Chaque jour je n'oublie pas Anne-Sophie et ses compagnes d'infortune

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015

(clic sur le lien pour comprendre ... un peu)

mercredi 25 janvier 2017

Arthémise du Cambrésis

Dans notre tournée des provinces françaises, Arthémise rimant avec bêtise, il est tentant d'aller vers Cambrai dans le Nord.

Arthémise qu'on se le dise
n'aime pas qu'on dise Arthémise
mais Arthémy comme Arletty
à dire avec un accent ch'ti.
Arthémise c'est sa hantise
lui rappelle les bêtises
les bonnes bêtises de Cambrai
sa chère ville où elle est née
qui rendent sages les enfants
en gâtant le caractère et les dents
mais aussi celles de l'école
qu'elle faisait pour avoir des colles
et pour rester le soir à l'étude
dans l'unique but de faire des études.
Il faut dire que dans son milieu
de la banlieue au chef-lieu
il n'était pas dans les habitudes
de faire de longues études.
Alors pensez donc
avec un daron mineur de fond
et une maman à confitures
qui faisait de la couture
à façon à la maison
pour les gens de la haute condition
elle ne resterait pas sur le carreau
si elle ne descendait pas à la mine.
Elle irait bientôt à l'usine
ouvrière à la filature
elle qui rêvait d'architecture.
Sans négliger la terre des hommes
elle serait aussi agronome
sociologue, anthropologue,
et surtout pas idéologue.
Elle échafaudait des projets urbains
associant l'art contemporain
à une vraie douceur de vivre
qui ferait la part belle aux livres
car chez eux il n'y avait pas
même un almanach. Alors du Zola !
N'y pensez même pas.



  


Bêtise de Cambrai
Cambrai
Cambrésis
histoire du Nord Pas de Calais et de la Belgique
Flandre ; Hainaut ; Artois
Costumes traditionnels du Nord et du Pas-de-Calais ou chti clic --->

bonus proposé par Marie-Louve Le pastouriau par les quatre barbus

La liste des prénoms chez Jill Bill (Jill Bill nous a déjà concocté une liste de prénoms pour la reprise de septembre) et Les liens du rassemblement
Avec un salut amical spécial à  Bigornette , 
Présidente d'honneur de La cour de récré de JB

31 commentaires:

  1. Bonsoir Jeanne,
    Voici une Arthémise (oops, pardon, Arthémy !!!) qui ne souhaite surtout pas suivre le chemin qu'on lui a tracé d'avance. Déterminée, elle sait ce qu'elle veut et ce qu'elle ne veut pas. Et en attendant son arrivée à la cour, tu nous fais visiter, avec elle, Cambrai et sa région. Figure-toi que je n'ai jamais mangé de bêtises de ma vie... Par contre, je ne peux pas dire que je ne fais jamais de...bêtises !!! grrrr (mais chut !!)
    Très bon mercredi à toi. Bises.
    FP

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour élève Jeanne, ah moi qui vit à la frontière de votre Nord, ai même l'accent, je suis heureuse de souhaiter la bienvenue à la cour de récré à ton Arthémise, eh oui il fut un temps ou ça filait fin à l'usine de filature, sans grandes études... MERCI à toi, bises de m'dame JB

    RépondreSupprimer
  3. J'ai bien aimé c'est sucré et un peu piquant comme les bêtises mon bonbon préféré qui me rapoelle tant mon enfance avec ma grand mère où je faisais aussi des rêves inaccessibles.

    RépondreSupprimer
  4. se faire coller pour rester en compagnie des livres...elle a de belles idées cette Arthémise de Cambrai

    RépondreSupprimer
  5. Une magnifique description de ton Arthémise qui souhaite faire des étude. Sans oublier ses origines, elle a raison de vouloir se cultiver ! Deux vidéos bien sympas Jeanne. Merci.
    Bises et bon mercredi

    RépondreSupprimer
  6. Super !
    Je me suis régalé avec le patois, moi qui ai habité dans le nord pendant plusieurs année j'comprends biau de quoi y cause !!!

    RépondreSupprimer
  7. J'adore !!!
    Décidément, nous n'allons pas nous ennuyer à la Cour de récré.
    Bisous et douce journée.

    RépondreSupprimer
  8. Merci chère Jeanne de mettre le Cambrésis à l'honneur. C'est tout près de chez moi.
    La semaine passée j'y suis allée à la rencontre du musée Matisse qui est originaire de là.
    Merci aussi pour le rappel des corons et du labeur des mineurs.
    Bises et bonne journée.
    Francine
    (j'ai un nouveau blog pour tout rassembler) ; c'est le lien sur mon nom.

    RépondreSupprimer
  9. Tu n'as pas raconté de bêtise dans ce billet bien documenté et fort plaisant, bravo Jeanne.

    RépondreSupprimer
  10. Superbe participation, Jeanne ! Une Arthémise qui a du cran et qui ira loin dans la vie tout en demeurant ce qu'elle est vraiment ! Bravo et bonne poursuite de ce mercredi ! Bises♥

    RépondreSupprimer
  11. Jeanne, ton Athémise est quand même savante , quoique cela n'empêche nullement les bétises hi hi

    RépondreSupprimer
  12. Bravo, Jeanne, je lui souhaite de réussir sa vie, à ton Arthémy, qui déjà entre dans la littérature grâce à toi :) ! Gros bisous.

    RépondreSupprimer
  13. Je viens répondre à ton commentaire que tu as laissé chez moi
    je ne comprends absolument rien à ce que tu dis , et ne comprends pas que tu écrives cela sans savoir , nous ne sommes pas des gens stupides , JE FAIS DE LA PHOTO PAR PLAISIR , et un point c'est tout, mon petit fils est un sportif et ma photo a été repérée et il a gagné cette paire de chaussures de sport, il n'y a pas de quoi en faire un fromage , je pense que tout en chacun a le droit de se chausser comme il l'entend
    Je suis étonnée de ton commentaire mais je respecte ta façon de penser qui n'est pas pour moi dans la bonne direction
    Bonne soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je vois bien que "tu" n'as pas compris. En revanche, je pourrais me montrer froissée d'être accusée de "méchanceté gratuite", ce qui n'était pas le cas et qu'il aurait été plus honnête alors d'écrire ici. Je trouve que les marques (dont celle bien visible sur les objets présentés) se servent à bon compte en se faisant de la pub sur le bénévolat. Et je redis ici qu'une casquette et une paire de chaussures, cela ne coûte pratiquement rien à cette marque (retenir le prix de revient et pas le prix où vous les auriez payé) à côté des sommes qu'elle aurait dû payer à des annonceurs professionnels. Ma remarque n'avait rien de méchant à votre égard. Le fait que l'on fait de la photo pour son plaisir (j'en fais aussi) n'empêche pas que cette marque va profiter de celle ou celles qu'elle a repéré sans que vous en profitiez.
      A moins que le sport amateur n'ait plus d'amateur que le nom, mais cela j'ai la naïveté de ne pas le croire et d'apprécier ces jeunes qui font du sport pour le sport. C'est quand même un comble que ce soient les exploités (même consentants et heureux)qui se sentent coupables quand ils reçoivent c'est le moins, un modeste cadeau !

      Supprimer
    2. Je n'ai que trop bien compris et d'ailleurs tous les mails que j'ai reçus suite à ton commentaire pensent tous à une virgule près ce que j'ai compris
      Et pour parler d'une marque il faudrait déjà que tu parles de la bonne
      Et je te rassure , pas la peine d'insister car je suis assez grande pour rédiger mes billets et ne suis pas du tout dupe et surtout pas payé par qui que ce soit
      Mais cela dit, ta façon de penser est absolument négative dans ce cas présent et parler d'exploitation je pense que là tu déraisonnes complètement et ça frise le parfait ridicule
      Mais je te remercie pour le soucis que tu te fais pour moi , je suis touchée , si j'ai besoin d'une aide je te fais signe :)
      Donc CQFD tu ne portes jamais de marques, tu refuses tout à l'avenant de peur de te faire exploiter , trop drôle tu serais l'exception, et bien tu vois je mange français et régional ,je suis locavore je m'habille régional et je porte des marques lorsqu'elles me sont offertes où est le problème ?????
      Bise et bonne soirée
      Je ne suis pas fâchée moi du tout

      Supprimer
    3. Publié pour respecter le droit de réponse. Même si le commentaire initial ne peut pas être consulté et remettrait les idées à leur juste place. il commençait par "Sourires, nous voulons tous le beurre et l'argent du beurre et pourquoi pas le sourire de la crémière". Il est évident que je m'inclus dans ce nous Quant à penser à ma place non merci.

      Supprimer
  14. Si c'est pas du joli ici avec ton Arthémise qui a su réveiller en moi un souvenir d'enfance quand j'allais à la petite école. On m'a appris cette chanson que je trouvais étrange pour sa sonorité : https://www.youtube.com/watch?v=sChdIOufJH4 . " Quand j'étais chez mon père ... troupiau, troupiau..." Merci pour ce texte bien rendu. Marie Louve

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci Marie-Louve, je suis allée entre les quatre barbus et du coup j'ai rajouté le lien. Je ne sais pas si je l'aurais trouvé étrange, on parlait encore beaucoup ainsi dans ma campagne d'enfance
      bises

      Supprimer
  15. Coucou Jeanne
    J'aime l'originalité de ton texte...bravo !
    bonn soirée
    bisous Fécapucine

    RépondreSupprimer
  16. Super! J'espère que la petite Arthémise pourra réaliser son rêve et devenir "quelqu'un(e)" .Elle me fait penser à ma mère qui voulait être enseignante et qui a fini couturière car les filles ne faisaient pas de longues études dans son milieu (agricole) .
    Une jolie danse en sabots .
    Bonne soirée.Bises
    Merci pour le lien sur le célibat des prêtres.je savais cela .Oui,il serait temps qu'on leur redonne le droit de se marier

    RépondreSupprimer
  17. J'aime les bêtises... de Cambrai. Ah le problème des classes sociales, un problème pas complètement résolu de nos jours.

    RépondreSupprimer
  18. Une Athémise qui sait ce qu'elle veut , faire des études pour ne pas etre obligée de suivre la voie toute tracée , elle a bien raison seule l'éducation peut donner une réalité aux rêves .
    Je ne connais pas trop le Cambrésis merci de l'avoir mis à l'honneur
    Bon jeudi Jeanne
    Bisous

    RépondreSupprimer
  19. Bonsoir Jeanne
    Je découvre Arthémy et ses us et coutumes
    Bisous et Douce soirée
    Frieda

    RépondreSupprimer
  20. ah je n'avais pas deviné cette semaine .. Arthémise et les bêtises.
    très bien vu !
    bravo Jeanne !
    bises

    RépondreSupprimer
  21. ah ah, le Cambresis berceau (apparemment, au moins depuis le 15° s....)de ma branche maternelle..mais ensuite çà a "émigré" vers Reims, histoire des filatures,puis Paris, mes grands parents maternels avaient surtout l'accent parigot du 20°....Cette petiote, elle vivra sa vie au mieux, je le lui souhaite, mais qu'elle ne perde pas ses racines pour autant!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je connais assez peu cette région. J'y ai vu les corons (nom qui a déserté ma mémoire au moment d'écrire ce texte (bouh) car j'aurais bien voulu l'utiliser. Mais je me souviens que j'aimais bien les bêtises de Cambrai. Maintenant je mange très rarement des bonbons.

      Supprimer
  22. Les bêtises de Cambrai ont une bonne réputation

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. en tous cas je me souviens que j'aime bien leur goût même si je ne mange plus guère de bonbons.

      Supprimer
  23. Très bonen participation Jeanne Amitiés

    RépondreSupprimer
  24. Combien d'enfants ont vu leur avenir condamné à cause de la pauvre condition de leurs parents.
    Ma mère en a été la victime, elle qui voulait devenir infirmière dans les missions, a dû se contenter d'un métier de couturière. Elle nous raconte souvent sa jeunesse où lorsqu'elle lisait en gardant les oies, son père lui arrachait son livre et le jetait dans le fumier tout en l'obligeant à effectuer de lourdes tâches. Après de nombreuses années comme vendeuse dans les grands magasins, elle a profité d'une convention qui lui permettait d'arrêter à 52 ans tout en étant payée à 75´% et exempte d'impôts jusqu'à sa retraite. C'est ainsi qu'à 52 ans elle a repris des études pour devenir professeur de Yoga. 7 années comme pour la médecine. La voilà à 82 ans , professeur, formatrice et directrice d'une école de yoga à Bruxelles. Je suis très fière de son parcours. Elle prouve que lorsqu'on a envie d'apprendre c'est toujours possible.
    Bonne soirée Jeanne.
    Bisous.
    Domi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est un bien émouvant témoignage que tu nous livre là domi et tu as bien raison d'être fière du parcours de ta maman. Un bel exemple de ténacité qui peut donner envie de se retrousser les manches (enfin c'est une image)
      bises et belle fin de semaine

      Supprimer