Chaque jour je n'oublie pas Anne-Sophie et ses compagnes d'infortune

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015, 123 en 2016, encore 123 en 2017, 121 en 2018 ? 101 femmes depuis le 1e janvier 2019 en France (2 septembre 2019) , soit une femme tous les deux jours ! accélération ou meilleure visibilité ?

(clic sur le lien pour comprendre ... un peu)

jeudi 26 novembre 2020

Romano, les lettres à Grand-père, de Adamante Donsimoni suivi de Sur les ailes du vent

 Lénaïg à la barre des CROQUEURS DE MOTS pour ce défi n°241, nous suggère 

Pour les jeudis en poésie des 19 et 26 novembre :
Dans l’ordre que nous voudrons, nous écrirons ou nous choisirons des poèmes portant sur les deux thèmes suivants :
Un doux zéphyr
Un vent mauvais (comme celui de Verlaine).

Comme la semaine dernière le marcheur en girouette semblait lutter contre des vents contraires, je vous soumets ce jeudi des vents bienveillants en rééditant la présentation que je faisais de ce livre le 21 décembre 2019, suivi d'un tanka que j'ai écrit sur le thème du vent pour l'Herbier de poésies.

La carte qu'elle a joint au livre dédicacé que je lui avais demandé reproduit "Les félines", une de ses huiles sur toile, tout en nuances d'oranges, les couleurs de feu de notre astre solaire. Elle m'a servi de marque page et aujourd'hui que je reprends ce livre pour le présenter ici bien tardivement, elle s'ouvre sur la page Douceur et tendresse.

"Il me semble revenir de très loin Grand-père. de plus loin que ma peine. Hier, le ciel s'est lavé de son eau, la nuit était magnifique. Ce matin, bouvreuils et mésanges chantent dans le pommier, ils fêtent le retour du soleil."

Ici aussi le soleil est apparu ce matin de marché, pâle et presque aveuglant avant d'autres averses. Je ne sais pas comment était la nuit mais les oiseaux ne sont pas venus chanter.

[...] 
..." des mots portés par le souffle du vent m'arrivent :  
[ ... ] 
« Douceur et tendresse, il ne faut rien de plus pour que naisse la vie. 
[ ... ] 
Aujourd'hui c'est le vent qui me porte mais ce pourrait être l'eau, la terre, le bois, le feu ... Je suis dans tout si tu n'es pas si tu ne te fermes pas dans ton chagrin. Souris ! J'aime ton sourire tu sais ! » 
[ ... ]"
Je l'ai lu en parallèle avec Le livre de ma mère d'Albert Cohen. Autant dire pour Adamante que la comparaison allait être rude avec ce chef d'œuvre. Malgré ce handicap majeur, ma lecture de Romano, les lettres à Grand-père, éd.Panafrika, 2019, a tenu la gageure. 

En ces temps, (ceux qui étaient et ceux qui venaient dont j'ignorais presque tout), le monde a bien besoin de douceur et de tendresse, ainsi que de la bienveillance, présentée comme une arme absolue par Didier Van Cauwelaert.

Didier Van Cauwelaert, La bienveillance est une arme absolue, éd L'Observatoire 2019



Sur les ailes du vent
deux colombes en réunion
commentent le monde

Les feuilles murmurent au vent
pour que monte le chant de l'arbre.

Fermons les yeux, imaginons. Un autre monde est-il possible ?

©Jeanne Fadosi, jeudi 26 octobre 2017


échos de blogueuses (rs) :
 j'y vois une transhumance de fantômes pour les îles enchantées des vacances.  
de JB 
Comme un petit dessin vaut mieux qu'un grand discours, voici ce que j'ai vu de Quichottine :














5 commentaires:

  1. J'aime beaucoup les extraits du livre et ton acrostiche. Albert Cohen est un de mes écrivain préféré j'aime beaucoup le Livre de ma mère mais surtout belle du Seigneur. Bisous

    RépondreSupprimer
  2. Une très belle page pour cette seconde poésie du jeudi pour les croqueurs de môts. J'ai aimé Jeanne.
    Bises et bon jeudi

    RépondreSupprimer
  3. BONSOIR

    je pense avoir réglé le problème dimension sur mon blog lol
    je vois une fée volante dans les nuages
    sa me plait bien
    un poutou du soir

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour Jeanne,
    Bravo pour tout : super !
    Bonne journée,
    Bises♥

    RépondreSupprimer
  5. Bravo pour toute ta page , les extraits , ton poème et les photos de ce ciel . J'ai pris bonne note des ouvrages .
    Bonne journée
    Bises

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont modérés. Merci de patienter, je ne les valide pas toujours à la minute ni même quelquefois à la journée.
Les commentaires anonymes et non signés d'une manière ou d'une autre ne seront pas validés.
Comments are moderated. Thank you for your patience, I don't valide them immediatly.
anonymous comments are never validated except if they are signed in the text.