Chaque jour je n'oublie pas Anne-Sophie et ses compagnes d'infortune

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015, 123 en 2016, encore 123 en 2017, 121 en 2018 ? 101 femmes depuis le 1e janvier 2019 en France (2 septembre 2019) , soit une femme tous les deux jours ! accélération ou meilleure visibilité ?

(clic sur le lien pour comprendre ... un peu)

mercredi 15 septembre 2021

Carlotta ne voulait pas

 Point de Carlotta de ma connaissance alors j'ai laissé mon imagination tricoter histoire et actualité

Carlotta étant bien sage
ne se déculotta pas
et même qu'elle en prit ombrage
quand bien même ça n'se faisait pas.

Vous me direz que j'ai tort
d'évoquer des mœurs d'un autre âge.
Ces outrances se tentent encore
allant encore jusqu'à l'outrage.

Carlotta, jeune fille sage
fut renvoyée par sa maîtresse
qui ne voyait que l'avantage
à son époux d'être traitresse.

Carlotta finit au couvent
ne voulant point faire la culbute
au bon gré des riches manants
qui l'auraient sortie de sa hutte.


Quand une femme dit non,


J'essaierai de tenir à peu près à jour Mes prénoms saison 13

Mes prénoms du mercredi saison1 dansaient à la guinguette de la Récréa-bigornette,
et ceux de La cour de récré de JB avec mes participations aux Prénoms du mercredi :
saison 2 ; saison 3 ; saison 4 ; saison 5 ; saison 6 ; saison 7 ; saison 8 ; saison 9 ; saison 10 ; saison 11 ; Mes prénoms saison 12    

Si vous voulez connaître la genèse de cette aventure ludique, Bigornette, Présidente d'honneur de La cour de récré de JB pour avoir créé les prénoms du mercredi, s'en expliquait ICI.




9 commentaires:

  1. Merci Jeanne, ah faire comprendre cela aux mâles tjs en quête d'aventure d'un jour et gratuitement... non c'est non ! Bises de m'dame JB ,-)

    RépondreSupprimer
  2. Tout à fait, Jeanne, quand une femme dit non, c'est vraiment non, en effet !
    Bon mercredi,
    Bises♥

    RépondreSupprimer
  3. J'aime ton poème. Est-ce une raison pour finir au couvent ? Elle risque de le regretter. Bises

    RépondreSupprimer
  4. Belle imagination Jeanne, c'est bien joué.
    Zaza qui communique uniquement sur (https://zazarambette.fr)

    RépondreSupprimer
  5. Fort bien dit Jeanne !
    Tout en finesse et en délicatesse
    le message est passé.
    Pas de prouesses avec son corps elle ne fera, Carlotta !!
    Le couvent lui ira comme un gant !
    A l'abri de tous ces pervertis !
    bises

    RépondreSupprimer
  6. Le couvent, c'est un peu triste mais, bon, c'est son choix.
    Beaucoup d'hommes n'ont pas encore compris que lorsqu'une femme ne veut pas, ils doivent respecter son choix;Bise

    RépondreSupprimer
  7. Bravo avec ce défi de rappeler que la femme n'est pas l'objet de l'homme....Bisous

    RépondreSupprimer
  8. Bien joli poème Jeanne pour nous conter l'histoire de Carlotta . Le droit de cuissage a persisté un grand nombre d'années et certains semblent encore vouloir le faire appliquer . Non c'est non, il faudra bien un jour que les hommes comprennent ce que cela veut dire .
    Bonne journée
    Bises
    jazzy57

    RépondreSupprimer
  9. Bravo Jeanne un texte éloquent j'adore...
    bonne soirée
    Arlette

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont modérés. Merci de patienter, je ne les valide pas toujours à la minute ni même quelquefois à la journée.
Les commentaires anonymes et non signés d'une manière ou d'une autre ne seront pas validés.
Comments are moderated. Thank you for your patience, I don't valide them immediatly.
anonymous comments are never validated except if they are signed in the text.