Chaque jour je n'oublie pas Anne-Sophie et ses compagnes d'infortune

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015, 123 en 2016, combien en 2017 ?

(clic sur le lien pour comprendre ... un peu)

jeudi 13 octobre 2016

Valse dans les branches, de Federico Garcia Lorca

C'est Lilousoleil qui tient la barre du défi n°171 des CROQUEURS DE MOTS et nous invite pour les poésies du jeudi à nous offrir ceux des poètes que que nous préférons.

J'aime tant la poésie et les poètes qu'il me serait difficile de citer ceux que je préfère.
Federico Garcia Lorca, ce n'est pas par ses poèmes que je l'ai découvert mais par sa pièce "La savetière prodigieuse" montée par des profs, d'anciens élèves et des élèves du collège participant à l'activité théâtre de l'Amicale laïque. C'était dans le cadre plus large et transversal d'une série de conférences, de documentaires, de projections de films et d'expositions photos sur l'Espagne, sous la houlette dynamique des profs d'histoire géographie, de français, de musique ...


Mais je me souviens m'y être alors intéressée.
J'ai retrouvé celui-ci Ici Clic --->. Il me semble être de saison et faire une belle suite à ma participation de lundi.

VALSE DANS LES BRANCHES


Une feuille tomba, 
puis deux,
puis trois,
Dans la lune un poisson nageait.
L’eau dort une heure
et la mer toute blanche en dort cent.
La dame
sur la branche était morte.
La nonne
chantait dans la bigarade.
Le petite fille
montait au pin pour en cueillir la pomme.
Et le pin
cherchait la fine plume du trille.
Mais le rossignol
pleurait ses blessures alentour.
Et moi aussi,
parce qu’une feuille tomba,
puis deux,
puis trois.
[...]
Federico Garcia Lorca, Poésies, III, Poésie/Gallimard, 1954, p. 125,
recueil Le poète à New York, traduction Pierre Darmangeat

poème en version originale et française en entier sur le site Éloge de l'arbre


en écho, Laisse tomber les feuilles, épure d'eMmA accompagnant son billet de ce jour

8 commentaires:

  1. Je découvre cette jolie valse Jeanne, merci à toi, bon jeudi, bises

    RépondreSupprimer
  2. C'est un très beau poème, une valse au rythme des feuilles d'automne qui tombent. C'est beau et triste à la fois. Bon jeudi.

    RépondreSupprimer
  3. Lorca, rien que son nom est poésie !
    J'aime la beauté des feuilles s'envolant vers un prochain Printemps...

    RépondreSupprimer
  4. J'adore Lorca, et même si ce n'est pas mon poème préféré, c'est le premier que l'on m'a donné à traduire. :)
    Que de souvenirs !
    Merci, Jeanne.
    Bises et douce journée.

    RépondreSupprimer
  5. Un grand poète malheureusement mort trop tôt.
    En lisant ton poème j'avais dans mon oreille un petit air de valse qui m'accompagnait.
    Bonne soirée
    Bises
    Maryse

    RépondreSupprimer
  6. superbe découverte
    mon souvenir de Lorca c'est les noces de sang au théâtre du Vieuc Colombier avec Jacqueline Doano...ça remonte loin mais j'ai encore dans la tête sa voix...
    bonne journée Jeanne

    RépondreSupprimer
  7. que c'est joli et doux, Jeanne, merci

    RépondreSupprimer