Chaque jour je n'oublie pas Anne-Sophie et ses compagnes d'infortune

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015

(clic sur le lien pour comprendre ... un peu)

jeudi 14 janvier 2016

The man who sold the world, de David Bowie

Défi 157 des croqueurs de mots : LE RIRE sous la houlette de martine85 depuis son Quai des rimes et pour jeudi 14 janvier 2016 : Poème au thème libre en essayant si possible de nous faire rire
Cette chanson de David Bowie est sortie en 1970



The Man Who Sold The World

We passed upon the stair
We spoke of was and when
Although I wasn't there
He said I was his friend
Which came as a surprise
I spoke into his eyes
I thought you died alone
A long long time ago

Oh no, not me
We never lost control
You're face to face
With The Man Who Sold The World
I laughed and shook his hand
And made my way back home
I searched for form and land
For years and years I roamed
I gazed a gazeless stare
At all the millions here
I must have died alone
A long, long time ago
Who knows ? Not me
I never lost control
You're face to face
With the Man who Sold the World
(x2)

Who knows ? Not me
We never lost control
You're face to face
With the Man who Sold the World
(x2)
(L'Homme Qui A Vendu Le Monde)

Nous passions sur les escaliers
Nous parlions de quand et d'où
Bien que je n'étais pas là-bas
Il disait que j'étais son ami
Ce qui vint comme une surprise
Je lui parlais droit dans les yeux
Je pensais que tu étais mort seul
Il y a très très longtemps

Oh non, pas moi
Nous n'avons jamais perdu le contrôle
Tu es face à face
Avec l'homme qui a vendu le monde

Je riais et serrais sa main,
Et reprenais le chemin de chez moi
Je cherchais au loin une forme et une terre,
Pendant des années et des années j'errais
Je contemplais d'un regard fixe
Tous les millions ici
J'ai dû mourir seul
Il y a très très longtemps

Qui sait ? Pas moi
Je n'ai jamais perdu le contrôle
Tu es face à face
Avec l'homme qui a vendu le monde
(x2)

Qui sait ? Pas moi
Nous n'avons jamais perdu le contrôle
Tu es face à face
Avec l'homme qui a vendu le monde
(x2)


Une musique et un texte dont se sont entichés deux générations de jeunes, la génération 70 et celle de 93 avec la reprise de Nirvana. Le succès de cette reprise est tel que "Bowie se souvient de concerts où « des gamins venaient me voir pour me dire que c'était cool que je reprenne une chanson de Nirvana8 »

pour en savoir plus notice de wikipedia
traduction trouvée ici Clic (vérifiée superficiellement) où l'on trouve l'interprétation de Nirvana.
Version originale de David Bowie

photo du Net

A lire aussi mon poème pour miletune N'oubliez pas les paroles

6 commentaires:

  1. Merci Jeanne, car moi et l'anglais c'est deux... sacrée chanson ! Bon jeudi, bises de JB

    RépondreSupprimer
  2. Un hommage qui lui ressemble !

    RépondreSupprimer
  3. Un très beau pour un artiste incomparable et qui a su mettre son départ en scène avec classe!

    RépondreSupprimer
  4. Je me souviens de cette chanson de Bowie à l'époque. Merci pour cet hommage pour un artiste hors normes.

    RépondreSupprimer
  5. ... un très, très bel hommage, Jeanne ! Bonne fin de semaine ! Bisous♥

    RépondreSupprimer