Chaque jour je n'oublie pas Anne-Sophie et ses compagnes d'infortune

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015, combien en 2016 ?

(clic sur le lien pour comprendre ... un peu)

jeudi 23 mars 2017

Tarcise Lézard, de Jeanne Fadosi

Pour le 2e jeudi en poésie du défi oulipien n°182 des CROQUEURS DE MOTS mené par Lilousoleil, je vous propose une autre fantaisie de mon cru où je m'étais moi-même imposé cette contrainte en SSSS



  Tarcise

Tarcise un soir de grande détresse
Ayant confié l'un de ses S
à une sombre salamandre
Officiant dans les méandres
d'une rivière souterraine
où elle est la souveraine
de tout son peuple imaginaire
à l'abri d'autres congénères
habitants de BD à bulles,
Tarcise rêve à Evariste Funambule

En quête d'un maître équilibriste.
Jeanne Fadosi pour le mercredi 20 juin 2012


"on" n'avait pas attendu l'Oulipo pour priser les SSSSSSSSSSSSS
"Pour qui sont ces serpents qui sifflent sur vos têtes"
Racine, Andromaque (1667), Acte V, scène 5, 
Oreste vient de découvrir les corps de Pyrrhus et d'Hermione

7 commentaires:

  1. SSSSSSSuper Jeanne, bon jeudi à toi, bises

    RépondreSupprimer
  2. Belle performance en s majeur. Bon jeudi

    RépondreSupprimer
  3. Vire-langues en S :
    Sissou et Sansou vivaient de six sous, de cent sous, au paradis des sous, quasi sans sous et sans souci !

    "Si je souris souris, souris aussi. Souris, souris sans souci, si tu souris souris, je souris aussi, merci !"

    ABC

    RépondreSupprimer
  4. Très joli ce poème Jeanne. SSSSSSSSS est trèSSSSSSS beau !
    Bises et bon jeudi

    RépondreSupprimer
  5. des contraintes qui me rappelle les virelangues en S qui me posent encore problème ...
    six officiers gascons passant certains soirs à Soissons marchandèrent des saucissons: Combien ces cinq saucissons ? A vingt sous c'est cent sous. C'était cent sous ces saucissons

    RépondreSupprimer
  6. Coucou Jeanne. Délicieuse reprise, merci beaucoup ! Gros bisous.

    RépondreSupprimer