aussi deux bretonnes ! Alors pas chauvine et féministe, j'assume.

Oups déjà mardi midi ! je voulais mettre la Normandie à l'honneur et spécialement la Côte Fleurie.
Et voilà que je me suis noyée dans une autre Histoire des Vikings, ces Nord mans qui ont fait la Normandie.

Alors je vais vous la faire courte, Fleury de la Côte s'impatiente car aujourd'hui il a rendez-vous avec son cousin de la Côte d’albâtre, le Grégoire et son père Magloire pour aller tous trois à la foire de Caen. Mais l'père Magloire n'arrive pas et Fleury n'aime pas être en retard.

Ce n'est pas grave pour l'manger, même si la teurgoule et la fallue sont dit-on bien meilleures tièdes après un bon fromage bien fait comme le livarot ou le pont-lévêque. Et l'pichet d'cidre peut bien attendre aussi, comme la poularde à la crème qui mijote avec des girolles.

Mais pour faire affaire à la foire, c'est que les maquignons y sont d'bon'heure et qu'y aura pu' qu' des pattes cassées !

Vous m'direz, l'Fleury, l'a pas b'soin d'bestiaux pour la pêche. Mais i' s'rait pas contre un bon perch'ron pour la ramassée du varechs.

Bon j'vous lais' avec quelques liens pour mieux connaître la Normandie, ses coutumes, sa (bonne) cuisine, son patois ... son climat ... et les fleurs de pommiers qui dit-on on donné son nom vers 1900 à la Côte Fleurie, entre l'estuaire de la Touques et celui de l'Orne, de Trouville à Caen.

La Côte fleurie est en rose là-haut



Image ancienne trouvée sur le site très bien documenté de blaudes-et-coeffes, un groupe de danses folkloriques normandes créé à Paris en 1937 avec les Normands de Paris (1927) que la guerre de  39-45 a mené vers Trouville et Ouistreham. Je vous laisse y musarder ou aller directement à costumes

Histoire de la Normandie
Cuisine normande
Teurgoule, fallue et recettes

Patois normands (au pluriel, vous comprendrez vite pourquoi):
le parler normand (reportage TF1)
petite leçon de prononciation
petite leçon de vocabulaire
lexique
le corbeau et le renard en patois normand
dialogue avec une mamie normande du Cotentin (nb les battous ne sont pas des bateaux mais les batteurs aux moissons de sarrasin ou de blé)

La liste des prénoms chez Jill Bill (Jill Bill nous a déjà concocté une liste de prénoms pour la reprise de septembre) et Les liens du rassemblement
Avec un salut amical spécial à  Bigornette , 
Présidente d'honneur de La cour de récré de JB

12 commentaires:

  1. Bonjour élève Jeanne, ah que oui ça sent bon la Normandie, je connais pour y avoir eu de la famille... cousine de maman, Côte Fleurie et pour cause, ses pommiers... allez sois donc le bienvenu Fleury à la cour de récré, avec tes bons produits ! MERCI à toi, bises de m'dame JB ;-)

    RépondreSupprimer
  2. Patois et gastronominé normande : j'ai aimé. Bon mercredi

    RépondreSupprimer
  3. C'est excellent Jeanne, bravo !
    Mon grand-père maternel né dans un village sur la frontière Ille et Vilaine/Manche se plaisait à dire qu'il avait une fesse bretonne et une fesse normande !
    Bises et bon mercredi

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour Jeanne,
    Un autre mercredi, une autre balade en France...
    S'il est une région que je ne connais pas, c'est bien la Normandie, pourtant toute proche de chez moi et bien des parisiens en viennent ou y vont. En revanche, son cidre, ses fromages, ça, je dois admettre que je n'y ai pas fait que goûter (j'adore !)...
    La Côte Fleurie est tentante... Grâce à Fleury, j'ai peut-être une idée, tiens !
    Bel après-midi à toi. Bises.
    FP

    RépondreSupprimer
  5. Vingt dieux la Marie (en roulant le R), sors-donc les deux boeufs qu'on les compte !

    RépondreSupprimer
  6. ah le fromage fleuri .. c'est délicieux aussi !! ;-)
    belle soirée

    RépondreSupprimer
  7. La côte fleurie c'est de circonstance ! J'aime bien ces noms de plats qui sentent bon le terroir ! Je ne suis pas normande amis j'adore le camembert et le cidre ! Bonne soirée

    RépondreSupprimer
  8. Bien agréable cette promenade sur la côte fleurie avec Fleury , je me régale déjà de la poularde aux girolles , du camembert et des spécialités normandes .
    La Normandie je l'ai d'abord découverte en lisant Maupassant , il faudrait que je complète mes visites car il y a tout une partie que je ne connais pas .
    Bonne soirée
    Bises

    RépondreSupprimer
  9. Bravo Jeanne, c'est super ! Bon matin de ce jeudi ! Bises♥

    RépondreSupprimer
  10. C'est de là que vient le bon vin Fleury? Bisousssss

    RépondreSupprimer
  11. De Fleury en Fleurie ...Alliance du fromage et du vin !!!
    Chère Jeanne, je suis "surbookée" mais que du bonheur -;) ***
    Je te fais un petit coucou et de gros bisous !
    Francine (Clio)

    RépondreSupprimer