Chaque jour je n'oublie pas Anne-Sophie et ses compagnes d'infortune

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015, 123 en 2016, combien en 2017 ?

(clic sur le lien pour comprendre ... un peu)

lundi 14 mars 2016

Défi n°161 : compte-rendu de la semaine

Envie enfantine de réunir les compte-rendus de Jeanne sur la quinzaine du défi des Croq's et celui d'Alice que j'ai annoncé vendredi dernier.
Pour mémoire, 
A l'abordage Le défi n°161 !Défi n°161 : Quiproquo sur la date ;
suivi de Défi n°161 : version longue, jeudi 25 févriervendredi 4 marsépilogue, lundi 7 mars

et normalement, cette fois-ci, c'est bien lilousoleil qui officie à la barre du défi n°162 des CROQUEURS DE MOTS


lundi 14 mars 2016, dès potron-minet*

Alice, face à son miroir de salle de bains, médite sur la semaine qui vient de s'écouler et récapitule pour la réunion avec le directeur et sa tutrice de stage :

--- > 1) ne pas oublier de commencer par dire bonjour monsieur le Directeur, bonjour madame Calendaire. Respecter l'ordre hiérarchique. La bien-séance conseille de citer les dames en premier, Blast ! Alors que doit-on respecter, la hiérarchie ou le genre ?

2) le topo remis la semaine dernière sur "mes" erreurs. Faut-il que je le présente ou dois-je attendre qu'il me le soit demandé ?

---> 2) Je préfère évoquer les CROQUEURS DE MOTS*, tâche que j'ai bien mieux apprécié que celles de Calend.... Un défi d'écriture sur les malentendus, on dit aussi qui pro quo (expression survivante du latin, vieillotte. il faudra que je vérifie si nos parents l'utilisent aussi en Grande Bretagne, j'avoue ne pas le savoir).
Que de savoureuses histoires liées à ces problèmes de dates. 19 ou 20 textes je crois, sans oublier tous les poèmes du jeudi. Des rendez-vous bien sympathiques et des erreurs fort poétiques. Qui prétend que le monde de l'Internet et des blogs est un monde virtuel ? C'est juste un outil comme jadis l'imprimerie et la poste.
*Citer Sully Prudhomme quand il s'adresse à ceux qui partagent avec lui son amour de la poésie ... La forme en est sans doute un peu trop classique mais comment  mieux dire ce lien entre CROQUEURS DE MOTS  ?


---> 3) topo sur mes erreurs
a) dans huit jours
En français, on dit indifféremment huit jours ou une semaine alors qu'une semaine comporte 7 jours.
exemples :
Revoyons-nous dans huit jours (ma première erreur)
Nous étions le jeudi, j'aurais dû comprendre jeudi de la semaine prochaine ou plus simplement jeudi prochain.
lundi en huit signifie le lundi qui suit lundi prochain.
L'expression prochain est sans ambiguïté en français.
exemple
aujourd'hui nous sommes lundi
Pour le défi n°162 de lilou, je vous donne rendez-vous :
jeudi prochain pour le 1e jeudi en poésie du défi n°162 de lilou (jeudi 17 mars)
jeudi en huit pour le 2e jeudi en poésie (jeudi 24 mars)
lundi prochain pour le défi (lundi 21 mars)
Mêmes remarques pour dans quinze jours (dans deux semaines) et jeudi en quinze.
(source langue française, en huit, en quinze)

Remarque : il me semble que mon agenda aurait dû prévoir ces cas de figure ou tout au moins me demander confirmation de la demande.

Origine de ces expressions : certaines sources suggèrent que l'on compte le jour de la date et le jour du rendez-vous. Je crois plus sérieusement qu'elle vient d'un ancien calendrier où tous les mois comportaient 30 jours de 4 semaines (2 de 7 jours et 2 de 8 jours).

b) premier jour de la semaine
en Grande-Bretagne, Australie et Etats-Unis, c'est le dimanche
Presque partout dans les autres pays, c'est le lundi.

c) formules de politesse
Le boss a l'air à cheval sur cet enrobage et se l'applique à lui-même. Ma tutrice, c'est plus retors : c'est la même exigence de moi vis-à-vis d'elle et de ses collègues, sans réciprocité : AAAAAAAAAliceeeeeeeeee ! fais çi, fais ça, café ! photocops !  fissaaaaaaaa !

dire bonjour, au-revoir, ne pas oublier monsieur ou madame suivi de la fonction pour les postes importants.
se présenter en entier
faire des phrases complètes.

annexe différence entre  second(e) et deuxième
en anglais nous n'avons qu'un seul adjectif qui est second.
Selon l'Académie française, c'est la référence en matière de dictionnaire depuis sa création par Richelieu, second et deuxième sont des synonymes parfaits.
Comme j'ai commencé par là, cela m'a plongé dans des abîmes de perplexité. Que dois-je faire pour le boss ? Si j'écris :
« Jamais la langue n’a fait couramment entre les deux la distinction que les théoriciens ont voulu établir. Second, qui est apparu avant deuxième, se dit comme lui qu’il y ait deux termes ou plus. La seule distinction est qu’on n’emploie que deuxième dans les adjectifs numéraux composés : 2e, 62e, etc. Mais il ne s’impose pas si on pense à un 3e. On dit toujours : les causes secondes, un état second, de seconde main, à nulle autre seconde (=qui a la première place, la priorité), capitaine en second. » Joseph HanseNouveau Dictionnaire des Difficultés du Français moderne (3e édition).
« Les rapports de second avec deuxième ont fait l’objet de prescriptions arbitraires. [...] L’usage a toujours condamné ces raffinements que Littré condamnait déjà. » Grevissele Bon Usage (13e éd.,§ 581, b, 2°).
je ne suis pas sûre qu'il apprécie.
---> M'en tenir à second suggérant de sa part que je n'aurai pas de troisième chance. Et franchement, je ne me vois pas balayer ces "considérations arbitraires" et prendre le risque d'un renvoi.

---> Annexe, différence entre second et deuxième
L'adjectif second, seconde est apparu avant deuxième. La nuance entre les deux dépend surtout du contexte dans lequel il est utilisé. L'exemple le plus souvent cité est celui de la guerre de 39-45 ou seconde guerre mondiale qui indique non seulement que c'est la deuxième, mais aussi la dernière.
En ce qui me concerne, "je vous laisse une seconde chance", suggère qu'il n'y en aura pas de troisième.


*dès potron-minet : dès l'aube, le petit matin, les premières lueurs du jour

6 commentaires:

  1. Eh oui Jeanne, les différences dans les notions... Bon nous verrons ce que nous réserve Lilousoleil, merci pour ta quinzaine prise au pied levé.... ;-) bonne semaine, bises de JB

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci à toi Jil et j'ai bien noté que tu prends la barre le 28/03

      Supprimer
  2. Désolée de n'avoir pu participer; j'étais en Italie .
    Beaucoup de nuances et de détails auxquels nous ne prêtons pas toujours attention .
    Bonne semaine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. tu n'as vraiment pas à être désolée, il y a une autre vie en dehors des blogs et la tienne est bien remplie d'activités intéressantes même s'il y a des imprévus à ce que j'ai lu sur ton blog
      bises et belle semaine

      Supprimer
  3. Comme toujours, tes réflexions nous apportent beaucoup.
    J'ai adoré le récit, j'ignore si j'aurais tout su expliquer.

    Mais bon, tu m'aurais peut-être laissé une nouvelle chance ?
    Passe une douce soirée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je n'aurais pas su toute seule. Internet est une béquille au savoir à utiliser certes en gardant son esprit critique et en recoupant les sources, mais une béquille bien utile quand même bises et belle soirée

      Supprimer