Chaque jour je n'oublie pas Anne-Sophie et ses compagnes d'infortune

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015, combien en 2016 ?

(clic sur le lien pour comprendre ... un peu)

lundi 1 mai 2017

Défi n°185 : On versifie ! ... en toute fantaisie

Fanfan a la barre pour la croisière n°185 des CROQUEURS DE MOTS nous défie de versifier avec des rimes imposées ... et impossibles ... Alors déjantée pour déjantée, j'ai poussé le bouchon de l'absurde.

Ils étaient deux ou trois lascars
Carambouilles d'andouilles
Ouille ! dit un de ces avatars
Tard ! il est tard ! et il zigouille,
Gouille* sonnant, la fin des malabars,
Baragouinant qu'il y a eu magouille.
Ouille ! répond en écho le sonar,
Nanar connard de Zanzibar
Barbotant dans le coaltar ;
Coaltar bitumineux qui le chatouille,
Touillant tout suffoquant dans l'océan de dollars,
Lardé dans ses flancs de coups de quenouilles.
* gouille, volée de cloches ou boue, mare, fondrière, par extension, lac océan

Par pure précaution rhétorique, toute ressemblance avec des faits existants ou ayant existé etc.

Ce ne sont pas des méduses !

Tortue ingérant du sac plastique

deux photos trouvées sur Internet Ici --->

Complément : bon d'accord j'ai zappé qu'il y avait à choisir AUSSI entre deux photos supports et je viens de le découvrir sur les premiers blogs des CROQUEURS.
Qu'à cela ne tienne car il l'on remonte à la source :













et sil'on espère en sortir quelques uns du marigot, peut-être  que :



d'accord ce n'est pas une tortue, ni un dauphin, ni une vache errante corse mais ...

13 commentaires:

  1. Ce ne sont pas de méduses, mais on jurait que si ! Trompeur dans l'eau que dame tortue des mers en fait sa consommation et pauvre d'elle... On commence à prendre conscience en grande surface, mais ce qui est fait... merci Jeanne, bises

    RépondreSupprimer
  2. Défi très difficile. J'ai eu beaucoup de mal avec ces mots. J'aime ton absurde. Bon 1er mai.

    RépondreSupprimer
  3. Coucou Jeanne
    Un défi bien mené, bravo.
    Ta dernière photo est terrible, Pauvre faune marine.
    Bises et bon 1er mai
    http://zazarambette.fr/wp-content/uploads/2017/05/c7022cab.gif

    RépondreSupprimer
  4. Chère Jeanne, en ces moments pas très "paisibles" (hummm) , merci pour ton commentaire sans ambigüité sur mon blog !
    Bisous et pour toi : http://www.joliecarte.com/cartes/4035/porte-bonheur

    RépondreSupprimer
  5. Pour être déjanté, c'est déjanté! hi!hi!Mais pas sans sens!
    Pauvre tortue ! Chez nous ce sont les vaches errantes qui subissent ce même sort ! Bises

    RépondreSupprimer
  6. Pas si simple, ce défi, et j'aime beaucoup ta participation.
    Bravo, Jeanne.

    Je ne vais pas chercher plus loin. :)
    Passe une douce journée. Bisous.

    RépondreSupprimer
  7. celui qui laisse ses ordures dans l'eau est un lascar qui sème les embrouilles...

    RépondreSupprimer
  8. Bravo, Jeanne, pour cette superbe anadiplose explosive ! J'ai dû rechercher le nom de cette figure de style du genre "marabout bout de ficelle selle de cheval", etc ! Gros bisous.

    RépondreSupprimer
  9. Beau rimaillage Jeanne, je ne sais pas trop si ça se dit d'ailleurs, qui sous son aspect déjanté met à jour une réalité bien cruelle et terrible! Bon moi de mai. Chloé

    RépondreSupprimer
  10. J'aime bcp, Jeanne ! superbe composition qui.... donne à réfléchir... à tous les niveaux !
    Un grand bravo et bisous

    RépondreSupprimer
  11. Bien vu Jeanne pour ce texte . Quant à l'océan , quelle horreur de voir cette pollution et les effets sur la faune
    Bonne soirée
    bisous

    RépondreSupprimer
  12. Fou, déjanté, surréaliste, truculent ... J'adore.
    LOIC

    RépondreSupprimer