Chaque jour je n'oublie pas Anne-Sophie et ses compagnes d'infortune

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015, combien en 2016 ?

(clic sur le lien pour comprendre ... un peu)

jeudi 26 janvier 2017

La cène, de Jacques Prévert

Un défi n°178 des CROQUEURS DE MOTS au paradis sans rien des choses d'en bas avec Lilou et le poème de jeudi dernier que je connaissais bien, m'a rappelé celui-ci



La Cène

Il sont à table 
Ils ne mangent pas 
Ils ne sont pas dans leur assiette 
Et leur assiette se tient toute droite 
Verticalement derrière leur tête


Jacques Prévert, Paroles (1945)

Simon Ushakov, La cène, 1685
Jacques Prévert, 1900 - 1977, poète et scénariste
Paroles, de Jacques Prévert, 1er recueil, réunissant 95 des textes épars publiés depuis 1930, grâce à un éditeur et à un groupe d'étudiants. qui eut un succès immédiat et durable.

Comme j'entends d'ici que vous dites pour une fois c'est un peu court ... si si je vous entends (un avant-goût d'un paradis à grandes oreilles peut-être ...)
voici deux bonus :
---> un paradis artificiel avec Opium, paroles d'une chanson  mis en ligne  fin avril 2015 pour le défi 144 de dômi qui nous parlait d'addictions
--->  un paradis en mode générateur automatique d'écriture avec Deux idées de paradis, un texte produit ( je n'ose pas dire je tant il y a peu de moi dans ce texte) sur l'atelier d'écriture des éditions Zulma en liant le plus rapidement et spontanément possible une liste de mots et d'expressions entre eux :

Deux idées de paradis  (16/09/2015)
Le silence me glaçait plus que les nuages. Ils annonçaient la tempête autant que la queue du paon qui se gardait bien de faire la roue. J'imaginais une éternité de volupté derrière l'épais rideau de nuages. Le ciel serait notre Eden et j'en devinais déjà la campagne immense. Sous le ciel de lit, la volupté se déployait en une tendre guerre. Elle avait ôté sa robe couleur des oiseaux de nuit. Cette blessure de guerre me privait d'un nouveau voyage Il me faudrait compter les jours avant de pouvoir être à nouveau parmi les monstres.Elle revenait de voyage sans avoir pu dormir et elle avait sommeil. Son unique désir était un grand lit où elle y dormirait tout le dimanche !

Ce texte à été écrit par Jeanne Fadosi à l'aide de l'Atelier d'écriture des éditions Zulma. D'après le nouveau magasin d'écriture d'Hubbert Haddad.
http://www.zulma.fr

10 commentaires:

  1. Eh eh la Cène décrite par Prévert... et bravo Jeanne pour cet atelier pas évident à faire en imposé... Bon jeudi, bises

    RépondreSupprimer
  2. Je ne connaissais pas. Merci. J'ai ri. Beau jeudi.

    RépondreSupprimer
  3. Prévert est un incontournable, et j'adore ce poème !

    Je ne sais que penser des ateliers d'écriture mais le texte produit est beau.

    Bises et douce journée Jeanne.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je me suis amusée à ce jeu il y a longtemps et je ne me souviens plus bien mais je crois me rappeler que toute une liste d'expressions et bouts de phrase étaient à utiliser en les reliant par des mots de liaison. Cette possibilité est toujours en ligne je crois
      bises et belle journée

      Supprimer
  4. Prévert sera mis à l'honneur cette année pour le Printemps des Poètes, tu devances l'appel !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. une juste mise à l'honneur qui d'ailleurs n'est pas tellement mise en avant sur le site du Printemps des Poètes à moins que je ne saches pas bien y naviguer

      Supprimer
  5. avec les "scènes" on est pas toujours dans son assiette lors des repas de famille !
    j'aime les poèmes court de Prévert...ça me permet de les connaitre par coeur comme : la pipe au papa du pape Pie pue...

    RépondreSupprimer
  6. Je ne connaissais pas cette Cène de Prévert. Merci Jeanne pour cette découverte !
    Bises et bon jeudi

    RépondreSupprimer
  7. bravo pour ton texte, et celui de Prévert est un bout d eparadis à lui seul, comme d'autres de lui^^

    RépondreSupprimer
  8. Super ton texte, cela me donne envie de reprendre mes ateliers d'écriture. J'avais arrêté un peu trop vite lorsque ma vie est devenue chaotique, mais je compte bien m'y remettre, cela m'avait appris beaucoup de choses.
    Bisous.
    Domi.

    RépondreSupprimer