Chaque jour je n'oublie pas Anne-Sophie et ses compagnes d'infortune

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015, 123 en 2016, combien en 2017 ?

(clic sur le lien pour comprendre ... un peu)

vendredi 8 mai 2015

V'là aut' chose, pour Mil et Une

Avec l'indication d'usage que les habitués connaissent par cœur et dont ils peuvent s'agacer. C'est aussi cela transmettre : répéter pour ne pas laisser sur le bord de la route les nouveaux venus ...
Sur l'image du sujet de semaine 19 de miletuneA vous de décider* de la découvrir avant ou après la lecture de ce qu'elle m'a inspirée, au croisement d'autres évocations (images support)

V'là aut'chos'
Panne de GPS
Je n'sais plus lire un' carte
Pas d' réseau sur le portable
et maint'nant pann' de panneau ?
V'là aut'chos'
J'me sens tout' chos'
Quitter l'autoroute
p't'êtr' just' casser la croûte
Se r'poser les yeux
attendre d' voir un peu mieux
V'là aut'chos'
J'me sens tout' chos'
OU POURRIEZ VOUS M EMMENER
en v'là un' drôl' de question
puisque vous l' demandez
c'la mérite attention
V'là aut'chos'
J'me sens tout' chos'
Adieu la bagnole
Danse danse la barcarolle
continuer à pied
flâner sur le sentier
V'là aut'chos'
J'me sens tout' chos'
Attendre le solstice d'été
dans l'herbe douce s'allonger
au pied d'un pin parasol
écouter le rossignol
V'là aut' chos'
Venez si j'ose
Jeanne Fadosi pour miletune

* Les mots lus ne sont jamais tout à fait les mêmes que les mots écrits, y compris quand ils sont relus par leur auteur. Les mots impulsés par une image échappent eux aussi, et c'est tant mieux, à un seul déterminisme bi-univoque. Mais il n'est pas gratuit de lire sans voir l'image, ou en l'ayant vu ou en la voyant. Quel que soit votre choix, découvrir l'image support avant ou après, vous ne pourrez remonter le temps pour comparer les expériences.
Le choix de l'une interdit les autres.

7 commentaires:

  1. Tu n'as pas perdu le nord avec ce défi Jeanne... sourire ! Bises de JB

    RépondreSupprimer
  2. J'aime beaucoup le rythme de ton poème. Il y a toujours autre chose. Je n'ai pas vu la photo mais ton poème me suffit. Beau week-end

    RépondreSupprimer
  3. Une très belle chanson... y'a plus qu'à en écrire la musique.
    Dommage que je ne sois pas compositeur.
    Ce poème est très beau, avec ou sans image...
    Merci, Jeanne.
    Passe une douce journée.

    RépondreSupprimer
  4. Du GPS à la redécouverte de la marche à pieds, il n'y a qu'un pas, tu l'as franchi :-)))

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour Jeanne, je t'ai lue sans voir l'image, je me suis laissée bercer par la chanson, qui, loin de m'endormir, m'a bien réveillée :))) ! J'ai bien aimé ta note philosophique de fin de page, je suis d'accord mais cela ne me gêne pas, du moins dans le domaine artistique. Dans la vie et en politique, oui là cela me dérange mais je n'y peux rien. Bises !

    RépondreSupprimer
  6. Il est mal parti le pauvre! Je viens de lire un autre texte complètement différent avec cette photo.
    Je lance le défi 145 .
    bISES

    RépondreSupprimer
  7. Pas vu la photo qui t'a inspirée mais ce texte qui invite à baguenauder me plaît beaucoup!

    RépondreSupprimer