Chaque jour je n'oublie pas Anne-Sophie et ses compagnes d'infortune

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015, 123 en 2016, encore 123 en 2017, 121 en 2018 ? 101 femmes depuis le 1e janvier 2019 en France (2 septembre 2019) , soit une femme tous les deux jours ! accélération ou meilleure visibilité ?

(clic sur le lien pour comprendre ... un peu)

lundi 9 décembre 2019

Défi n°228 : le train du quotidien

Aux matelots des CROQUEURS DE MOTS, étant à la barre pour cette quinzaine, Colette nous propose en toute simplicité pour le défi n°228 le thème suivant : Le quotidien.
À partir de cette citation :
« Le train quotidien va bientôt dérailler, qui veut rester dedans n’a qu’a bien s’accrocher. »
Robert de Houx, (acteur belge, 1926 - 2008) 

En vous inspirant de ces mots, sans nécessairement les employer, écrivez un petit quelque chose comme vous l’entendez, dans la forme littéraire qui vous plaît. Ce, pour lundi 9 décembre


Naguère, le quotidien des enfants
c'était le petit déjeuner
les camarades de la récré,
les pupitres bien cirés,
le cahier du jour, les leçons,
Chat perché, un deux trois soleil.

Le quotidien des adultes
c'était métro*, boulot, dodo,
(* ou auto, vélo, pédibus)
les enfants tard à l'étude,
un mois de congés payés
en attendant une retraite bien méritée.

Le quotidien des l'aïeules,
c'était leurs vêtements tristes et noirs,
la maigre pension de réversion
ou l'obole aux économiquement faibles,
et dans l'attente du grand soir,
les rares visites des minots.

Le quotidien de la fin de l'histoire
fut dans l'illusion endormie
d'une société qui serait plus douce,
arrachée de haute lutte
aux dynamiques de l'argent,
et du bonheur dans le progrès (matériel).

Cassandre a eu beau crier
alerte aux dérèglements
de notre Terre nourricière,
le train de l'humanité
dans sa course folle, folle, folle,
continue, telle une bête déshumaine.

été 2015, migrants en errance,
frontière entre Serbie et Autriche






La morne routine
qui ternit le quotidien
se fait regretter

quand le train d'une vie déraille
même quand il a crié gare.




quotidien
vie quotidienne
train quotidien ou train-train quotidien ? Train-train
dérailler
Cassandre, mythologie grecque, fille de Priam (roi de Troie) et d'Hécube (reine de Troie)
Syndrome de Cassandre


12 commentaires:

  1. Même si la façon de vivre des générations changent, mode de vie due à la consommation, du choix dans le progrès en tous genres, le monde entier n'est pas logé à la même enseigne, loin de là, il y a encore de la vie en noir pour beaucoup… la misère ! On a beau crier gare et tirer la sonnette d'alarme Jeanne, nos usines ne l'entendent pas et fabriquent et vendent… bises

    RépondreSupprimer
  2. Que j'♥ ce quotidien de naguère selon les étapes de vie, en venant à la fin de l'histoire dans l'illusion endormie et cette morne routine : si bon et si vrai que tout cela !!! Oui, le train déraille même si l'on a crié gare, en effet ! Merci beaucoup à toi Jeanne ! C'est super ! Bonne semaine ! Bises♥

    RépondreSupprimer
  3. Oui parfois la routine du quotidien est rassurante même si on aimerait changer de vie. Belle semaine

    RépondreSupprimer
  4. Comme c'est bien écrit Jeanne. L'humanité coure à sa perte avec toutes ses conneries ! Bises et bon début de semaine

    RépondreSupprimer
  5. ... certains quotidiens rassurent, d'autres usent..
    Le mien est à apprécier...au quotidien!
    Bises du jour
    Mireille du sablon

    RépondreSupprimer
  6. Je ne peux m' empêcher en lisant certains passages de ton texte de penser aux temps modernes de Charlie Chaplin. La machine n'a - t -elle pas complètement phagocyté l'homme , ne sommes nous pas devenus esclaves malgré nous de tous ces systèmes automatisés qui étaient censés nous libérer ? Je suis entièrement de ton avis nous allons vers une société de plus en plus déshumanisée .
    Bonne journée
    Bises

    RépondreSupprimer
  7. Quand l'humain ne peut plus arrêter la machine qu'il a lui-même mise en route, il y a danger...

    RépondreSupprimer
  8. J'aime bien l'image de la petite fille.
    La vie d'avant était si simple .Nous n'avions pas tant d'envies et on se contentait de peu.On ne sait pas o^va s'arrêter ce train qui déraille chaque jour un peu plus,hélas. Bise

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Fanfan a trouvé les mots que j'avais envie de d'écrire...
      Merci à vous deux.

      Supprimer
  9. le quotidien qui évolue suivant les étapes de la vie... entre Cassandre et Pandore nous avons de quoi méditer Jeanne
    je reconnais la petite gauchère de l'herbier
    bonne soirée et bises

    RépondreSupprimer
  10. Course folle de la "machine", mais sait-on vers où ? Les vieux s'affolent, les jeunes rigolent... Du moment qu'on leur laisse leurs smartphones.... tous leurs rêves sont dedans... la planète peut bien s'écrouler, c'est tout juste s'ils s'en apercevront, bien trop occupés à regarder dans leur téléphone... Même à table, leur engin est posé à côté de l'assiette pour ne pas en perdre une miette.... Le repas, ceux qui l'ont préparé et les convives sont bien loin , bien loin de leur planète.... qui se résume au petit écran et rien d'autre !
    Je crains, mais je crains pour eux !
    Bisous Jeanne et bravo, c'est magnifique comme d'habitude

    RépondreSupprimer
  11. C'est tout à fait ça et voilà pourquoi je m'inquiète ...
    Merci Jeanne pour ton partage.
    Bisous.
    Domi.

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont modérés. Merci de patienter, je ne les valide pas toujours à la minute ni même quelquefois à la journée.
Les commentaires anonymes et non signés d'une manière ou d'une autre ne seront pas validés.
Comments are moderated. Thank you for your patience, I don't valide them immediatly.
anonymous comments are never validated except if they are signed in the text.