Chaque jour je n'oublie pas Anne-Sophie et ses compagnes d'infortune

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015

(clic sur le lien pour comprendre ... un peu)

dimanche 29 mai 2016

A toutes les mères du monde

2e réédition pour la fête des mères, de mon billet de 2014 (1ère réédition 31/05/2015)
parce que je n'ai pas le courage d'en faire un nouveau

les mères sont fêtées partout dans le monde, le dernier dimanche du mois de mai en France et dans plusieurs autres pays, le deuxième dimanche de mai dans beaucoup d'autres pays, ailleurs encore d'autres dates sont retenues, en mars,  en mai, en juin  ...

Elle me séduit bien cette idée de la Mongolie :
célébrer la fête des mères le même jour que celui de la Fête des enfants.

Affiche de Félix Régamey, 19061


Bâtiment de la Société des crèches municipales du XIVe arrondissement de Paris, 1898

Une pensée particulière aux mères qui sont séparées de leur(s) enfant(s) par la violence de la vie ou des hommes.
Une pensée spéciale cette année encore pour les mères des deux cent vingt trois lycéennes nigérianes retenues captives par la secte Boko Haram et pour les mères des enfants perdus ayant suivi l'appel des sirènes trompeuses des sectes ou de ceux disparus quelque part sur les routes de l'exil, dans les sables du désert, dans les eaux meurtrières de la mer ou dans les geôles à ciel ouvert des trafiquants d'humains.

Je me souviens (27/05/2013)

et aussi Pourquoi je ne fête pas la fête des grand-mères aujourd'hui(03/03/2013) parce que je les fête comme depuis ma plus tendre enfance, le jour de la fête des mères

 Fête des mères - wikipedia

et un détour aussi par Quichottine  qui met d'autres mots avec délicatesse

1. L'affiche montre que nous sommes en 1906. Il faut resituer l'intitulé dans cette époque et non dans le contexte actuel aux messages tristement xénophobes de certains. Au tout début du XXe siècle, la France n'est pas encore un pays d'immigration. C'est plutôt la migration intérieure des campagnes pauvres vers les villes qui est massive, aidée par le chemin de fer. J'aurais tendance à lire ce "à toutes les mères françaises" comme une volonté de ne pas exclure ... (les bretonnes, les auvergnates, les berrichonnes ...). Car bien souvent pour accéder à une aide locale, il fallait être de cette localité.
Mais il est vrai que cette formulation me chiffonne, d'autant qu'à cette époque, on peut y voir aussi l'esprit revanchard qui prend de l'ampleur depuis la défaite de 1870. Prendre soin des mères et des enfants, c'est clairement lutter contre le déclin démographique (je me suis documentée sur cette association depuis la mise en ligne de dimanche matin, à la va vite) et, dans une relecture à posteriori de l'Histoire, fabriquer de la chair à canon. (Evidemment ça ce n'est pas clamé)

8 commentaires:

  1. Bonjour Jeanne... Celle qui sont séparées de leur enfants pour X raison est un triste dimanche... en effet, je te souhaite une agréable journée, bises de jill qui a fêté le 10 mai... ,-)

    RépondreSupprimer
  2. Merci Jeanne pour ce joli billet qui fait réfléchir.
    Belle journée et bon dimanche à toi,
    eMmA

    RépondreSupprimer
  3. Que cette journée soit douce au cœur des mamans, où qu'elles soient !

    RépondreSupprimer
  4. Pensées émues pour toi, Jeanne, et pour toutes celles dont tu te souviens et qui méritent qu'on ne les oublie pas.

    Merci, Jeanne.
    Je te souhaite malgré tout une belle journée... Notre ciel est bien gris, mais j'espère qu'il reste un peu de bleu.

    Je t'embrasse fort.

    RépondreSupprimer
  5. Comme toi je n'y vois qu'un appel aux mères quelles qu'elles soient et c'est tant mieux!

    RépondreSupprimer
  6. un article touchant et aussi bien documenté, merci, Jeanne
    Emma

    RépondreSupprimer
  7. Pas de mamans sans enfants donc l'idée de fêter les deux en même temps est excellente, avec une pensée particulière pour toutes les mamans qui en ce jour sont loin de leurs enfants quelqu'en soit la raison....

    RépondreSupprimer
  8. Rien ne change je crois... mais si cette journée pouvait malgré tout apporter un peu de joie, que ce soit pour tous et toutes.

    Merci pour ce lien, Jeanne.
    Je t'embrasse fort. Passe une douce journée.

    RépondreSupprimer