Chaque jour je n'oublie pas Anne-Sophie et ses compagnes d'infortune

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015, 123 en 2016, combien en 2017 ?

(clic sur le lien pour comprendre ... un peu)

mercredi 2 mars 2016

Eusébie part en croisière

Pour le prénom du mercredi à la cour de récré de JB et en écho ...

Ça lui a pris sans crier gare
Elle voulait partir loin d'ici
Sans même emmener ses soucis
Elle prépara vite son départ
Elle a trouvé un camping-car
Roulant à l'énergie solaire
Elle partirait en solitaire
En suivant les rails et les gares.
Atteindre le désert de Gobi
Ce n'était pas une lubie !
Elle se sentait pousser des ailes.
Elle comprit son désir puéril
Son chemin croisa ceux d'exil
Pauvre petite fille riche, Eusébie !
Vous n'y serez pas seul et en plus il arrive qu'il pleuve si si ... L'aventure vous tente encore ?
Vous ne seriez pas les premiers à l'avoir rêvé, voire tenté

itinéraire de la croisière jaune, 1931


 La liste des prénoms chez Jill Bill (Jill Bill nous a déjà concocté une liste de prénoms jusqu'à fin avril)
Avec un salut amical spécial à  Bigornette , 
Présidente d'honneur de La cour de récré de JB

20 commentaires:

  1. Je découvre ce prénom qui t'a inspiré un voyage peu ordinaire.
    Ce prénom me fait donc penser à un continent...
    Bon voyage pour cette journée à imaginer les lointains rivages !
    eMmA

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En sourdine qui sait si l'Eurasie, plus justement continent au sens géographique que le découpage approximatif historique et politique entre l'Asie et l'Europe n'a pas conduit ma plume vers ce désert sur la route de la soie connue depuis l'antiquité.

      Supprimer
  2. Il y a ceux qui voyagent pour le plaisir et ceux qui le font forcés pour la survie. Ils se croisent sur les routes. Ton joli poème le dit très bien. Je ne plains pas Eusébie, elle réalise ses rêves. Les migrants aussi rêvent d'un monde meilleur. Je comprends que ce contraste puisse choquer. Ce qui me choque ce sont ceux qui se plaignent en France sans se rendre compte que même si la vie est difficile par rapport à d'autres ils sont favorisés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. que puis-je ajouter sinon que je suis d'accord avec toi. Peut-être que ceux qui se plaignent et le font savoir ici ne sont pas ceux qui souffrent le plus, même ici

      Supprimer
  3. Bonjour élève Jeanne, ah les gosses de riche et leurs idées d'aventure, quand pour d'autres l'exil est une belle mésaventure... mais sois tout de même la bienvenue à la cour de récré, MERCI à toi, bises de m'dame JB ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. à posteriori, j'ai peur que ceci ne soit perçu comme une critique ou une leçon de morale. J'ai eu ces rêves de voyage quand j'étais jeune et j'en ai réalisé quelques uns (sans être riche et avec les moyens du bord). J'avais déjà à l'époque refusé d'aller en Inde, certaine que je n'y supporterais pas la misère. De cela sans doute je crois que je peux être fière.

      Supprimer
  4. Les rêves des uns sont bien loin des soucis des autres !!!

    RépondreSupprimer
  5. Il faut vraiment être gosse de riche pour avoir envie d'aller voir le désert de Gobi! Je préfère aller ailleurs, mais je ne suis pas gosse de riche! Bises

    RépondreSupprimer
  6. D'accord avec Martine...
    L'important, c'est qu'Eusébie en a pris conscience.
    Bises et douce journée.

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour Jeanne
    Elle a raison Eusébie, vaut mieux tenter l'aventure
    Que de vivre avec les regrets
    Bisous et belle journée
    Frieda

    RépondreSupprimer
  8. Le voyage ne me tente pas vraiment !

    RépondreSupprimer
  9. On pense toujours qu'ailleurs l'herbe est plus verte... si elle en tire un enseignement c'est déjà ça !

    RépondreSupprimer
  10. Quel beau poème, Jeanne, qui relie le passé de ceux qui partent au présent ... Merci beaucoup, bises.

    RépondreSupprimer
  11. une belle réflexion d'actualité !

    bonne fin de journée

    bises

    RépondreSupprimer
  12. La richesse engendre de bien grands rêves, en effet ! Bonne soirée Jeanne et bravo "
    Bises♥

    RépondreSupprimer
  13. Et la richesse donne des ailes aux rêves...et parfois un rêve devient cauchemar quand on pousse trop loin la démesure. Une belle poésie pour raconter la riche Euzébie. Bises amicales, bon mercredi. Marie Louve

    RépondreSupprimer
  14. Des voyages que certaines ont entrepris et qui leur ont donné une idée de l'étendue de la tache à accomplir pour que tous aient les mêmes chances de vivre dans leur pays .
    Beau texte
    Bisous

    RépondreSupprimer
  15. Je n'ai encore jamais pensé traverser le désert de Gobi, par contre les chemins de Compostelle me tentent beaucoup.
    C'est un bien joli poème .
    Bisous.
    Domi.

    RépondreSupprimer
  16. les rencontres ne sont pas toujours joyeuse au coeur ...........Bisouss

    RépondreSupprimer