Chaque jour je n'oublie pas Anne-Sophie et ses compagnes d'infortune

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015, combien en 2016 ?

(clic sur le lien pour comprendre ... un peu)

vendredi 30 juin 2017

Le messager

Pour la page 81 de l'Herbier de poésies

Au bord du chemin le vieil arbre de sagesse craint plus que tout la hache assassine d'un être qui serait oublieux de l'anima de la Terre et de l'animal en lui.
Abreuvé des larmes
de tous les chagrins du monde
le grand hêtre sait.


L'enfant recru de désespoir à marche forcée s'est figé au pied du grand hêtre, implorant une halte. Là il a abreuvé l'arbre vénérable de ses dernières larmes les confiant aux racines vers son pays perdu.
L'enfant a pleuré
une dernière fois son chagrin
au pied du grand hêtre.
©Jeanne Fadosi, jeudi 29 juin 2017
pour l'herbier de poésie 81 
à voir sur la page 81 de L'Herbier
Dans le prolongement du billet précédent clic --->

Photo Francoise Isabel La vieille Marmotte
Maria Balan bûcheron dans la neige, 1977

9 commentaires:

  1. Ce n'est pas faux, les vieux arbres craignent la cognée, un jour, en attendant cet enfant en quête d'une autre terre trouve là quelque repos avant de repartir, vers où... Merci Jeanne, bises

    RépondreSupprimer
  2. C'est htoujours si trisye de voir abattre un vieil et bel arbre.
    Tu l'écris si bien que tu m'as émue. Beau week-end et à lundi.

    RépondreSupprimer
  3. Poétiquement triste, je verse aussi une larmes au pieds de ton grand hêtre...

    RépondreSupprimer
  4. Les larmes d'enfant nous émeuvent tant, nous n'aimerions pour eux que le bonheur
    Merci pour cette page Jeanne
    Bisous

    RépondreSupprimer
  5. Le hêtre sait déjà,l'enfant si sensible a deviné !
    Une belle page Jeanne, merci

    RépondreSupprimer
  6. Tristesse de l'enfant qui perd ses racines

    RépondreSupprimer
  7. Chaque arbre abattu est une blessure pour la Terre. C'est très beau et mélancolique ... J'aime bien le dernier tableau. Bon dimanche.Bises

    RépondreSupprimer
  8. Merci pour cette page très émouvante, Jeanne.
    j'ai beaucoup aimé.
    Bises et douce journée.

    RépondreSupprimer