Chaque jour je n'oublie pas Anne-Sophie et ses compagnes d'infortune

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015, 123 en 2016, combien en 2017 ?

(clic sur le lien pour comprendre ... un peu)

lundi 21 mars 2016

Défi n°162 : Les croqueurs font leur cinéma

Lilou aux commandes du défi n°162 des CROQUEURS DE MOTS nous propose de développer un scénario avec des contraintes de vocabulaire :
Une femme en robe rouge descend du bus. Elle est furieuse. Elle bouscule un homme qui traverse la rue en dehors des passages piétons.
Vous devrez utiliser les verbes : caqueter, rêver, applaudir, s’ébaudir, refroidir
Les noms : portail, violon, gazon ; galurin, hérisson, allure, caraco.
Les adjectifs : opportun, guilleret, pâle, maudit, violet.

Plan serré sur la station du bus. Jardin d'acclimatation. transition vers plan large de la descente du bus. Puis gros plan sur la femme puis sur l'homme.
Une femme en robe rouge descend du bus. Elle est furieuse.
Elle a tout juste eu le temps d'apercevoir sa cravate et son chapeau ridicule.
Maudit type ! Elle maudit tous les types.Sa cravate violette accentue encore son teint pâle et franchement le galurin ! Il n'y a vraiment pas de quoi s'ébaudir. tout le monde n'a pas la classe de Mathias Malzieu. Elle s'est surprise à La grande Librairie à applaudir devant sa télé. Il avait vraiment fière allure dans sa sobre excentricité.
(peut-être en flash-back ou en voix off, à discuter)

- Plans sur la  collision piétonnière
Elle bouscule un homme qui traverse la rue en dehors des passages piétons.
plan filant sur l'homme à la cravate
Lui, continue à caqueter tout seul dans son téléphone et en rêvant au caraco démesurément décolleté de la jolie nana de l'autre côté des ondes qui s'affiche sur son écran. A peine son équilibre rétabli, il reprend sa route tout guilleret dans sa quatrième dimension.
plan filant sur la femme en rouge, sur l'agent de la circulation, puis sur l'homme qui s'en va.
Elle, perchée sur des talons déraisonnables, trébuche, titube, butte sur le rebord du trottoir et termine sa course dans le gazon en évitant de justesse un hérisson. Non sans se rattraper comme elle peut à la canne d'un aveugle qui passait là au moment opportun l’entraînant dans sa chute. Un condé qui faisait la circulation au carrefour vient constater l'accident et appelle du renfort dans son talky walky d'un autre âge tandis que le fautif étourdi prend la tangente .
Plan large sur la bagarre puis sur l'arrivée du fourgon cellulaire.
Plans sur l'embarquement de la femme et de l'aveugle.
terminer par un plan large et zoom sur le trottoir d'en face.
La dame en robe rouge et l'aveugle se castagnent devant le portail du zoo.
Racollage sur la voie publique en état d'ébriété pour la dame en rouge ? Tentative d'agression voir plus pour l'aveugle ?
C'est pas clair tout ça. On embarque les deux, quelques heures au violon, ça va les refroidir.
Sur ce, le panier à salade arrive et "prend en charge" sans ménagement les deux victimes tandis que sur le trottoir d'en face, le fauteur de troubles, sorti enfin de sa conversation téléphonique, demande à des passants qui sont ces dangereux énergumènes.


9 commentaires:

  1. Jeanne tu as vraiment joué le jeu... Ah ce smartphone devenu l'indispensable sans qui... belle et foutue invention, merci à toi, bon lundi, bises

    RépondreSupprimer
  2. Bravo Jeanne tu as écrit un vrai scénario. J'ai lu plusieurs réponses au défi et jusqu'à là et il n'y a que toi et Lenaig qui ont respecté la consigne du scénario. C'était trop difficile, j'y ai renoncé et j'ai écrit une nouvelle. Belle semaine

    RépondreSupprimer
  3. Bravo Jeanne ! si ça tourne un jour, dis le moi ... j'y serai !
    Bisous et merci

    RépondreSupprimer
  4. j'adore ! c'est "enlevé" ; et tu as respecté toutes les consignes ... pour moi, il y avait beaucoup de contraintes, j'ai câlé pour faire le scénario. Toi c'est limpide. Et j'espère que l'aveugle et la dame en rouge vont nous révéler des secrets croquignolesques. Bonne soirée

    RépondreSupprimer
  5. C'est très drôle ; j'imagine la scène :un aveugle qui se bagarre avec une femme ! hi!hi!
    Cela n'arrive pas tous les jours !
    BISES

    RépondreSupprimer
  6. j'imagine bien la scène Jeanne tu as de l'avenir dans le cinéma !

    RépondreSupprimer
  7. Mille bravos Jeanne ! C'est bien joué et vraiment super ! Bon mercredi tout entier ! Bises♥

    RépondreSupprimer
  8. Je suis "ébaudie" en lisant ton synopsis.. très enlevé ! on attends le clap de fin ! A quand la sortie dans les salles sombres! J'aime beaucoup.
    Bonne journée Jeanne.. malgré la tristesse générale qui tombe comme une chape de plomb
    Que Pâques nous apporte la sérénité en plus de bons chocolats!!

    RépondreSupprimer
  9. Waouh on dirait que tu as fait ça toute ta vie !!! Que de professionnalisme !!!
    Bravo je n'aurais pas su en faire autant, je me suis contentée d'un résumé ;)
    Bises jeanne.
    Domi.

    RépondreSupprimer