Chaque jour je n'oublie pas Anne-Sophie et ses compagnes d'infortune

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015, 123 en 2016, combien en 2017 ?

(clic sur le lien pour comprendre ... un peu)

jeudi 5 mai 2016

Au poète qui voulait rester anonyme

Capitaine Durgalola (oh là moussaillons, moi qui suis sujette au mal de mer), je prends la mer pour la première fois et souhaite vous mener sur des eaux calmes pour le défi n°165 des CROQUEURS DE MOTS.
Pour le deuxième jeudi poésie le 5 mai :
un poème dans lequel on trouve le nom d’un poète dans le texte ou en acrostiche.

J'ai l'habitude de partager le jeudi des poèmes choisis. J'en ai rencontré qui sont dédicacés, mais des poètes cités dans le texte lui-même, ma mémoire se dérobe et je ne sais pas quelle requête formuler sur les moteurs de recherche.
Renvoyée vers un poème partagé ici en avril 2015, mon premier élan a été de le rééditer. C'est finalement l'idée de lui dédier un poème avant de vous renvoyer au sien qui a prévalu et m'a fait retroussé les manches et tremper ma plume au bout des doigts et du clavier :

Au poète qui voulait rester anonyme*

Ton poème
volontairement sans ton nom
respire
chevillé au corps
une énergie à vivre
vorace
dans l'infini indéfini
du réel indicible
déliant les contraires
d'un jardin-monde
fécondé du non-dit
pour enfanter
tant de possibles
magiques
et inquiétants
Es-tu encore vivant ?
toi, poète singulier
de l'universel
frère de tous les humains
dénué comme tu le disais
         de tout sentiment
de propriété 
et de possession
offrant tes textes
à un usage libre.
Jeanne Fadosi, mercredi 27 avril 2016

* en écho à Chamane, de "Un vivant déjà mort de l'indifférence des autres"


Bonus, grâce au commentaire de Josette et en écho à celui de Jill
Miklos Ligeti, Anonymus, 1903parc du château de Vajdahunyad, Budapest, Hongrie

16 commentaires:

  1. Sans nom que tout à chacun peut s'approprier, c'est plutôt rare, merci Jeanne... et généreux ! Bon jeudi, bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je me demande si c'est aussi rare que ça. Ce qui reste rare, c'est le talent du poète (pas cet hommage mais ce qu'il écrit, lui) bises et belle fin de semaine Jill

      Supprimer
  2. Bel hommage à ce poète anonyme. Merci c'est beau

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'ai mêlé mes notes à ses mots mais rien ne vaut l'original auquel je rends hommage

      Supprimer
  3. Jolie participation Jeanne.
    Je prends mon W-E, mais les articles seront programmés.
    Bises et bon jeudi - ZAZA.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est le seul pont de l'année et je comprends qu'on en profite d'autant qu'il fait beau ! J'ai vu en com sur le blog des croqueurs que lilou prenait la barre du prochain défi lundi. A bientôt

      Supprimer
  4. Joliment anonyme, se prêtant sans signature mais non sans talent !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui j'avais trouvé et pas seulement ce poème mais d'autres aussi qu'il a offert sur son site

      Supprimer
  5. le poète anonyme a sa statue à Budapest...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. honte à moi, j'ai effacé de ma mémoire cette magnifique statue que j'avais remarqué à Budapest dan le parc du château, sous les arbres.
      Je me demande si le sculpteur pensait au premier de poètes hongrois, celui de la geste, ou plus généralement à tous les poètes anonymes

      Supprimer
  6. Bonjour Jeanne. Un superbe écho au poème de Chamane sans nom, il est des non-dits qui se laisse entrevoir, ou entr'entendre dans la poésie, c'est le cas chez toi et l'absence de possession ou de sentiments est très proche de l'amour universel, quand on se sait faire partie d'un grand tou. Merci beaucoup, bisous.

    RépondreSupprimer
  7. Oui, il y a des gens comme cela, et plus nombreux que l'on pense, qui sont là, uniquement quand nous avons besoin d'eux ... mais l'inverse, hein, c'est autre chose ... hélas ! Bel hommage en son honneur, Jeanne ! Bonne et belle poursuite de ce jeudi ! Bise♥

    RépondreSupprimer
  8. Merci pour cette belle découverte Jeanne, tu lui offres un bel hommage
    Belle journée

    http://emprises-de-brises.over-blog.com/#fromadmin

    RépondreSupprimer
  9. Un bel hommage.
    La poésie n'est pas réservée à ceux qui ont su trouver la célébrité.
    Passe une douce journée Jeanne.

    RépondreSupprimer
  10. Finalement Jeanne tu as fait là un bel écrit adressé à tous les poètes: hommes-ombre qui traversent leur siècle, leur monde, l'univers, à la puissance et à la vitesse de leur libre lumière

    RépondreSupprimer
  11. c'est un poème original et la poésie est donnée à ceux qui veulent la recevoir. Bises et merci pour ta participation ; cela m'a fait très plaisir.

    RépondreSupprimer