Chaque jour je n'oublie pas Anne-Sophie et ses compagnes d'infortune

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015, combien en 2016 ?

(clic sur le lien pour comprendre ... un peu)

samedi 12 mars 2016

Défi n°161 : version longue, jeudi 25 février

Voici la version longue assorti de l'épilogue de mon défi n°161 pour les CROQUEURS DE MOTS, mis en ligne ICI.


jeudi 25 février 2016, 15h45

- au revoir, mademoiselle Wonder, revoyons-nous dans huit jours, même endroit, même heure.
Le premier entretien s'est déroulé en mi-teintes. Elle pense avoir fait bonne impression, d'autant qu'il lui a donné des dossiers à étudier, n'a fait aucune allusion à son manque d'expérience. Il a aussi souligné les creux et les points forts de son CV, l'a cuisiné sur ses attendus, testé sa résistance à l'imprévu en sautant du coq à l'âne. Son accent étranger et ses fautes de français l'ont fait tiquer quelquefois. Mais il l'a rassuré en lui disant qu'il a l'habitude d'avoir des stagiaires venant dans le cadre du programme européen Erasmus.
Elle s'est autorisée un long entretien téléphonique avec son ami. Il lui manque mais c'est pour la bonne cause. Avec ce stage, elle ouvrirait son champ professionnel à l'international tout en améliorant son français d'usage qui laisse à désirer. Sur son île l'anglais lui suffisait et depuis qu'elle est à Paris, son français est mis à rude épreuve. 
Dès la sortie du bureau, elle s'est empressée de noter le rendez-vous dans l'agenda électronique. Oui celui de son smartphone.  C'est sa boite à outils universelle. Chose aisée : il lui a suffi de taper la date du jour et de faire +8 et de programmer un rappel sonore du rendez-vous.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire