Chaque jour je n'oublie pas Anne-Sophie et ses compagnes d'infortune

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015

(clic sur le lien pour comprendre ... un peu)

samedi 26 mars 2016

Papillon, papillons, pour Mil et Une

Zen, si j'ai repris mes précautions d'usage que les habitués connaissent par cœur et dont ils peuvent s'agacer, c'est que  transmettre, c'est aussi cela : répéter pour ne pas laisser sur le bord de la route les nouveaux venus . . .
Sur l'image du sujet de la semaine 16-09 de miletuneA vous de décider* de la découvrir avant ou après la lecture de ce qu'elle m'a inspirée, au croisement d'autres évocations (images support)

Le sujet de la semaine, je ne pouvais pas ne pas y répondre. Mais comment y répondre ?  Quelle scénographie pour l'écrire, résumer sans trahir, suggérer sans déformer, saluer sans offenser ?


papillon
papillon
p    a     pa
p    i      pi
on   (i)llon
pa pi llon
écoutons-le aussi
dans chenille
dans crayon
papillon sans s
quand en détresse
il se sent seul
papillons avec s
tout en couleurs
sur quelques fleurs.
Des mots décortiqués
des mots recopiés
sur le cahier
des ailes coloriées
aux crayons de couleur
des papillons comptés
des résultats trouvés.
Et, la leçon d'après,
son foulard choisi
avec minutie,
brodé de mille paillettes
en grâcieux papillons,
figé dans leur chorégraphie.
Jeanne Fadosi, 4 mars 2016 sur l'image de la semaine 09 de miletune

* Les mots lus ne sont jamais tout à fait les mêmes que les mots écrits, y compris quand ils sont relus par leur auteur. Les mots impulsés par une image échappent eux aussi, et c'est tant mieux, à un seul déterminisme bi-univoque. Mais il n'est pas gratuit de lire sans voir l'image, ou en l'ayant vu ou en la voyant. Quel que soit votre choix, découvrir l'image support avant ou après, vous ne pourrez remonter le temps pour comparer les expériences.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire