Chaque jour je n'oublie pas Anne-Sophie et ses compagnes d'infortune

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015, 123 en 2016, encore 123 en 2017, 121 en 2018 ? 101 femmes depuis le 1e janvier 2019 en France (2 septembre 2019) , soit une femme tous les deux jours ! accélération ou meilleure visibilité ?

(clic sur le lien pour comprendre ... un peu)

samedi 21 décembre 2019

Romano, les lettres à Grand-père, de Adamante Donsimoni

La carte qu'elle a joint au livre dédicacé que je lui avais demandé reproduit "Les félines", une de ses huiles sur toile, tout en nuances d'oranges, les couleurs de feu de notre astre solaire. Elle m'a servi de marque page et aujourd'hui que je reprends ce livre pour le présenter ici bien tardivement, elle s'ouvre sur la page Douceur et tendresse.
"Il me semble revenir de très loin Grand-père. de plus loin que ma peine. Hier, le ciel s'est lavé de son eau, la nuit était magnifique. Ce matin, bouvreuils et mésanges chantent dans le pommier, ils fêtent le retour du soleil."
Ici aussi le soleil est apparu ce matin de marché, pâle et presque aveuglant avant d'autres averses. Je ne sais pas comment était la nuit mais les oiseaux ne sont pas venus chanter.
[...] 
..." des mots portés par le souffle du vent m'arrivent :  
[ ... ] 
« Douceur et tendresse, il ne faut rien de plus pour que naisse la vie. 
[ ... ] 
Aujourd'hui c'est le vent qui me porte mais ce pourrait être l'eau, la terre, le bois, le feu ... Je suis dans tout si tu n'es pas si tu ne te fermes pas dans ton chagrin. Souris ! J'aime ton sourire tu sais ! » 
[ ... ]"
Je l'ai lu en parallèle avec Le livre de ma mère d'Albert Cohen. Autant dire pour Adamante que la comparaison allait être rude avec ce chef d'oeuvre. Malgré ce handicap majeur, ma lecture de Romano a tenu la gageure. 
Alors promis, je le relirai encore avec grand plaisir sans une concurrence de cette pointure.


Romano présenté sur Le Chant du souffle, le blog d'Adamante
En ces temps, le monde a bien besoin de douceur et de tendresse, ainsi que de la bienveillance, présentée comme une arme absolue par Didier Van Cauwelaert.

2 commentaires:

  1. Oh ! Jeanne ! Voilà que je ne sais plus que dire. Merci de cette si belle présentation qui me touche beaucoup. Merci, me voici à court de mots.

    RépondreSupprimer
  2. Merci... tu me rappelles que je ne l'ai pas encore commandé...
    Je vais le faire à l'instant.

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont modérés. Merci de patienter, je ne les valide pas toujours à la minute ni même quelquefois à la journée.
Les commentaires anonymes et non signés d'une manière ou d'une autre ne seront pas validés.
Comments are moderated. Thank you for your patience, I don't valide them immediatly.
anonymous comments are never validated except if they are signed in the text.