Chaque jour je n'oublie pas Anne-Sophie et ses compagnes d'infortune

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015, 123 en 2016, combien en 2017 ?

(clic sur le lien pour comprendre ... un peu)

mardi 19 janvier 2016

Dans les jardins d'Amandine

Dans les jardins d'Amandine
Abel ne rodera plus
il est parti vers les étoiles
Sans attendre la pleine lune.
Dans les jardins d'Amandine
Ecoutez Michèle appeler
"Vendredi, ô mon vendredi,
Méfie-toi du père Lustucru
Plus encore que du Roi des Aulnes"
Jeanne Fadosi,mardi 19 janvier 2016,
pour l'herbier de poésie 30
à voir chez Adamante

et en hommage à Michel Tournier

Photo de ABC les floralies de Bourge 2013
Michel Tournier, 1924  - 18 janvier 2016 (info Le Monde), écrivain français, grand prix du roman de l'Académie française en 1967 pour Vendredi ou les limbes du Pacifique, prix Goncourt 1970 pour Le roi des Aulnes, membre de l'académie Goncourt en 1973, médaille Goethe en 1993

Amandine ou les deux jardins, conte, illustrations de Joëlle Boucher, édition brochée 1977, édition reliée 1983

Le Roi des aulnes, roman de 1970 dans lequel le personnage principal, tourmenté et complexe, est prénommé Abel
Le roman se termine par cette phrase :
« Quand il [Abel] leva pour la dernière fois la tête vers Ephraïm, il ne vit qu'une étoile d'or à six branches qui tournait lentement vers le ciel noir. »
Le titre est emprunté au poème de Goethe Le roi des aulnes, qui débute par ce vers  :
Qui chevauche si tard dans la nuit et le vent ?

5 commentaires:

  1. Bel hommage poétique à Michel TOURNIER tout participant à l'herbier de poésie d'Adamante.

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour ce beau rappel du Roi des aulnes !
    Bonne journée

    RépondreSupprimer
  3. C'est fou... la liste noire continue.
    Merci pour ce bel hommage à un auteur que j'aimais bien.

    RépondreSupprimer
  4. J'aimais beaucoup cet écrivain. Ton poème me plaît beaucoup.

    RépondreSupprimer