Chaque jour je n'oublie pas Anne-Sophie et ses compagnes d'infortune

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015, combien en 2016 ?

(clic sur le lien pour comprendre ... un peu)

lundi 9 mars 2015

Défi n°140 : "jeux défendus"

Pour ce défi n°140 des CROQUEURS DE MOTS, il me faudrait sans doute toute une histoire, mais voilà en raccourci, ce que l'image m'a soufflée.



Dis Grand-Père !
Où est Petit Pierre ?

Chez la voisine,
Coquine gamine !

Pierrot, il est où ?
Pardi, chez le loup !
Dans les bois
je crois
Viens ma Colombine !
Te faire câline !
Et m'aider à l'aise
A sucrer mes fraises ...

Comment oses-tu !
Grand-père sais-tu ?
Du petit chaperon
Je sais la leçon !
Si tu bouges,
Je vois rouge !
Et couvres-toi,
Tu vas prendre froid

Petite peste
immodeste
Tu veux la fessée
Petite effrontée !
Ne fais pas ta mijaurée
Tu seras récompensée !

Ne m'approches pas
Ne me touches pas
Là là là là !
Connais-tu la fée Lilas ?
Alice est sortie du miroir
et n'a plus peur du noir.

Toutes deux dans le maquis
Elle m'a fait lire du marquis
les malheurs de frangines
L'une Juliette, l'autre Justine :
Lectures épouvantées
jusqu'à la nausée !
Un lapin nous protégeant
En courant après le temps.

Pépé, tu vas les écouter :
Tout ne peut pas s'acheter
Pépé c'est fini
T'as compris ?
Jeanne Fadosi, vendredi 6 mars 2015,
pour les CROQUEURS DE MOTS

Clins d’œil à (dans l'ordre) :
Jeux interdits, film de Réné clément, 1952, pour le titre (mais ce n'est pas le sujet encore que …)
Pierre et le loup, conte musical de Prokofiev, 1936
Pierrot et Colombine, personnages célèbres de la Comedia dell'arte, XVIe siècle
Au clair de la lune, chanson populaire sur Pierrot, origine XVIe siècle
Le petit chaperon rouge, conte de la tradition populaire orale, connu dans les transcriptions de Charles Perrault et des frères Grimm
Peaud'âne, conte populaire transcrit par Perrault et sa marraine la fée Lilas
Alice au pays des Merveilles, 1865 (et son célèbre lapin) et De l'autre côté du miroir, 1871, contes de Lewis Carroll

Les écrits du marquis de Sade, partie intégrante de l'intrigue du dernier épisode des enquêtes du commissaire La Violette : Les charbonniers de la mort, 28/02/2015 sur France3 

21 commentaires:

  1. Un melting-pot Jeanne... eh oui les fillettes méfiance même dans la famille, tout le monde il est pas beau et gentil....bon lundi Croqueurs, bises JB

    RépondreSupprimer
  2. Ah! C'est chaud par ici ! Attention petite !
    Une bonne idée de faire référence à la littérature connue et au cinéma ! Des classiques!
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. des classiques d'ailleurs régulièrement utilisés. J'aurais pu aussi faire d'autres citations notamment de films bises

      Supprimer
  3. J'ai les yeux très fatigués par la recopie de mon blog. Je ne peux lire sans les fatiguer encore plus. Je suis venue juste te faire un petit coucou et m'excuser de ma non participation pour la même raison. Encore une bonne semaine de galère. Beau lundi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. tu es toute excusée et même si tu veux participer, je pense que dômi t'accordera une séance de rattrapage mais tu n'as peut-être pas fini de tout recopier bises et belle semaine

      Supprimer
  4. Bonjour Jeanne. Ah, oui, sous cet angle-là, en effet ... Pour ton premier jeudi en poésie, nous avons abordé cette idée aussi, dans la suite des amies sur Eklablog, en disant à la fillette ; "va-t-en !" Merci pour ta riche comptine et pour toutes les références, gros bisous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oh oui va-t-en fillette. Mais quand la curiosité l'emporte ???? bises

      Supprimer
  5. avec de jolis mots tu as su nous faire comprendre les malheurs que la vie réservent à certaines petites filles
    quel joli écrit merci de ce partage
    bisous de bretagne qui essaie de se réveiller de son hiver d'hibernation
    mais ce n'est pas gagné
    un petit coup de froid et la marmotte retournera sous sa couette lol

    RépondreSupprimer
  6. Coucou Jeanne
    J'aime beaucoup ta prose...C'est très réussi !!!
    Le défi 140 est sur mon blog !
    http://kimcat1b58.eklablog.com/defi-n-140-la-cueillette-de-pommes-des-bois-a114960166
    Bises
    Béa kimcat

    RépondreSupprimer
  7. c'est ici pour moi
    http://mere-grand.over-blog.com/2015/03/eve-et-la-pomme.html

    belle journée

    RépondreSupprimer
  8. C'est une bien drôle et agréable manière de revisiter les grands classique de notre enfance; il est vrai que le fondu-flou de l'arrière plan se prête à toutes les rêverie ... dommage je l'ai un peu occulté dans mes propositions. J'aime bien ce dialogue au pays des contes pour enfants; merci!
    bisous; Simone

    RépondreSupprimer
  9. C'est un beau conte que j'ai suivi Jeanne la référence qui me manquait c'est ce commissaire que je n'ai pas croisé !
    j'ai beaucoup aimé participer à ton défi.

    RépondreSupprimer
  10. j'aime beaucoup la légèreté et la bonne humeur ... bises

    RépondreSupprimer
  11. à faire lire aux petites filles et aux petits garçons pour qu'ils sachent bien qu'il faut dire non et en parler !!
    superbe texte engagé !
    merci Jeanne

    RépondreSupprimer
  12. Voilà un texte tout en clins d'œil qui me plait bien, un peu perturbant quand même ! Pauvre gamine !
    Heureusement, celle ci est bien dégourdie et a de la répartie ! Ouf !
    Il est vrai qu'avec une telle littérature, elle a de quoi être au courant....
    Bravo !
    Bises

    RépondreSupprimer
  13. Un sujet épique auquel tu t'attaque par ce joli poème!!!
    Je t'avoue avoir pensé en ce sens aussi, puis j'ai viré vers une note plus humoristique un trait qui me manque un peu en ce moment ;)
    J'avais fait un texte allant dans cette direction lors d'un atelier d'écriture réel , c'était aussi un défi sur image et cela donnait ceci : http://dimdamdom59.apln-blog.fr/2014/05/21/jacotte-pote/
    Je profite d'une journée plus calme pour faire quelques visites et commentaires que j'avais sérieusement négligés ces derniers temps!!!
    Je te souhaite une douce journée Jeanne et te dis à demain pour le prénom.
    Domi.

    RépondreSupprimer
  14. Une bien jolie prouesse que tous ces clins d'œil pour faire un texte agréable et qui se tient!

    RépondreSupprimer
  15. Marie de Cabardouche11 mars 2015 à 16:07

    Récit tout en subtilité. Merci Jeanne.

    RépondreSupprimer
  16. Comme les contes pour enfants, tu évoques vices et tourments, d'un air de ne pas y toucher mais quand on y réfléchit, ça fait froid dans le dos. Bravo!

    RépondreSupprimer