Chaque jour je n'oublie pas Anne-Sophie et ses compagnes d'infortune

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015

(clic sur le lien pour comprendre ... un peu)

mardi 3 mai 2016

Tombes

Pour l'herbier de poésie chez Adamante


"l’œil était dans la tombe"
et la tombe est la mer
la mère ogresse
qui se nourrit insatiable
des désespoirs errants.
"l’œil [sera] dans la tombe"
et la tombe sera livre
à l'aune de l'Histoire
plus sévère sans doute
envers ceux qui passifs
auront détourné le regard
figé les mains tendues
l'Histoire qui taira
car l'Histoire est oublieuse
les basses collusions
des intérêts supérieurs
et des mafias.
"L’œil [est là] dans la tombe"
la tombe est ascenseur
la blanche neige a eu raison
du petit prince surdoué
qui est trahi encore
dans sa mort
en célébrant de lui
son avatar d'opérette
icône désincarnée
bien malgré lui
taisant les cinq cents autres
et la peine de ceux
pour qui ils étaient chers
et leur chair
et leur âme.
Jeanne Fadosi,  22 avril 2016*
pour l'herbier de poésie 42
à voir chez Adamante


* réaction aux informations du 20 avril (naufrage et mort de 500 migrants) et du 21 avril (mort du chanteur et musicien Prince). La première n'a fait l'objet que de quelques rares brèves dans les bulletins d'information. La deuxième a été relayée dans les infos comme dans les autres émissions en multiples propos catastrophés et élogieux qui auraient gêné l'intéressé lui-même. Je ne conteste pas le très grand talent de Prince. Mais j'ai très vite ressenti la vacuité du très grand déséquilibre de cette balance.

7 commentaires:

  1. Réponses
    1. Bonjour Jeanne, l'oeil est dans la tombe, j'ai commencé ainsi et puis... côté naufragés de la vie c'est la réflexion que nous faisons avec mon époux, dans le quart ou tiers monde on s'en fout, mais dès que meurt une "vedette"... même pas clean...

      Supprimer
  2. oui un grand bravo ! tout à fait d'accord avec toi ! et tu écris si bien !
    Merci pour ce partage émouvant et juste et bcp de bisous

    RépondreSupprimer
  3. Rien de plus à ajouter à ton post scriptum...
    La Fontaine le disait aussi... "selon que vous serez puissant ou misérable"...
    La puissance est aujourd'hui dans l'occupation des médias.

    J'aime beaucoup ta déclinaison sur l'image D'Adamante.

    RépondreSupprimer
  4. Magnifique!
    Très sensible à ton message Jeanne
    Bises

    RépondreSupprimer
  5. une poésie qui traverse le temps comme la flèche des médias qui chaque jour traverse notre esprit, l’œil l'oreille doivent se concentrer pour aider le cœur à faire le tri.
    c'est beau Jeanne.

    RépondreSupprimer
  6. Tu as écris un beau poeme qui nous parle de ceux que la vie n'a pas épargné ni les hommes, rien ne change... Merci Jeanne
    Bises

    http://emprises-de-brises.over-blog.com/#fromadmin

    RépondreSupprimer