Chaque jour je n'oublie pas Anne-Sophie et ses compagnes d'infortune

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015, combien en 2016 ?

(clic sur le lien pour comprendre ... un peu)

mercredi 21 juin 2017

Oleg de Guéret

Pas de rime aujourd'hui. Mes pas vont vous conduire vers la province de La Marche (elle existe !, sur les contreforts du Massif Central) dans le département de la Creuse dont Guéret est le chef-lieu. De Guéret nous prendrons  un avion imaginaire vers l'Île de la Réunion. Pourquoi cela ? Voyez plutôt :


Oleg de Gueret,
s'il sait danser la bourrée
aime aussi faire revivre
à la Maison Créole
les danses traditionnelles
qui le relient à son île.
Car Oleg de Gueret
est un enfant adopté
Il recherche ses origines
fier de sa créolité.
Il a eu la chance
d'avoir de parents aimants
qui l'aident dans sa démarche.
Sans renier la Marche,
sa belle province d'adoption,
il aimerait mieux connaître
l'Île de la Réunion,
cette terre où si loin il est né.

Bourrée élémentaire - par Je kiffe la Creuse, et toi ?

Les Comperes Créoles Groupe Folklorique de l'Ile de La Réunion

Et si vous avez plus de temps (environ 50 minutes)
La Réunion et ses cultures - Documentaire


Guéret, chef lieu du département de La Creuse après avoir été la ville principale de la partie haute du Comté de La Marche
Les enfants de la Creuse ; autre info Le Point Clic --->
La Creuse dans vos assiettes, quelque spécialités culinaires
La cuisine réunionnaise Clic ---> et Clic --->

Avec un salut amical spécial à  Bigornette , 
Présidente d'honneur de La cour de récré de JB

12 commentaires:

  1. Bonjour élève Jeanne, je comprends les enfants adoptés, leur envie de savoir et voir, bravo à ces parents-là... Oleg sois le bienvenu à la cour de récré, MERCI pour le tout, bises de m'dame JB ;-)

    RépondreSupprimer
  2. Bonsoir Jeanne,
    Un texte émouvant... Souvent, c'est avec l'expérience des adoptés que l'on comprend combien il est important pour un être de savoir d'où il vient.
    Merci de nous le rappeler, merci aussi pour cette avion imaginaire qui, j'espère, se concrétisera pour Oleg.
    Beau mercredi à toi.
    FP

    RépondreSupprimer
  3. C'est bien il garde ses racines.
    En pause blog jusqu'à mardi prochain. Beau mercredi.

    RépondreSupprimer
  4. Ton Oleg, a su s'adapter à la vie de notre vieux continent. Nous avons notre facteur, ici dans mon île, réunionnais de naissance, qui a fait sa vie en épousant une fille de l'île, et qui sait apporté sa touche exotique en dansant l'An Dro !
    Bises et bon mercredi Jeanne

    RépondreSupprimer
  5. il fut un temps où les enfants adoptés étaient moins soucieux des parents biologiques... surtout quand leur famille les aimaient comme leur propre enfant.
    des liens de la bourrée à la Réunion qui animent la fête de la musique !

    RépondreSupprimer
  6. On danse créole aujourd'hui ; j'ai les jambes qui gigotent .
    J'ai vu des reportages sur ces enfants "déportés " en métropole .
    J'ai habité 5 ans à la Réunion et j'ai adoré. Mon gendre est de là-bas d'ailleurs.
    Bises

    RépondreSupprimer
  7. Nous avons aussi une communauté créole dans notre ville et je me régale quand ils organisent des fêtes , je me souviens de la dernière c'était vraiment super .
    Quant à la Creuse je connais tres peu , je l'ai juste traversée.
    Bon mercredi
    Bisous

    RépondreSupprimer
  8. Quel bon texte qui relate bien le désir de tous ces enfants adoptés. Bravo Jeanne ! j'♥ beaucoup ! Bonne soirée ! Bises♥

    RépondreSupprimer
  9. je n'y ai jamais rencontré Oleg mais je connais ...un peu Gueret :-) nous étions en vacances je ne me souviens plus où exactement et chaque fois que nous voulions aller visiter ailleurs il nous fallait traverser Gueret !
    bisous

    RépondreSupprimer
  10. Bonjour Jeanne
    L'appel des racines
    Parfois c'est viscéral
    On comprend Oleg
    Bisous et belle soirée
    Frieda

    RépondreSupprimer
  11. Oh, excellent, Jeanne, merci beaucoup et pour ton personnage qui représente un certain nombre d'enfants arrachés à leur île et pour les vidéos. Gros bisous.

    RépondreSupprimer
  12. Être d'ici et d'ailleurs... chercher ses racines, ce n'est pas toujours facile.
    Je lui souhaite de trouver le bon équilibre.
    Bisous et douce journée.

    RépondreSupprimer