Chaque jour je n'oublie pas Anne-Sophie et ses compagnes d'infortune

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015, 123 en 2016, combien en 2017 ?

(clic sur le lien pour comprendre ... un peu)

jeudi 22 janvier 2015

Sur la route de Charenton, de Emile Goudeau

Un défi n°137 des CROQUEURS DE MOTS en mode retrouvailles. Qui dit retrouvailles dit souvent partir et revenir qui sont les deux fils directeurs des jeudis en poésie.
Le premier poème qui m'est venu à l'esprit est le célèbre Ma Bohème, de Arthur Rimbaud, mais au détour de recherches sur google, j'ai trouvé ce poème étrange
"Qui des siens est trépassé ?" ... des poètes de la vie avec des crayons et des plumes

Sur la route de Charenton

Enterrement étrange ! 
Un ange
Est cloué dans un cercueil.
Quatre lourdes guitares 
Bizarres
Cahotant, mènent le deuil.

Dans une âcre fumée
Formée
Par les pipes de l'amant,
L'ombre de la maîtresse 
Traîtresse
S'avance tranquillement.

Plus loin, une bouteille
Très vieille,
Dont on a bu le cognac,
Sur le pavé qui glisse, 
Esquisse
Une marche ab hoc ab hac

Un fantôme revêche,
La dèche,
Sous un chapeau défoncé
Ouvrant sa gueule énorme, 
S'informe
Qui des siens est trépassé.

Le spleen diabolique 
Réplique :
C'est un frêle mirliton,
L'âme d'un très chouette 
Poète,
Qu'on emporte à Charenton.

La bouteille grivoise 
Dégoise
J'ai ramolli son cerveau.
Oh ! dit la femmelette 
Squelette,
Mes flancs furent son caveau.

Les guitares, boiteuses 
Chanteuses,
Grinçant avec désespoir
Geignent : La poésie 
Transie
Est un lugubre éteignoir.

Or, ma carcasse infâme, 
Sans âme,
Sortant du fond des égouts,
Regarda d'un air bête 
Ma tête
Aller au pays des fous.

Depuis lors, par la ville 
Servile
Et parmi les libres champs,
Comme en terre étrangère, 
Seul j'erre,
Sans raison, hurlant des chants.

Émile GOUDEAU, Fleurs du bitume, petits poèmes parisiens, 1878

Emile Goudeau
et sa caricature



Emile Goudeau, 1849 - 1906, journaliste, romancier et poète français

illustrateurs mention inconnu. :Ami lecteur, si vous connaissez leur nom ...

place Emile Goudeau, Montmartre, Paris, août 2012


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire