Chaque jour je n'oublie pas Anne-Sophie et ses compagnes d'infortune

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015

(clic sur le lien pour comprendre ... un peu)

mercredi 4 mars 2015

Flamine fulmine

Flamine fulmine

Elle est tombée dans la farine
et la voilà dans le pétrin
Quelle idée de lustrer le lutrin
pendant que dans la cuisine

la tarte de l'abbé Bourdalou
aux poires et amandes grillées
de dorée virait carbonisée
pendant qu'elle s'occupait du lou.

La voilà donc dans de beaux draps
la bonne à s'occuper de tout.
Ce dessert ne sera pas au goût

De l'abbé qu'il l'avait à la bonne.
Vite les pommes des sœurs Tatin
Flamine turbine ce matin
Jeanne Fadosi, mardi 3 mars 2015
pour le prénom du mercredi 4 mars
de La cour de récré de JB

une peinture de ma sœur Jacotte
Pour les participations des écolier (e) s: Rassemblement à la cour
Avec un salut amical spécial à
Bigornette , Présidente d'honneur de La cour de récré de JB

26 commentaires:

  1. Bonjour élève Jeanne... Ah j'ai trouvé Flamine dans la marge de droite, au mois de mars, c'est moins évident que d'entrée de blog, mais je m'habitue à présent, bref... je ne vais pas déranger Flamine qui turbine côté cuisine, ah la tarte Tatin, n'oublie pas d'en prendre pour la cour de récré hein, sois vite la bienvenue parmi nous. MERCI à toi, bises de m'dame JB

    RépondreSupprimer
  2. Voilà c'est sur la page d'accueil, j'étais passée trop tôt avant la news... ,-)

    RépondreSupprimer
  3. tu manies avec brio assonances et allitérations dans ce réjouissant petit poeme

    RépondreSupprimer
  4. Quelle maestria !
    Très plaisant, ton poème, Jeanne.

    RépondreSupprimer
  5. J'ai bien aimé. Belle journée Jeanne

    RépondreSupprimer
  6. C'est du gâteau pour le curé d'avoir une telle bonne !!!

    RépondreSupprimer
  7. Espérons que l'abbé saura apprécier le lutrin bien lustré ! Pour la tarte, il attendra la suivante, un peu de régime ne fera pas de mal, surtout qu'on est en période de carême ;))) ! Il ne devrait donc pas fulminer contre Flamine ! Merci pour cette vivante scène de presbytère, Jeanne, bises !

    RépondreSupprimer
  8. Voilà ce que c'est de vouloir faire plusieurs choses en même temps! Je fais aussi parfois cramer des plats car j'essaie aussi de faire plein de choses au même moment.

    RépondreSupprimer
  9. ah ça quand on est pas sérieuse !! ça calme la flamme !!! ;-)
    bises

    RépondreSupprimer
  10. Elle ne peut pas être au four et au moulin cette pauvre Flamine! L'abbé va lui pardonner en dégustant la tarte! Bises

    RépondreSupprimer
  11. Elle ne peut pas être au four et au moulin cette pauvre Flamine! Mais l'abbé va lui pardonner avec la tarte !

    RépondreSupprimer
  12. elle est bien bonne cette tarte Bourdaloue... je prend Flamine comme cuisinière point de meuble à cirer ici !

    RépondreSupprimer
  13. La tarte bourdalou une de mes tartes préférées , la dernière date de dimanche et j'ai pris soin de mettre le minuteur car j'étais aussi fort occupée , j'aurais pu la laisser bruler .
    Bravo pour le poème très bien ficelé
    Bonne soirée
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. pas de panique ! mes commentaires sont modérés. Ils peuvent n'apparaître que plusieurs heures plus tard car je ne suis pas toujours connectée. Il est vrai que le message de modération n'est pas très grand

      Supprimer
  14. Je recommence mon com n’apparaît pas , je disais donc que la tarte bourdalou était une de mes préférées et que je n'oublie pas de bien mettre le minuteur pour ne pas me laisser distraire par d'autres occupations , ménage ou ordinateur .
    bravo pour le poème .
    Bonne soirée
    Bises

    RépondreSupprimer
  15. J'essaye de mettre un com mais ça ne passe pas

    RépondreSupprimer
  16. une poésie qui turbine et qui fait sourire
    quant à la peinture de ta sœur Jacotte elle illustre à merveille ces jeux de rimes dans la farine!

    RépondreSupprimer
  17. Oh ! La ! La ! Oui, elle turbine pas mal, en effet la Flamine ! Bravo Jeanne ! Bonne soirée !

    RépondreSupprimer
  18. ... c'était moi, ci-haut Jeanne ... Colette ... je ne crois pas avoir signé mon prénom ...

    RépondreSupprimer
  19. ... c'était moi, ci haut Jeanne ... je crois ne pas avoir signé mon prénom ...

    RépondreSupprimer
  20. Bonjour Jeanne,
    Si l'abbé à sa bonne à la bonne,Flamine peut en attendre clémence.
    Belle journée
    Dominique

    RépondreSupprimer
  21. Sourire... mon mari apprécierait, il adore la tarte tatin.
    Euh... ne le prends pas mal, moi aussi. :)

    Bienvenue à Fulmine.

    RépondreSupprimer
  22. Bravo Flamine t'a inspirée de beaux vers qui sentent bon la tarte chaude!

    RépondreSupprimer
  23. merci pour ce partage, je ne connais pas la tarte en question.
    bises et bonne journée

    RépondreSupprimer