Chaque jour je n'oublie pas Anne-Sophie et ses compagnes d'infortune

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015, 123 en 2016, combien en 2017 ?

(clic sur le lien pour comprendre ... un peu)

lundi 16 mai 2016

Défi n°166 : un logo rallye d'enfer !

Avec Lilousoleil capitaine de quinzaine  des CROQUEURS DE MOTS la feuille de route du défi n° 166 nous emmène en Logo rallye avec les mots suivants :
carabin – carabine ; capucin – capucine ; pèlerin – pèlerine ;
chevalier – chevalière ; lézard- lézarde ;  passereau – passerelle ; 
brochet – brochette ; loup- loupe ;canin – canine



Il s'est enroulé dans sa lourde pélerine de bure, a pris son bâton de pélerin. L'habit fait le moine et dès le premier jour on le prend pour un capucin. Il a longtemps longé la corniche sur les traces du chevalier errant. Au début, les capucines se lançaient à l'assaut de la falaise, abritant du vent quelques lézards. Les éboulis leur offraient des lézardes et il se demanda un instant lequel de ces deux noms avait enfanté l'autre. La première journée lui semble une éternité. Dans leur salle de garde de carabins, il avait crâné : il passait tant de temps à marcher d'un lit à l'autre, d'un étage à l'autre, d'un bâtiment à l'autre ! Ce n'était pas un entraînement suffisant. Tant pis pour la brochette d'ampoules qu'il découvrirait à l'étape en enlevant ses chaussettes. A l'heure du loup, il n'a pas encore atteint le col. De l'autre côté l'attend une bonne matelote et une chambre confortable à l'Hôtel de Brochet. Il n'a pas pris sa carabine, trop voyante, mais sa chevalière cache quelques objets de haute technologie, le high-tech de la miniature. Plus besoin de loupe avec le zoom de la caméra. il aurait aimé filmer le passereau qui est venu le saluer. Ne pas se laisser distraire, lui a-t-on recommandé ! N'empêche, le micro dans sa canine lui fait une drôle d'impression. Soudain, un cerbère lui barre l'entrée de la passerelle. Son œil canin ne présage rien de bon et sa peur viscérale remonte d'un coup. Ce n'est pas le moment de flancher ! Il se ressaisit, requiert "énigme du sphinx". Allez Matelot ! La première descente du logo-rallye aux enfers peut enfin commencer !
Gustave Doré, première nuit de Dante et Virgile, 1868

Dernière minute : 10 km connectés et solidaires avec Médecins du Monde
(mise à jour à l'ouverture de ma boite courriel mardi matin : eh oui il m'arrive de débrancher toute une journée et vous savez quoi ? ça fait du bien !)

32 commentaires:

  1. Génial ! J'aime beaucoup ce voyage en "Logoralie" Fabienne !!! Un vaste Territoire à conquérir ........

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je suis partie à l'aventure sans savoir où mon crayon me mènerait. Maintenant je ne sais si je vais en revenir ....

      Supprimer
  2. Bravo Jeanne pour ton texte. Le chemin de Compostelle l'enfer pour gagner le paradis. J'aime bien ton texte. J'aime beaucoup marcher, j'aimerais au moins faire quelques parties de ce chemin juste pour marcher dans de beaux endroits. Un petit coucou matinal pour te donner de mes nouvelles. Très prise par les examens divers à l’hôpital qui me prennent beaucoup de temps. Je garde le moral. Je jardine. J’écris. Je marche. J’ai mes petites filles jusqu’à ce soir. Je serais fixée sur mon traitement début juin qui pourra commencer. Belle semaine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'aime bien marcher mais depuis 2011 je m’essouffle au bout de 3 ou 4 kilomètres avec la meilleure volonté du monde. Les chemins de Compostelle sont de beaux GR et il y a beaucoup d'autres chemins pour découvrir les paysages. Maintenant, tu as une autre montagne à grimper mais je suis sûre que tu le feras avec vaillance et constance bises et belle semaine

      Supprimer
    2. j'aime bien marcher mais depuis 2011 je m’essouffle au bout de 3 ou 4 kilomètres avec la meilleure volonté du monde. Les chemins de Compostelle sont de beaux GR et il y a beaucoup d'autres chemins pour découvrir les paysages. Maintenant, tu as une autre montagne à grimper mais je suis sûre que tu le feras avec vaillance et constance bises et belle semaine

      Supprimer
  3. Je n'aurais pas aimé être à sa place, on frissonne pour lui ! Bon lundi Croqueurs Jeanne, bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi si ! les cerbères me mangent dans la main ... et j'aime beaucoup les chemins côtiers que je préfère appeler des douaniers que des contrebandiers. Bises

      Supprimer
    2. Moi si ! les cerbères me mangent dans la main ... et j'aime beaucoup les chemins côtiers que je préfère appeler des douaniers que des contrebandiers. Bises

      Supprimer
  4. Bravo Jeanne, belle utilisation des mots imposés par Lilou !
    Bises et bon lundi de Pentecôte. ZAZA

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En même temps dans leur utilisation je suis restée clasique mais mon crayon a très vite pris son indépendance pour ce texte. bises et belle fin de journée

      Supprimer
    2. En même temps dans leur utilisation je suis restée clasique mais mon crayon a très vite pris son indépendance pour ce texte. bises et belle fin de journée

      Supprimer
  5. Bravo Jeanne, belle utilisation des mots imposés par Lilou !
    Bises et bon lundi de Pentecôte. ZAZA

    RépondreSupprimer
  6. Martine du Jdv16 mai 2016 à 11:41

    ah ça pour bien marcher, il faut être bien chaussé !
    une deux une deux , on augmente le train ! ça traîne !! ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. être bien chaussé ne suffit pas. Il faut de l'entrainement et des chaussures qui ont été "faites". Le meilleur soulier neuf ne remplacera pas un bon godillot bien fait à son pied. Et puis qui va piano va sano et longtemps. sourires merci de ton passage. à bientôt.

      Supprimer
    2. être bien chaussé ne suffit pas. Il faut de l'entrainement et des chaussures qui ont été "faites". Le meilleur soulier neuf ne remplacera pas un bon godillot bien fait à son pied. Et puis qui va piano va sano et longtemps. sourires merci de ton passage. à bientôt.

      Supprimer
  7. Si aux enfers aussi il y a des rallyes, la descente doit-être vertigineuse !!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je ne sais pas, il y a des haltes aussi et des énigmes ... évidemment

      Supprimer
    2. je ne sais pas, il y a des haltes aussi et des énigmes ... évidemment

      Supprimer
  8. je suis épatée par ton texte ; pour moi ce fut un peu plus galère et j'ai fait hors sujet ... et oui ! bises

    RépondreSupprimer
  9. Un exercice de style bien réussi. Bravo!

    RépondreSupprimer
  10. J'adore !
    J'étais sûre que tu aurais une page très originale pour ce défi.
    Un étonnant rallye. :)
    Passe une douce soirée Jeanne. Amitiés.

    RépondreSupprimer
  11. Magnifique participation Jeanne ! J'♥ beaucoup ton texte. Bravo et bon mardi tout entier ! Bises♥

    RépondreSupprimer
  12. Souhaitons -lui bonne chance,il en aura besoin ! Bravo pour ce défi bien relevé ! Bonne journée

    RépondreSupprimer
  13. j'aime bien le pèlerin à la pèlerine déguisé en capucin sur le chemin des capucines...
    merci de ta participation
    avec le sourire

    RépondreSupprimer
  14. très chouette texte bien dans le défi bravo et bonne journée

    RépondreSupprimer
  15. C'est superbe, Fadosi ! j'aime beaucoup !
    Mince, le cerbère aux portes des enfers.... peur viscérale aussi !
    Bcp de bisous et merci

    RépondreSupprimer
  16. Le chemin de Compostelle n'est plus ce qu'il était, aujourd'hui le Pèlerin a perdu de son charisme, il se dirige au gps, partage son parcours sur FB et fait l'éloge de la gastronomie et du bon vin ;) Mais ça a son charme, je pense qu'il faut vivre avec le progrès.
    Personnellement je me suis inscrite à un groupe sur FB dont les pèlerins partagent leur expérience et pour moi qui ai l'intention de me lancer un jour, je trouve ça très enrichissant.
    Bravo pour ta participation.
    Bisous.
    Domi qui se déconnecte de plus en plus souvent et comme tu dis, ça fait du bien!!!

    RépondreSupprimer
  17. Le cerbère barre la route chez toi, chez moi ce sont les passereaux qui bouchent la passerelle !
    J'aime bien ton texte Jeanne !
    C'est fou ce que chacun écrit selon les mots !
    J'aime voir ce ressenti des mots !

    RépondreSupprimer
  18. belle prouesse, et superbe inspiration, bravo !

    RépondreSupprimer
  19. Les logo-rallyes, une descente aux enfers ? En tout cas, tu as mis le feu ...! Belle escapade, bises Jeanne : ))

    RépondreSupprimer